1.
Le 11 septembre

 2.2.
Jour 2
le 12 septembre

 2.3.3.
Jour 3: 13/9
Beulah et Hannah
... et Tom

 2.3.5.
Jour 3: 13/9
Mini-incident

 2.4.
Jour 4
le 14 septembre

 3.
Une aventure
humaine


 

Il n’y avait à l’époque que 144 singes bonobos en captivité, dont Cosana et son compagnon de voyage, Unga. Ils étaient en route du zoo de Planckendael en Belgique vers un zoo de l’Ohio quand ils ont été détournés de façon inattendue vers Gander. Cosana et Unga font partie d’une espèce menacée que l’on trouve en République démocratique du Congo. Ils seraient moins de 50.000 à notre époque.

Génétiquement parlant, aucun autre animal n’est plus proche d’un être humain qu’un bonobo. Cousin du chimpanzé, les bonobos ressemblent même plus à des humains qu’à n’importe quel autre singe. Et les bonobos sont plus proches génétiquement des humains que des gorilles.

Grâce aux efforts de Doc Tweedie, les bonobos ont été autorisés à quitter leur avion et ont été installés dans le même hangar que les chats et les chiens. Pendant cinq jours, Harry De Gruyter, leur soigneur, a rarement laissé les singes seuls. Harry avait tellement peur que Unga et Cosana s’échappent qu’elle ne les laissait pas sortir de leurs enclos temporaires. Même pas pour laver leurs cages.

Du point de vue de la propreté, ce n’était pas un problème. Après avoir fait leurs besoins, les Bonobos ramassaient leurs petites crottes et les passaient à travers les barreaux de la cage à Bonnie, qui les jetait ensuite. Cosana a même pris grand soin de ranger autour de sa cage. Chaque matin, elle jetait à terre tout le foin de sa cage avant que Harry lui fournisse une nouvelle fournée de paille. Cosana y prélevait soigneusement de quoi faire sa nouvelle literie. Unga était moins méticuleux, jetant le foin un peu partout.

Les bonobos étaient gardés à quelques mètres seulement des chenils portatifs où se trouvaient les chiens et les chats. Les singes semblaient absolument fascinés par les autres animaux, en particulier les chiens. Après un certain temps, ils ont même essayé d’imiter les aboiements des chiens. Personne ne savait si le couple de bonobos essayait d’imiter ou de se moquer des chiens.

Regarder Cosana et Unga était un vrai régal pour Tweedie, qui passe la plupart de son temps auprès du bétail de la région de Gander. Il a bombardé Harry de questions sur les animaux. Tweedie appréciait la dévotion d’Harry pour les bonobos, mais se sentait également désolé pour lui, car il dormait à l’aéroport aux côtés des singes.

Après quelques nuits, le vétérinaire a finalement convaincu Harry de venir à la maison avec lui pour le dîner. Deux heures plus tard, Harry était de retour à l’aéroport pour s’occuper des animaux.