1.
Le 11 septembre

 

 

 2.1.2.
Jour 1: 11/9
Confinés
dans les avions

 2.2.
Jour 2
le 12 septembre

 3.
Une aventure
humaine


Ce n’est pas parce qu’une ville est petite qu’elle est insignifiante… Et dans notre souci constant de participer à l’édification d’un monde moderne – avec ses services de téléphonie mobile, ses marques emblématiques de baskets, ses sandwicheries artisanales et bio – nous oublions souvent ce qui structure et fait exister nos sociétés, et à fortiori nos petites villes: les écoles, les services de police et de pompiers, les organismes communautaires, les entreprises de services publics, les lieux de culte, les services sociaux, les éditeurs de journaux et les télévisions locales … Voilà ce qui est le fondement organisationnel et moral de nos sociétés et … de Gander. En ce jour fatal du 11 septembre, nombreux sont les citoyens de Gander qui ont vu la chute des tours du World Trade Center en direct à la télévision. Ils ne savaient pas encore que quelques heures plus tard, après avoir pris une grande respiration et une dose de caféine chez Tim Hortons, cette magnifique communauté allait montrer son âme profonde en offrant aux autres ce que l’on aimerait que l’on fasse pour nous.

 

 

Cérémonie commémorative du 11 septembre au Canada
Les Canadiens se sont rassemblés pour rendre hommage aux victimes des attentats terroristes du 11 septembre 2001. La cérémonie a eu lieu à l'aéropot de Gander le . Une partie de la cérémonie a été marquée par plusieurs performances musicales et une vidéo réalisée par trois pilotes de Luftansa en hommage à l’hospitalité de la ville.
(Intervention de Claude Elliott à partir de 10:04)

Un début de journée normal à Gander… Le maire Claude Elliott s’en souvient comme si c’était hier. Il s’est arrêté au Tim Hortons (sorte de Starbucks canadien) sur Airport Boulevard et, après avoir salué ses concitoyens présents, il s’est enfilé quelques Timbits (pâtisserie vendue chez Tim Hortons) et un Diet Pepsi. C’est là qu’il a appris les événements en cours à New York. Il s’est rendu à la mairie à quelques rues de là, mais il ne pouvait pas suivre les informations en direct, car la mairie de Gander n’avait pas de télévision par câble. Claude Elliott est alors rentré chez lui et a allumé sa télévision. A cet instant, la seuls chose à laquelle il pouvait penser était: «Combien de personnes étaient dans ces tours?»

Mais cette lancinante question allait rapidement s’effacer devant une autre: «Combien de personnes seront dans ces avions atterrissant chez nous

image
Tim Hortons à Gander

Comme nous l’avons vu, en fin de matinée, les autorités aériennes canadiennes ont réparti la destination des 204 avions internationaux à faire atterrir sur la côte Est du Canada. Ils ont prévenu les autorités de Gander qu’un certain nombre d’avions allaient atterrir chez eux. Quelques minutes avant midi, Claude Elliott a convoqué une réunion d’urgence à l’hôtel de ville, à cinq minutes en voiture de l’aéroport. Il a été décidé que la Royal Canadian Mounted Police (RCMP - Police royale à cheval du Canada), disposant d’un poste juste à côté de l’aéroport, assumerait la gestion de la potentielle menace terroriste créée par ces avions et leurs passagers.

image
© Discovery Channel

Très vite, il a aussi été décidé qu’il fallait fournir des logements décents aux équipages des avions. Et ce, en priorité par rapport aux passagers. En effet, la réglementation de la FAA exigeait que les pilotes et personnels navigants soient complètement reposés avant d’être autorisés à voler à nouveau. Gander comptait 550 chambres d’hôtel. Georg Tucker, le vice-président de l’aéroport, a estimé qu’il y avait à bord des 38 avions environ 500 pilotes, copilotes, mécaniciens de bord, chefs de cabine et agents de bord. La conclusion était simple : réserver les hôtels aux équipages.

Georg Tucker a appelé le directeur Jake Turner, le plus haut fonctionnaire de Gander. Le débat va être clair et rapide:

TUCKER - Nous allons avoir besoin de chaque chambre d’hôtel en ville. Vous allez devoir saisir toutes les chambres et forcer les hôtels à annuler leurs réservations existantes.
TURNER - Je ne peux pas faire cela à moins que le conseil municipal déclare la ville en état d’urgence.
TUCKER - Eh bien, alors, je suppose qu’il est temps de déclarer l’état d’urgence.


Tucker a décrit très clairement la situation à Turner et les contraintes imposées par la FAA quant au repos des équipages. À la réunion de crise à la mairie, Turner a fait basculer la ville de Gander officiellement en «état d’urgence». L’instinct de Tucker était bon, car dès la situation connue, un certain nombre de passagers utiliseront leurs téléphones portables pour appeler les hôtels locaux et réserver des chambres confortables avec leurs cartes de crédit. Une fois l’état d’urgence déclaré, toutes ces réservations ont été annulées.

Au même moment, les avions ont commencé à atterrir sur le tarmac de Gander, et cela n’allait pas arrêter pendant près de trois heures:

  Compagnie aérienne Vol Origine Destination Atterrissage
01 Continental Airlines 23 Dublin Newark Airport - New York 14:27
02 Virgin Atlantic 75 Manchester Orlando 14:31
03 Alitalia 644 Rome Newark Airport - New York 14:35
04 "Reach" USAF Transport 113T Trier Dover Air Force Base 14:41
05 British Airways 1503 Manchester JFK Airport - New York 14:43
06 Private Charter VBBLP Paris Los Angeles 14:46
07 Northwest Airlines 61 Amsterdam JFK Airport - New York 14:47
08 Air France 004 Paris Newark Airport - New York 14:52
09 Lufthansa 438 Frankfurt Dallas/Ft. Worth 14:56
10 American Airlines 101 London JFK Airport - New York 15:00
11 British Airways 2193 London Dallas/Ft. Worth 15:03
12 US Air Force Transport 3076 Ramstein McGuire Air Force Base 15:04
13 Trans World Airlines 819 Paris St. Louis 15:10
14 American Trans Air 7161 Mlimerick BWI Baltimore/Washington 15!16
15 Lufthansa 440 Frankfurt Houston 15:19
16 Lufthansa 400 Frankfurt Houston 15:23
17 Sabena 539 Brussels Chicago 15:25
18 Delta Air Lines 141 Brussels JFK Airport - New York 15:28
19 United Airlines 27 Paris Philadelphia 15:31
20 Delta Air Lines 117 Stuttgart Atlanta 15:40
21 American Airlines 53 Paris Miami 15:41
22 United Airlines 929 Heathrow - London Chicago 15:52
23 Continental Airlines 29 Gatwick - London Newark Airport - New York 16:02
24 Lufthansa 416 Frankfurt Washington 16:06
25 American Trans Air 8733 Manchester Gander 16:10
26 Delta Air Lines 15 Frankfurt Atlanta 16:14
27 Virgin Atlantic 21 Heathrow - London Houston 16:18
28 Delta Air Lines 49 Amsterdam Cincinnati 16:23
29 Delta Air Lines 129 Limerick Atlanta 16:29
30 US Airforce Transport 4892 Limerick Syracuse, NY 16:33
31 American Airlines 49 Paris Dallas/Ft. Worth 16:38
32 Delta Air Lines 37 Gatwick - London Cincinnati 16:43
33 US Airforce Transport 3082 Misdnhall - UK Dover Air Force Base 16:45
34 Continental Airlines A5 Gatwick - London Houston 16:50
35 Aer Lingus 105 Dublin JFK Airport - New York 16:53
36 Malév Hungarian Airlines H090 Budapest JFK Airport - New York 16:58
37 Continental Airlines 45 Milan Newark Airport - New York 17:02
38 US Airways 3 Rome Philadelphia 17:16


Un seul était prévu: le vol American Trans Air de Manchester qui a atterri à 16h10. Remarquons aussi qu’il y a avait un avion de la Sabena dans l'ensemble.

Très vite, différents organismes se sont proposés pour prêter main-forte à l’hébergement des passagers. Le College of the North Atlantic Gander Academy (école supérieure), Gander Collegiate (école secondaire), l’Unitarian Church et le Lions Club se sont joints à l’Armée du Salut pour trouver ou organiser des lieux d’accueil. Et surtout mettre à disposition des lits, des matelas, des berceaux ou même des civières et des tapis. Une élève de primaire, à l’époque, Abby Moss, se souvient:

« On nous a renvoyés de l’école après l’heure de midi et on nous a dit qu’on ne nous attendait pas avant quelques jours. Ce n’était pas en signe de deuil face à cette tragédie, mais parce qu’ils avaient besoin de notre école pour loger les passagers. »

 

image
Les 38 avions déroutés sur les pistes de Gander, dont celui de la Sabena