4.
1866 - «The Black Crook», première création américaine

 5.4.
Franz Lehár

 5.5.A.
Victor Herbert

 

 5.6.
George M. Cohan

 6.
1927 - «Show Boat»

B) Quelques oeuvres de Victor Herbert.



Opérette
0001 - Serenade (The) (1897)
Musique: Victor Herbert
Paroles: Harry B. Smith • Victor Herbert
Livret: Harry B. Smith
Production originale:
0 version mentionnée
Dispo: Synopsis  Liste chansons  

Herbert's second Broadway success (after The Wizard of the Nile), The Serenade is a romantic comedy about a song that sweeps the Spanish countryside. It has a complicated plot involving a girl, her near-sighted guardian who is trying to woo her, and a suitor who steals the girl away from the guardian.

Résumé:

Création: 16/3/1897 - Knickerbocker Theatre (Broadway) - 79 représ.



Opérette
0002 - Fortune Teller (The) (1898)
Musique: Victor Herbert
Paroles: Harry B. Smith
Livret: Harry B. Smith
Production originale:
2 versions mentionnées
Dispo: Résumé  Liste chansons  

This was Herbert's sixth operetta, which he wrote for Nielsen and her new Alice Nielsen Opera Company. Nielsen, having earned widespread praise in The Serenade, requested and received not one but three roles in The Fortune Teller.

Résumé: The story is set in Hungary and involves Irma, an heiress from Budapest, who is studying for the ballet. Irma is in love with a young Hussar captain but is being forced to marry the silly Count Barezowski. When Musette, a gypsy fortune teller, arrives, she is mistaken for Irma; the case of mistaken identity fosters many complications.

Création: 28/9/1898 - Wallack's Theatre (Broadway) - 40 représ.



Opérette
0003 - Babes in Toyland (1903)
Musique: Victor Herbert
Paroles: Glen MacDonough
Livret: Glen MacDonough
Production originale: Fred R. Hamlin • Julian Mitchell
4 versions mentionnées
Dispo: Résumé  Synopsis  Génèse  Liste chansons  

La production originale débute au Grand Opera de Chicago en juin 1903, produite par Hamlin et mise en scène par Mitchell, et fait des tournées dans plusieurs villes de la côte Est avant d’ouvrir ses portes à New York en octobre 1903. Cette création a été suivie par une belle tournée et de revivals. La pièce était si populaire qu’elle a suscité la création d'autres "contes de fées" dans la décennie qui a suivi.

Résumé: Alan et sa sœur, Jane, fuient leur terrible oncle Barnaby et rencontre une variété de personnages imaginés par Mother Goose, dont Contrary Mary et Tom-Tom the Piper’s Son. Ils survivent à un naufrage et voyagent vers des terres lointaines, y compris le célèbre 'Toyland' où ils rencontrent un fabricant de jouets et admirent un spectacle de Noël.

Création: 13/10/1903 - Majestic Theatre (Broadway) - 192 représ.



Opérette
0004 - Mlle Modiste (1905)
Musique: Victor Herbert
Paroles: Henry Blossom
Livret: Henry Blossom
Production originale: Charles Dillingham
0 version mentionnée
Dispo: Résumé  Synopsis  Génèse  Liste chansons  

Après des try-out à Trenton, New Jersey et Washington, DC , en octobre 1905, et une tournée de deux mois, l'opérette a été créée à Broadway le 25 décembre 1905, au Knickerbocker Theatre, où elle a tenu l'affiche 202 représentations et a été reprise la saison suivante, suivie d'une longue tournée lorsqu'elle a été remplacée au théâtre par la pièce suivante d'Herbert, The Red Mill. Ce spectacle a été fréquemment relpris au début du 20e siècle.

Résumé: Le musical suit la vendeuse de chapeaux Fifi, qui aspire à devenir chanteuse d’opéra, mais qui est tellement bonne vendeuse que son employeur, Mme Cecil, la décourage dans ses ambitions et exploite ses talents commerciaux. Fifi aime aussi Etienne de Bouvray, qui lui rend son amour, mais son oncle, le comte Henri, s’oppose à leur union. L’opérette comporte la chanson "Kiss Me Again".

Création: 25/12/1905 - Knickerbocker Theatre (Broadway) - 202 représ.



Opérette
0005 - Red Mill (The) (1905)
Musique: Victor Herbert
Paroles: Henry Blossom
Livret: Henry Blossom
Production originale: Charles Dillingham
2 versions mentionnées
Dispo: Résumé  Synopsis  Génèse  Liste chansons  

The Red Mill est une opérette écrite par Victor Herbert sur un livret d'Henry Blossom. Elle a été créée à Broadway le 24 septembre 1906 au Knickerbocker Theatre où elle s'est jouée durant 274 représentations, mettant en vedette les comédiens Fred Stone et David C. Montgomery. Il a également connu une série à Londres et a fait de nombreuses tournées. En 1945, "The Red Mill" a connu un revival à Broadway qui fut un succès. "The Red Mill" comprend les chansons célèbres "Every Day is Lady's Day with Me", "The Streets of New York", "You Never Can Tell About a Woman" et "Because You're You".

Résumé: Cette farce concerne deux vaudevillians américains qui font des ravages dans une auberge en Hollande, interférant avec deux mariages ; mais tout finit bien.

Création: 25/12/1905 - Knickerbocker Theatre (Broadway) - 202 représ.



Opérette
0006 - Naughty Marietta (1910)
Musique: Victor Herbert
Paroles: Rida Johnson Young
Livret: Rida Johnson Young
Production originale: Oscar Hammerstein I
3 versions mentionnées
Dispo: Résumé  Synopsis  Liste chansons  

"Naughty Marietta" est une opérette en deux actes, avec un livret de Rida Johnson Young et une musique de Victor Herbert. Elle a eu sa première représentation le 24 octobre 1910, à Syracuse, New York, et a ouvert ses portes à Broadway le 7 novembre 1910, jouant durant 136 représentations au New York Theatre . Il connut des reprises en 1929 au Jolson's 59th Street Theatre et en 1931 au Erlanger's Theatre. Cette opérette sera le plus grand succès de Victor Herbert.

Résumé: Situé à la Nouvelle-Orléans en 1780, "Naughty Marietta" raconte comment le capitaine Richard Warrington est chargé de démasquer et de capturer un pirate français notoire qui se fait appeler "Bras Pique" – et comment il est aidé et entravé par une fugueuse pleine d'entrain, Contessa Marietta. La partition comprend de nombreuses chansons bien connues, dont "Ah! Sweet Mystery of Life".

Création: 7/11/1910 - New York Theatre (Broadway) - 136 représ.



Opéra
0007 - Natoma (1911)
Musique: Victor Herbert
Paroles:
Livret: Joseph D. Redding
Production originale:
0 version mentionnée
Dispo: Résumé  Génèse  

"Natoma" est un opéra de 1911 avec une musique de Victor Herbert, célèbre pour ses opérettes, et un livret de Joseph D. Redding. Il s'agit d'un grand opéra à grande échelle qui se déroule à Santa Barbara, en Californie, aux « jours espagnols » de 1820; l'histoire et la musique sont colorées par des thèmes « indien » (amérindiens) et espagnols. Il a été créé à Philadelphie au Metropolitan Opera House le 25 février 1911 et a ensuite été monté au Metropolitan Opera House de New Yorkle 28 février 1911.

Résumé: "Natoma" se déroule sur l’île de Santa Cruz en 1820, et s'intéresse à Natoma, une servante indienne amoureuse d’un officier de la marine américaine, Paul. Paul tombe amoureux de Barbara, fille d’un conquistador espagnol. Natoma observe avec tristesse la romance entre eux. Pendant ce temps, le cousin de Barbara, Alejandro, qui sait que Barbara héritera bientôt d’un bien immobilier de bonne taille, a l’intention de kidnapper Barbara et de la forcer à l’épouser. Natoma déjoue ce complot en enfonçant sa dague dans la poitrine d’Alejandro. Natoma se résigne à une vie de contrition dans un monastère, alors que Paul et Barbara s’en vont se marier.

Création: 16/2/1911 - Metropolitan Opera House (Philadelphia) - représ.



Opérette
0008 - When sweet sixteen (1911)
Musique: Victor Herbert
Paroles: George V. Hobart
Livret: George V. Hobart
Production originale:
0 version mentionnée
Dispo: Résumé  Commentaire  

"When Sweet Sixteen" de Victor Herbert n'a tenu l'affiche que 12 soirs décevants lors de sa création. Et aucune de ses chansons n’est devenue un succès. Les critiques aimaient généralement sa partition mais estimaient que le livret de George V. Hobart ruinait toute l’entreprise.

Résumé: Le complot portait sur un couple nouveau-riche déterminé à marier sa fille : a) le père veut qu’elle se marie avec quelqu'un de riche; b) la mère veut qu’elle se marie avec un noble; c) la fille rencontre un jeune secrétaire qui écrit un livre sur les nouveaux riches. Les mauvaises langues ont rajouté qu'il fallait que le public ne comprenne rien…

Création: 14/9/1911 - Daly's Theatre (Broadway) - 12 représ.



Opérette
0009 - Duchess (The) (1911)
Musique: Victor Herbert
Paroles: Harry B. Smith • Joseph Herbert
Livret: Harry B. Smith • Joseph Herbert
Production originale:
0 version mentionnée
Dispo: Résumé  

"The Duchess" de Victor Herbert est la deuxième de trois opérettes du compositeur à ouvrir à Broadway en cinq semaines!!! Malheureusement, "The Duchess" comme son prédécesseur "When Sweet Sixteen" a été un échec, mais The Enchantress suivi la duchesse de trois nuits et a bénéficié d’une série de plus d’une centaine de représentations.

Résumé: L’intrigue était centrée sur Rose Boutonnière (Scheff), une jeune fille aux moyens modestes qui assiste son père dans sa boutique de fleuristes. Ses projets d’épouser le comte Adolphe (John E. Hazzard) sont bloqués lorsque son père lui interdit d’épouser une femme sans titre, et donc Rose décide qu’un bref mariage de convenance aux pauvres mais intitulé Marquis Philippe (George Anderson) lui fournira la bonne foi nécessaire.

Création: 16/10/1911 - Lyric Theatre (Broadway) - 24 représ.



Opérette
0010 - Enchantress (The) (1911)
Musique: Victor Herbert
Paroles: Fred de Gresac • Harry B. Smith
Livret: Fred de Gresac • Harry B. Smith
Production originale:
0 version mentionnée
Dispo: Résumé  

Après les séries très décevantes de "When Sweet Sixteen" (12 représ.) et de "The Duchess" (24 représ.) qui avaient toutes deux été créées à Broadway au cours des cinq semaines précédant l’ouverture de "The Enchantress"), Victor Herbert connut un succès avec "The Enchantress", qui reçut des critiques enthousiastes, et s'est jouéé plus d’une centaine de représentations, s’est lancée dans une tournée nationale, puis est revenu à New York pour un bref engagement dans lequel la vedette Kitty Gordon a repris son rôle original (les dépliants décrivaient l’artiste d’origine anglaise comme « The Most Beautiful Woman in America »).

Résumé: Le pays de Zergovie, dont le ministre de la guerre, Ozir, persuade la prima donna, Vivien Savary, de séduire le prince Ivan. Si Ivan épouse un roturier, il doit abdiquer, et Ozir gouvernera alors le pays. Vivien réussit, mais tombant amoureuse d’Ivan, elle force Ozir à lui remettre les papiers d’abdication qu’elle détruit. Une découverte opportune que Vivien a du sang royal résout tout problème restant.

Création: 19/10/1911 - New York Theatre (Broadway) - 104 représ.



Opérette
0011 - Lady of the Slipper (The) (1912)
Musique: Victor Herbert
Paroles:
Livret: Lawrence McCarty
Production originale: Charles Dillingham
0 version mentionnée
Dispo:

"The Lady of the Slipper" s’inspire du conte de fées de Charles Perrault sur la pauvre Cendrillon (Elsie Janis) qui, par l’aimable intervention de sa marraine fée (Vivian Rushmore) se rend à un grand bal au palais voisin pour capturer le cœur du jeune et beau prince (Douglas Stevenson), mais malheureusement pas avant que les circonstances ne l’obligent à quitter le bal. Elle laisse accidentellement un signe de son identité sous la forme d’une pantoufle de verre. Il s'agit ici d'une « Cendrillon moderne » et l'œuvre a été ramenée dans le présent et a réussi à travailler sur des sujets tels que les grèves ouvrières… "The Lady of the Slipper" est devenu l’un des plus grands succès de la saison avec plus de 200 représentations à son actif. Mais c’était plus qu’un spectacle sur Cendrillon, plus qu’un spectacle avec de la musique de Victor Herbert, et plus qu’un spectacle mettant en vedette la populaire équipe comique constituée de Dave Montgomery et Fred Stone (comme Punks et Spooks, deux fugitifs d’un champ de maïs).

Résumé:

Création: 28/10/1912 - Lunt-Fontanne Theatre (Broadway) - 232 représ.



Opérette
0012 - Sweethearts (1913)
Musique: Victor Herbert
Paroles: Fred de Gresac • Harry B. Smith
Livret: Fred de Gresac • Harry B. Smith
Production originale:
0 version mentionnée
Dispo: Résumé  Synopsis  Liste chansons  

Considering the praise for Victor Herbert’s score and leading lady Christie MacDonald, the relatively short run of Sweethearts is somewhat surprising. It ran four months on Broadway, enjoyed a post-Broadway national tour, was revived for a limited engagement in 1929, and was revived again in 1947 as a vehicle for Bobby Clark which ran for nine months. Everyone thinks they’ve seen the movie version with Jeanette MacDonald and Nelson Eddy, but the 1938 MGM musical was for all purposes an in-name-only adaptation that appropriated the show’s title and five of its songs but otherwise had a completely different plot.

Résumé: The story takes place during the present time and begins in Bruges, Brussels, where we meet the foundling Sylvia (MacDonald) who lives with Dame Paula (Ethel Du Pre Houston), otherwise known as Mother Goose, the owner and operator of the Laundry of the White Geese. The good lady has six daughters (all of whom sport first names which end in ette, and are known collectively as the White Geese), and they and Sylvia work in the laundry. It seems that one morning many years ago Mother Goose met Mikel Mikeloviz (Tom McNaughton) in a tulip garden. He was disguised as a monk, and entrusted to her care the infant Sylvia. Unknown to Mother Goose is that for safety’s sake the monk whisked the child from the war-torn kingdom of Zilania, and that Sylvia is that country’s Crown Princess. Now Sylvia is grown, and Mikel returns in hope of restoring her to the throne, which is just about to be offered to the heir presumptive Franz (Thomas Conkey). By a strange coincidence that occurs only in the world of operetta, Franz has been traveling incognito throughout Brussels and has seen and fallen in love with—Sylvia! Complications and misunderstands abound, but by the final curtain Sylvia and Franz are married and form a dual monarchy in Zilania.

Création: 8/9/1913 - New Amsterdam Theatre (Broadway) - 136 représ.



Opérette
0013 - Madcap Duchess (The) (1913)
Musique: Victor Herbert
Paroles: David Stevens • Justin Huntly McCarthy
Livret: David Stevens • Justin Huntly McCarthy
Production originale: H. H. Frazee
0 version mentionnée
Dispo:

La partition de Victor Herbert pour "The Madcap Duchess" fut bien accueillie par la critique, mais comme tant de ses œuvres à l’époque, l’opérette connut un succès moyen à Broadway et ne resta que deux mois à l'affiche, ne connaissant pas la popularité de ses partitions pour "Babes in Toyland" (1903), "Mlle Modiste" (1905), "The Red Mill" (1906) et "Naughty Marietta". "The Madcap Duchess" était la troisième œuvre de Herbert de la saison; elle suivit son populaire "Sweethearts" et précéda son opéra "Madeleine", dont la première eut lieu au Metropolitan Opera House.

Résumé:

Création: 11/11/1913 - Lunt-Fontanne Theatre (Broadway) - 71 représ.



Opéra
0014 - Madeleine (1914)
Musique: Victor Herbert
Paroles:
Livret: Grant Stewart
Production originale:
0 version mentionnée
Dispo: Résumé  

L’opéra "Madeleine" de Victor Herbert est sa troisième œuvre musicale de la saison, après "Sweethearts" et "The Madcap Duchess", et il marque un autre exemple de l’engagement de la Metropolitan Opera Company à promouvoir l’opéra américain. La première eut lieu en matinée le samedi 24 janvier 1914, et l’opéra en un acte fut présenté en double avec "Pagliacci", de Ruggiero Leoncavallo. "Madeleine" a été donnée jouée Met pour quatre représentations au cours de la saison avec une performance à Brooklyn (à l’Académie de musique) et une à Philadelphie.

Résumé: L’histoire se déroule à Paris vers 1760. Il raconte le chagrin de Madeleine Fleury, une brillante prima donna de l’Opéra de Paris, qui ne peut persuader aucun de ses admirateurs et amoureux de dîner avec elle le jour de l’An. Ils ont tous promis de dîner avec leur mère à la place. Même sa bonne refuse pour la même raison. Son ami d’enfance, Didier, artiste modeste, l’invite à dîner avec lui et ses parents, mais à la fin, elle refuse et dîne seule devant un portrait de sa mère peint par Didier.

Création: 24/1/1914 - Metropolitan Opera House (New-York) - 4 représ.



Musical
0015 - Only Girl (The) (1914)
Musique: Victor Herbert
Paroles: Henry Blossom
Livret: Henry Blossom
Production originale: Joe Weber
0 version mentionnée
Dispo: Résumé  Commentaire  

"The Only Girl", de Victor Herbert, a connu un énorme succès et, quelques jours après son ouverture, il est passé de l’intime 39th Street Theatre (700 places) au plus grand Lyric Theatre (1815 places). Comme l’a souligné Burns Mantle dans le Chicago Tribune, "The Only Girl" a pris un départ «prometteur» et un passage au Lyric a permis au spectacle de vendre beaucoup plus de places à chaque représentation. La production s'est jouée tout au long de la saison, pendant sept mois pour un total de 240 représentations. Cette même saison 1914-1915 voit l’ouverture de deux autres spectacles musicaux de Herbert, et un mois après la première de "The Only Girl", "The Debutante" de Victor Herbert ouvre et ferme rapidement après une série de seulement 48 représentations.

Résumé: Alan et Ruth vivent dans le même immeuble à New York. Lui est un célibataire confirmé qui est depuis longtemps ami avec des anti-mariages « Corksey », « Fresh » et « Bunkie », mais la dynamique change lorsque les compagnons épousent Birdie, Margaret et Jane. Quand Alan et Ruth commenceront à collaborer sur une comédie musicale, il est clair que leur partenariat sera plus qu’un simple partenariat professionnel.

Création: 2/11/1914 - 39th Street Theatre (Brodaway) - représ.



Musical
0016 - Debutante (The) (1914)
Musique: Victor Herbert
Paroles: Harry B. Smith
Livret: Harry B. Smith
Production originale:
0 version mentionnée
Dispo: Résumé  

"The Debutante" de Victor Herbert a suivi son précédent musical "The Only Girl" d’à peine un mois, et bien que "The Only Girl" ait connu une longue qérie et ait joué tout au long de la saison,"The Debutante" n’a tenu l'affiche que six semaines. Les critiques commençaient à se lasser d'assister à une première de plus d'un musical avec un livret et des paroles de Harry B. Smith et de son frère Robert B. Smith. Il faut dire qu’ils écrivaient un nouveau spectacle toutes les deux semaines (ensemble et séparément, ils ont écrit les livrets et/ou les paroles de 134 revues et musicals). Victor Herbert était aussi omniprésent, et bien qu’il ait pu croire que ses partitions suffisaient à assurer un succès, il aurait dû être plus sélectif à l’égard de ses librettistes.

Résumé: L’intrigue s'intéresse à Elaine et Philip, tous deux « promis » l’un à l’autre depuis l’enfance. Mais Phiip est devenu une sorte de "bon vivant parisien" qui courtise la danseuse russe Irma. Elaine décide de lui donner une leçon et de le suivre à Paris. Là, elle assiste à un bal masqué d’artistes, ce qui lui permet d'affronter sa rivale. Elle veille à ce que Philip tombe amoureux d’elle. Et oh!, la surprise, quand le héros découvre que la mystérieuse femme masquée n’est autre que la fille qui lui était promise depuis l'enfance…

Création: 7/12/1914 - Knickerbocker Theatre (Broadway) - 48 représ.



Musical
0017 - Princess Pat (The) (1915)
Musique: Victor Herbert
Paroles: Henry Blossom
Livret: Henry Blossom
Production originale: John Cort
0 version mentionnée
Dispo: Résumé  Commentaire  Liste chansons  

"The Princess Pat" de Victor Herbert a reçu majoritairement des critiques favorables et a été présentée pendant quatre mois et demi à New York et, même si - on osait tout à l'époque - le dépliant de la tournée post-Broadway s’est vanté que le spectacle avait duré six mois à cette « maison des succès », le Cort Theatre.

Résumé: Le livret d’Henry Blossom a un côté "old-school"… Le personnage-titre, la Princesse Pat alias princesse di Montaldo et anciennement Patricia O’Connor, décide que son mari le prince Antonio di Montaldo alias, Prince Toto, ne lui accorde pas assez d’attention (Burns Mantle dans le Chicago Tribune a expliqué que Toto préfère jouer au billard plutôt que de chanter des duos). Elle décide également que sa meilleure amie, Grace Holbrook, est fiancée à la mauvaise personne (un riche allemand, plus âgé, Anthony Schmalz) parce que le fils d’Anthony, Tony, est clairement amoureux de Grace. Pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups? Pat flirte avec le volontaire Anthony, et prouve ainsi à Grace que l'homme qu'elle convoite à des regards balladeurs, et Grace réalise que Tony est son véritable amour. Toto aussi est heureux, parce que le flirt inoffensif de Pat avec Anthony a réuni mari et femme.

Création: 29/9/1915 - Cort Theatre (Broadway) - 158 représ.



Musical
0018 - Eileen (1917)
Musique: Victor Herbert
Paroles:
Livret:
Production originale:
0 version mentionnée
Dispo: Résumé  Synopsis  Commentaire  Génèse  Liste chansons  

Bien que certainement pas aussi populaire que ses opérettes "Babes dans Toyland" (1903), "Mlle. Modiste" (1905), "The Red Mill "(1906), "Naughty Marietta", et "Sweethearts", "Eileen" de Victor Herbert est peut-être son oeuvre la plus sincère et personnelle, et une qui contient beaucoup de ses meilleures chansons (y compris « Thine Alone », « Eileen, Alanna, Asthore » et « The Irish Have a Great Day Tonight »). Rappelons qu'Herbert était né à Dublin, et son opérette traite de la lutte apparemment éternelle menée par les Irlandais pour leur indépendance de l’Angleterre.

Résumé: Situé en 1798, l’histoire suit un révolutionnaire irlandais arrêté par les Britanniques pour trahison. Eileen, sa noble chérie, l’aide à s’échapper en le déguisant en serviteur.

Création: 19/10/1917 - Shubert Theatre (Broadway) - 64 représ.



Revue
0019 - Miss 1917 (1917)
Musique: Jerome Kern • Victor Herbert
Paroles: Harry B. Smith • Henry Blossom • Otto Harbach
Livret: Guy Bolton • P.G. Wodehouse
Production originale: Charles Dillingham • Florenz Ziegfeld
0 version mentionnée
Dispo: Génèse  Liste chansons  

En 1916, Charles Dillingham et Florenz Ziegfeld avaient produit "The Century Girl", avec de la musique d’Irving Berlin. Malgré des critiques légèrement positives, le spectacle a fermé sans récupérer son investissement. Lors de leur prochaine production, qui devait s’appeler "Miss 1917", ils embauchèrent Jerome Kern et Victor Herbert pour composer la partition et Guy Bolton et P.G. Wodehouse pour collaborer à la rédaction du livret. Kern et Bolton avaient collaboré aux musicals du Princess Theatre, dont "Very Good Eddie" (1915). L’humoriste et dramaturge britannique Wodehouse les a rejoint ensuite pour plusieurs comédies musicals novateurs, dont "Oh, Boy!" (1917).

Résumé:

Création: 5/11/1917 - Century Theatre (Broadway) - 72 représ.



Opérette
0020 - Her Regiment (1917)
Musique: Victor Herbert
Paroles: William Le Baron
Livret: William Le Baron
Production originale: Joe Weber
0 version mentionnée
Dispo: Résumé  

L’opérette "Her Regiment" de Victor Herbert n'a pas été un grand succès à Broadway avec seulement sept semaines de rerésentations, mais son biographe Neil Gould rapporte que cette oeuvre a rencontré le succès après Broadway.

Résumé: L’histoire se déroule en Normandie juste avant le début de la Première Guerre mondiale, et se concentre sur la romance du soldat Andre et de la fille de fermier Estelle. Mais ils ne sont pas tout à fait qui ils semblent être. Lui est en fait un noble Français et elle est la fille d’une famille aisée qui s’attend à épouser le colonel Ponstable, qui se trouve être le commandant d’Andre. Inutile de dire que le colonel se retirera pour laisser place à la jeunesse, et Andre et Estelle seront libres de se marier.

Création: 12/11/1917 - Broadhurst Theatre (Broadway) - 56 représ.



Musical
0021 - Velvet Lady (The) (1919)
Musique: Victor Herbert
Paroles: Henry Blossom
Livret: Henry Blossom
Production originale: Klaw & Erlanger
0 version mentionnée
Dispo: Résumé  

"The Velvet Lady" de Victor Herbert est une œuvre en marge des habitudes du compositeur. Ses opérettes mettaient habituellement l’accent sur la romance et des sentiments "à l’ancienne", mais dans ce cas, l’œuvre était un musical aérée et contemporain (qui comprenait même une chanson d’actualité, « Any Time New York Goes Dry », une référence à la prohibition, qui devait entrer en vigueur en janvier suivant). À bien des égards, le travail était plus en accord avec les musicals du Princess Theatre car tant l’intrigue que le personnage, le thème et la forme de la production auraient semblé naturelle à l'équipe du Princess Theatre: Guy Bolton, P. G. Wodehouse, et Jerome Kern. L’histoire a eu lieu dans une maison sur Riverside Drive pendant quelques heures l’après-midi et durant la nuit de l’Halloween, et cela a premis de créer un spectacle sans effets tapageurs.

Résumé: "The Velvet Lady" est en fait Vera Vernon, une femme fatale dont la présence domine l’action mais qui n’apparaît pas sur scène avant les quinze dernières minutes du spectacle!!! Ned Pembroke a eu une histoire d'amour avec elle mais il est maintenant fiancé à Bubbles, et il a peur que la coquine Vera mette au grand jour leur relation en dévoilant une pile de lettres compromettantes qu’il lui avait jadis écrites. Son ami, l' avocat George Howell, met les lettres en sécurité, mais dans une confusion dans une gare, lui et l'escroc Nicholas King échangent leurs sacs par erreur. Le sac de Nicholas est rempli de bijoux volés. Très vite, il est pourchassé par la police dont le "Irish-cop-from-Kildare" Mooney (joué à la création par Eddie Dowling, la future star de comédie musicale ici dans sa première apparition à New York). Tout le monde se retrouve à la maison de Ned sur Riverside Drive, où presque tous sont assignés à résidence par la police, y compris Ned et Bubbles, George et sa femme Ottilie, leur servante yiddish et scandinave Susie de Sioux City, le maîtrer d'hôtel Parks et, selon le Brooklyn Daily Eagle, « un nombre suffisant de chorus girl » invitées pour rendre les choses plus « animées pour le public ».

Création: 3/2/1919 - New Amsterdam Theatre (Broadway) - 136 représ.



Musical
0022 - Ziegfeld Follies of 1919 (1919)
Musique: Dave Stamper • Gene Buck • Harry Tierney • Irving Berlin • Joseph McCarty • Rennold Wolf • Victor Herbert
Paroles:
Livret: Dave Stamper • Gene Buck • Rennold Wolf
Production originale:
1 version mentionnée
Dispo: Liste chansons  

Résumé:

Création: 16/6/1919 - New Amsterdam Theatre (Broadway) - 171 représ.



Musical
0023 - Angel Face (1919)
Musique: Victor Herbert
Paroles: Robert B. Smith
Livret: Harry B. Smith
Production originale: George W. Lederer
0 version mentionnée
Dispo: Résumé  

"Angel Face" de Victor Herbert a été son dernier musical (ou opérette) de la décennie, et malgré un livret inhabituel mais déroutant de l’omniprésent Harry B. Smith (dont le frère Robert B. Smith a fourni les paroles) et l’une des chansons les mieux accueillies du compositeur (« I Might Be Your Once-in-a-While »), la comédie musicale s’est effondrée après sept semaines.

Résumé: Une note dans le programme promettait une nouvelle histoire qui devait amener le théâtre musical en territoire inconnu, ou du moins dans le pays du Viagra, où les hommes plus âgés sont rajeunis et ramenés à leur état antérieur: « vigoureux » et « droit ». Le programme cite un Docteur Serge Voronoff (« responsable des laboratoires physiologiques du Collège de France ») qui affirme avoir retiré une glande d’un « jeune et vigoureux » chimpanzé et l’avoir « greffée » sur un « homme de 80 ans dont les épaules se sont redressées ». De plus, l’homme a rapidement été capable de marcher « plus droit » et il « semblait jouir des pouvoirs physiques et mentaux d’un jeune homme de 30 ans ». Tout un programme!

Création: 19/12/1919 - Knickerbocker Theatre (Broadway) - 57 représ.



Musical
0024 - My Golden Girl (1920)
Musique: Victor Herbert
Paroles: Frederic Arnold Kummer
Livret: Frederic Arnold Kummer
Production originale: Harry Wardell
0 version mentionnée
Dispo: Résumé  

"My Golden Girl" de Victor Herbert a tenu l'affiche durant une période modeste de trois mois lors de sa création. Un cast peu nombreu et le fait d'utiliser un seul décor pour chaque acte était dans la mouvence des spectacles intimes présentés au Princess Theatre par Jérôme Kern. Herbert et Kern ont partagé la même soirée d’ouverture, le 2 février 1920: "My Golden Girl" et "The Night Boat" de Kern sont nés le même jour.

Résumé: Les musicals d’Herbert étaient toujours très attendus, mais "My Golden Girl" était un musical à l’ancienne. L’action se déroulait en un jour et à Long Island (dans les années 1960, de très nombreux musicals se déroulèrent à Manhattan, mais dans les années 1920, l’endroit préféré était clairement Long Island, avec Greenwich Village et la Floride pas loin derrière). L’histoire s'intéressait à Arthur et Peggy Mitchell, un jeune couple marié qui s’ennuie l’un avec l’autre. Pour passer le temps, ils ont tous deux un hobby personnel: Arthur joue du basson et Peggy aime le golf. Mais leurs passe-temps respectifs prennent de l'importance quand ils y tombent amoureux. Lui d'Helen et elle d'Howard, mais bientôt Helen et Howard se mettent ensembles et Arthur et Peggy décident qu’ils s’aiment vraiment. Les rôles secondaires comprenaient également des personnages attachants comme la mère violente d’Arthur, deux itmides avocats spécialisés en divorces qui espèrent toucher le pactole si Arthur et Peggy divorcent, et un majordome et une bonne fous de danse. Les chansons et le livret offraient à tous les artistes la chance d’émouvoir, de chanter ou de danser, mais ce fut une choriste du nom de Jeannette Dietrich qui attira toute l'attention du public.

Création: 2/2/1920 - Nora Bayes Theatre (Broadway) - 105 représ.



Musical
0025 - Ziegfeld Follies of 1920 (1920)
Musique: Dave Stamper • Gene Buck • Harry Tierney • Irving Berlin • Joseph McCarty • Victor Herbert
Paroles: Dave Stamper • Gene Buck • Harry Tierney • Irving Berlin • Joseph McCarthy • Victor Herbert
Livret:
Production originale:
1 version mentionnée
Dispo: Liste chansons  

Résumé:

Création: 22/6/1920 - New Amsterdam Theatre (Broadway) - 123 représ.



Musical
0026 - Girl in the Spotlight (The) (1920)
Musique: Victor Herbert
Paroles: Robert B. Smith
Livret: Robert B. Smith
Production originale:
0 version mentionnée
Dispo: Résumé  

La premier musical de la saison 20-21 a été "The Girl in the Spotlight" de Victor Herbert, l'histoire vraie d'une Cendrillon, jeune femme de chambre irlandaise immigrante, Molly Shannon. Molly aurait pu être traitée comme l'un des nombreux personnages de musicals et donner son nom au titre du musical, comme c'est le cas avec: Irene, Sally, Mary, Suzette, Mabel, Sue, Nellie Kelly, Liza, Caroline, Elsie, Adrienne, Helen, Ginger, Mary Jane, Jane, Rosie, Flossie, Marjorie, Barbara, Rose-Marie, Annie, Betty Lee, Kitty, Nanette, Sunny, Lola, Kay, Peggy-Ann, Bonnie, Rita, Polly, Yvette, Rosalie, Billie, Angela, Pansy et Adeline. Malheureusement, le nom de Molly n’a pa été donné au musical mais plutôt la manière dont cette Cendrillon réussit à passer d’esclave à star.

Résumé: Molly est une bête de somme qui nettoie les planchers dans une pension de Greenwich Village qui semble accueillir uniquement des artistes: le compositeur Frank Marvin, le poète Bill Weed et le peintre Richard Pyle. Lorsque la nouvelle opérette de Frank est mise en danger parce que sa vedette, Nina Romaine, pique une crise de colère démesurée, Molly entre dans le rôle, sauve le spectacle, devient une star et épouse Frank... Il semble que quand Molly était en train de nettoyer, elle a entendu Frank composer l’opérette, et que vu qu’elle connaît la musique, les paroles et le dialogue par cœur, il va de soi qu’elle est le choix logique pour remplacer la vedette et sauverle spectacle! En plus de cette histoire, la soirée présentatait de nombreux numéros de danse, car le spectacle a un personnage chorégraphe, Watchem Tripp.

Création: 12/7/1920 - Knickerbocker Theatre (Broadway) - 56 représ.



Musical
0027 - Ziegfeld Follies of 1921 (1921)
Musique: Dave Stamper • Rudolf Friml • Victor Herbert
Paroles: B.G. DeSylva • Gene Buck
Livret: Channing Pollock • Ralph Spence • Willard Mack
Production originale:
1 version mentionnée
Dispo: Liste chansons  

Résumé:

Création: 21/6/1921 - Lunt-Fontanne Theatre (Broadway) - 119 représ.



Musical
0028 - Ziegfeld Follies of 1922 (1922)
Musique: Dave Stamper • Louis A. Hirsch • Victor Herbert
Paroles: Gene Buck • Ralph Spence • Ring Lardner
Livret: Gene Buck • Ralph Spence • Ring Lardner
Production originale:
1 version mentionnée
Dispo: Liste chansons  

Résumé:

Création: 5/6/1922 - New Amsterdam Theatre (Broadway) - 424 représ.



Musical
0029 - Orange Blossoms (1922)
Musique: Victor Herbert
Paroles: B.G. DeSylva
Livret: Frédérique Rosine de Grésac
Production originale: Edward Royce
0 version mentionnée
Dispo: Résumé  

"Orange Blossoms" est un musical de 1922 avec une musique de Victor Herbert et un livret de Fred de Gresac, basé sur sa propre pièce de 1902 en français "La Passerelle" qui avait déjà été traduite en anglais et montée à Broadway en 1903 comme "The Marriage of Kitty".

Résumé: "Orange Blossoms" de Victor Herbert était basé sur une farce française sur les testaments, les avocats, le mariage et le divorce. Le baron Roger Belmont est amoureux de la divorcée Hélène de Vasquez mais les dispositions de l'héritage de sa tante lui interdisent d’épouser une femme divorcée. Pour contourner les subtilités juridiques, rien n’empêche Roger de contracter un mariage de convenance avec Kitty. Une fois qu’ils se marieront, Roger prendra le contrôle total de son héritage, lui et Kitty divorceront, et il pourra épouser Hélène. Mais bien sûr Roger et Edith tombent amoureux, et donc Hélène est bientôt passée à l’histoire.

Création: 19/9/1922 - Helen Hayes Theatre (Broadway) - 95 représ.



Musical
0030 - Ziegfeld Follies of 1923 (1923)
Musique: Dave Stamper • Rudolf Friml • Victor Herbert
Paroles: Gene Buck
Livret: Eddie Cantor • Gene Buck
Production originale:
1 version mentionnée
Dispo:

Résumé:

Création: 20/10/1923 - New Amsterdam Theatre (Broadway) - 233 représ.



Musical
0031 - Ziegfeld Follies of 1924 (1924)
Musique: Dave Stamper • Dr. Albert Szirmai • Harry Tierney • Raymond Hubbell • Victor Herbert
Paroles: Gene Buck • Joseph McCarthy
Livret: Will Rogers • William Anthony McGuire
Production originale:
1 version mentionnée
Dispo:

Résumé:

Création: 24/6/1924 - New Amsterdam Theatre (Broadway) - 295 représ.



Musical
0032 - Dream Girl (The) (1924)
Musique: Victor Herbert
Paroles: Rida Johnson Young
Livret: Harold R. Atteridge • Rida Johnson Young
Production originale: Messrs. Shubert (Lee and J. J.)
0 version mentionnée
Dispo: Résumé  Liste chansons  

"The Dream Girl" de Victor Herbert a ouvert à Broadway trois mois après sa mort, et malgré les bonnes critiques et les éloges majoritaires pour la partition d’Herbert, le musical a tenu l'affiche un peu plus de trois mois à New York, puis est parti en tournée.

Résumé: L’histoire commence dans le Londres de l'époque où Elspeth remonte le temps jusqu'au XVe siècle en Angleterre où ses amis et connaissances de 1923 ont des homologues dans l’Angleterre ancienne. Dans un atelier d’artiste en 1923, elle avait rencontré Jack Warren, qui se faisait passer pour un bandit, et cinq cents ans plus tôt elle le retrouve où il est un vrai bandit. Les deux se rendent compte qu’ils se connaissaient dans le futur et quand le Temps revient à 1923, ils décident de se marier.

Création: 20/8/1924 - Ambassador Theatre (Broadway) - 117 représ.