Musical (1911)


Musique: Frank E. Tours • Jerome Kern
Paroles: Edward Madden
Livret: Edgar Smith
Production à la création:

Lors de la création au Winter Garden Theatre en 1911, la soirée a été divisée en trois parties: un opéra ("Bow Sing"), un ballet (Tortajada") et une revue ("La Belle Paree").

Officiellement, cette comédie musicale suivait une héritière en visite à Paris, mais, en réalité, il s’agissait plus d’un enchaînement de numéros de Vaudeville. Jolson apparaissait en Blackface comme Erastus Sparkler, un aristocrate de couleur avec un accent du Sud, mais évitant les maniérismes raciaux stéréotypés.


"La Belle Paree" a été le premier spectacle à se jouer au Winter Garden Theatre, et il a également marqué les débuts à Broadway du légendaire Al Jolson dans un rôle de Blackface comme Erastus Sparkler, décrit dans le spectacle comme « un aristocrate coloré de San Juan Hill, qui se fait remarquer à Paris ».

Le New York Sun a noté que Jolson était « amusing », et a dit « whether he is Alfred or Albert this modest seceder from vaudeville will not divulge ». Jolson possédait « genuine negro unction in his speech and manner, » et « yet by race he might be thought capable of succeeding better with other types ».

Ses grands moments dans le musical ont été le premier duo « Paris Is a Paradise for Coons » avec Stella Mayhew (une autre actrice au visage noirci qui a joué ici le rôle d’une mulâtre nommée Eczema Johnson) et une séquence spécialisée en deuxième acte. Franklin Fyles, dans l’Indianapolis Star, a apparemment pensé que « Al Joslyn » était noir et a appelé l’artiste « le ménestrel noir ».

Le soir de la création, la soirée a débuté par un opéra ("Bow Sing"), suivi d’un ballet (Tortajada), avant de se terminer par une revue en deux parties dont la soirée entière a pris le titre. Le spectacle était initialement prévu en quatre parties, avec une deuxième séquence de ballet intitulée « The Ballet of Pierrots and Harlequins », mais avant l’ouverture, ce ballet a été intégré à la deuxième partie de la revue. À mesure que la série progressait, "Bow Sing" et "Tortajada" ont été coupés et la revue a été rallongée, avec quelques chansons ajoutées (y compris deux nouvelles chansons de Jerome Kern, « That’s All Right for McGilligan » avec des paroles de M. E. Rourke, et « Look Me Over, Dearie » avec des paroles d’Edward Madden) et d’autres ont été retirées.


Act One
Opening Chorus (Guides and Tourists)
“Susan Brown from a Country Town” (Ray Cox)
“(I’m)The Human Brush (That Paints the Crimson on Paree)” (*) (Florenz Tempest, Artists)
“Widows” (Jean Aylwin, Chorus)
“Paris Is a Paradise for Coons” (*) (Stella Mayhew, Al Jolson)
“The Pretty Milliners” (Chorus)
“Monte Carlo Moon” (Kitty Gordon)
“That Deviling (De Devilin’) Tune” (one source credits the lyric and music to Billie aka Billee Taylor, and another source cites Edward Madden and Frank Tours as the lyricist and composer) (Stella Mayhew)
“Teasing” (Florenz Tempest, Marion Sunshine)
“Bosphorous” (Chorus)
“The Edinburgh (Edinboro) Wriggle” (*) (lyric by M. E. Rourke) (Jean Aylwin, Chorus)
“Russian Dance” (The Hess Sisters, Chorus)
Song and March (Yvette, Chorus)

Act Two
Violin Specialty (Yvette)
”Red Domino Dance” (Mlle. Dazie)
“Sing Trovatore” (*) (Dorothy Jardon)
Specialty Sequence (Al Jolson)
“Goblins” (aka “De Goblins’ Glide”) (*) (lyric by Frederick Day) (Florenz Tempest, Marion Sunshine)
“What Kind of Place Is This?” (Stella Mayhew)
“The Duel” (Mlle. Dazie, Grace Washburn, Chorus)
“The Ballet of Pierrots and Harlequins” (choreographed by Ottokar Bartik) (Solo Dancers: Mlle. Dazie and Signor Bonfiglio
Dancers)
Finale (Company)

Aucun dossier informatif complémentaire concernant Belle Paree (La)

Aucun dossier informatif complémentaire concernant Belle Paree (La)


Version 1

Belle Paree (La) (1911-03-Winter Garden Theatre-Broadway)

Type de série: Original
Théâtre: Winter Garden Theatre (Broadway - Etats-Unis)
Durée : 2 mois 3 semaines
Nombre : 96 représentations
Première Preview : lundi 20 mars 1911
Première : lundi 20 mars 1911
Dernière : samedi 10 juin 1911
Mise en scène : William J. Wilson • J.C. Huffman
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Harry Fisher (George Ramsbotham), Stella Mayhew (Eczema Johnson), Dorothy Jardon (“La Duchess,” “The Queen of Paris,” “Bohemia”), Mizzi aka Mitzi Hajos (later known as Mitzi) (Fifi Montmartre), Mlle. Dazie (La Sylphide [“a danseuse”]), Edgar Atchison-Ely (Henri Dauber), Kitty Gordon (Lady Guff Jordon), Paul Nicholson (Jack Ralston), Barney Bernard (Isadore Cohen), Lee Harrison (Ike Skinheimer), Florenz Tempest (Toots Horner), Marion Sunshine (Susie Jenkins), Ray Cox (Susan Brown), Yvette (A Violinist), Arthur Cunningham (Bridgeeta McShane), Al Jolson (Erastus Sparkler), The Hess Sisters (Russian Dancers), Harold A. Robe (The Marquis de Champignon), Jean Aylwin (sometimes incorrectly spelled as Alywin) (Madame Clarice), Grace Studdiford (Mimi), Violet Bowers (Fifine), Bessie Frewen (Margot), Grace Washburn (Marcelle), Katherine McDonald (like Violet Bowers above, McDonald also played a character named Fifine), May Allen (Juliette), Sylvia Clark (A Flower Girl), Ida Kramer (A Grisette), Ray Dodge (Buck Lyons), Lew Quinn (A Cook Guide), Milberry Ryder (A Cocher), Signor Bonfiglio (Dancer); Chorus
Commentaires : Lors de la création au Winter Garden Theatre en 1911, la soirée a été divisée en trois parties: un opéra ("Bow Sing"), un ballet (Tortajada") et une revue ("La Belle Paree").

"La Belle Paree" a également marqué les débuts à Broadway du légendaire Al Jolson dans un rôle de Blackface.

 Pas encore de video disponible pour ce spectacle