Pas de biographie disponible.

Compositeur Musique additionelle Librettiste Parolier Metteur en scène Chorégraphe Producteur création Producteur version




Musical
0001 - Elisabeth (1992)
Musique: Sylvester Levay
Paroles: Michael Kunze
Livret: Michael Kunze
Production originale:
41 versions mentionnées
Dispo: Résumé  Synopsis  Génèse  Liste chansons  
Vidéos:  

Elisabeth, impératrice d’Autriche (1837-1898) apparaît dans ce drame musical comme une femme en lutte pour obtenir sa propre liberté. Parce qu'elle est issue d’un monde dont le déclin est évident, la "modernité" d’Elisabeth la contraint à une isolation désespérée. Et pourtant, elle porte sur elle l’image obsolète du pouvoir des Habsbourg. Son assassinat par l'anarchiste italien Luigi Lucheni était en fait un crime symbolique qui a anticipé la fin d'une époque qui a duré mille ans....

Genèse: Elisabeth est un musical viennois, en langue allemande, commandée par la Vereinigte Bühnen Wien (VBW), sur un livret de Michael Kunze et une musique de Sylvester Levay. Il décrit la vie et la mort de l'impératrice Elisabeth d'Autriche, épouse de l'empereur François-Joseph Ier. Ce musical a été traduit en sept langues et vu par plus de dix millions de spectateurs à travers le monde, ce qui en fait le plus grand succès en langue allemande musicale de tous les temps.

Résumé: Elisabeth relate la vie de l'Impératrice Elisabeth d'Autriche (1837 - 1898) dont l'histoire débute comme un conte de fées mais s'achève tragiquement. La mort a été le fil conducteur de son existence. Elle est incarnée dans le musical par un homme mystérieux et séduisant qui attirera l'impératrice peu à peu dans le royaume de la mort. Le narrateur de l'histoire est Luigi Lucheni, l'homme qui a assassiné l'impératrice en 1898.Ce musical est une petite merveille....

Création: 3/9/1992 - Theater an der Wien (Vienne) - représ.



Musical
0002 - Mozart! (1999)
Musique: Sylvester Levay
Paroles: Michael Kunze
Livret:
Production originale:
6 versions mentionnées
Dispo: Résumé  

Genèse:

Résumé: The musical is based on the life story of Wolfgang Amadeus Mozart. Mozart strives to free himself from his controlling, though loving father and from his patron and the European patronage system in order to develop as a musician and an independent person. His artistic nature makes him an easy victim of lies, plots and temptations. The musical explores Mozart's relationships with his patron, his sister Nannerl, the Weber family and his beloved Constanze. The musical is a drama about growing pains. Because Leopold Mozart had promoted his son as a perfect child prodigy, Mozart struggles against the spectre of his own childhood image, the little genius Amadé, throughout his life. Two facets of Mozart are illustrated, with separate actors portraying them: The child prodigy, Amadé, the "Porcelain child" (the nickname refers to the overdecorated Rococo porcelain figures) demonically driven to compose incessantly; and the adult Wolfgang, playing cards, drinking, loving, dreaming and trying to break the bonds of convention. The musical uses Mozart's music to underscore the depiction of the the boy genius, and contemporary music for the adult Wolfgang.

Création: 2/10/1999 - Theater an der Wien (Vienne) - représ.



Musical
0003 - Rebecca (2006)
Musique: Sylvester Levay
Paroles: Michael Kunze
Livret: Michael Kunze
Production originale:
9 versions mentionnées
Dispo: Résumé  Commentaire  
Vidéos:  

Genèse:

Résumé: Une jeune fille, naïve et romantique, travaille en qualité de dame de compagnie pour Mrs. Van Hopper, une Américaine des plus déplaisantes, voire même méchante. Cette femme a pour habitude de s’inscruster auprès de gens célèbres et c’est ainsi qu’elle tente de mettre le grapin sur Maxim « Max » de Winter, un veuf dont l’épouse est morte dans de mystérieuses circonstances. L’homme est sombre, taciturne, d’un naturel peu avenant, mais la douce jeune fille met cela sur le compte de son récent veuvage et de l’agacement que provoque sa patronne. Lorsque celle-ci tombe malade, la jeune fille peut prendre un peu de temps pour elle-même ; cela va la mettre en contact direct avec le beau ténébreux. Il lui parle très peu de lui-même, sauf de son très beau domaine « Manderley ». Tout à coup, sans coup férir, voilà qu’il lui annonce qu’il est amoureux d’elle et propose le mariage à cette romantique et timide créature qui devient la « seconde Mrs. De Winter », un titre qui va bien vite devenir une malédiction. Manderley est un domaine superbe, au pied de la mer, pour la seconde Mrs. De Winter il apparaît comme inquiétant ; tout le personnel est là pour accueillir le maître et sa nouvelle épouse, une cérémonie qui impressionne la douce jeune femme, pas du tout habituée à ce mode de vie. Elle va d’ailleurs commettre rapidement certaines gaffes pour tenter de gagner la confiance et la sympathie du personnel, qui lui rappelle toutefois avec une certtaine hauteur que c’est elle la patronne. Son époux ne lui est pas d’une très grande aide, renfermé dans ses songes et son passé tourmenté. Mais ce qui est évident c’est que Manderley est littéralement hanté par le souvenir de Rebecca, la première Mrs. De Winter, brillante, drôle, sophistiquée, pleine de vie et d’énergie. Mrs. Danvers, la gouvernante , est particulièrement hostile à la nouvelle maîtresse de Manderley, elle l’accueille avec une froideur teintée de mépris. Peu à peu l’ambiance sombre du domaine mine la nouvelle épouse, la peur et la suspicion s’installent en elle, Max est distant, vite agacé par cette petite souris qui n’ose déranger personne, qui se sent perdue en milieu hostile. Il est évident qu’un lourd secret pèse sur Manderley et sur Maxim ; la révélation de celui-ci changera leur vie pour toujours.

Création: 28/9/2006 - Raimund Theater (Vienne) - représ.



Musical
0004 - Marie-Antoinette (2006)
Musique: Sylvester Levay
Paroles: Michael Kunze
Livret:
Production originale:
6 versions mentionnées
Dispo: Résumé  

Genèse:

Résumé: Marie Antoinette tells the story of two parallel lives, that of the infamous Queen of France and that of Margrid Arnaud, a poor woman. Both are the same age, and both are pretty, but that's where the similarities end. While Margrid is roaming the streets of Paris in rags, Marie Antoinette dances and flirts at the Palais-Royal. The French Revolution changes all that. Margrid Arnaud rises and Marie Antoinette falls, and when the two women eventually meet two worlds collide and the drama unfolds. The musical uses the events of the French Revolution as a spectacular backdrop to the fate of the unhappy Queen. Margrid Arnaud personifies the nemesis of the monarchy, eventually leading to the extinction of Marie Antoinette and her world.

Création: 1/11/2006 - Imperial Theater (Tokyo) - représ.