L'être ou ne pas l'être


Création collective dirigée par Oussamah Allouchi


Mise en scène : Mohamed Allouchi - Une production de la troupe "Les Voyageurs Sans Bagage" en coproduction avec l’Espace Magh - 1 représentation ▪ 31 juillet 2018

Qu’arrive-t-il lorsque les personnages échappent à leur auteur? Ils se réapproprient leur histoire, tiens !

L’être ou ne pas l’être explore, avec fougue et humour, les textes shakespeariens en les mêlant à des éléments de la pop culture. À travers les grands thèmes qu’il aborde, ce spectacle moderne démontre l’intemporalité de l’œuvre de Shakespeare.


En quelques mots

Richard III, dictateur avide de pouvoir, est prêt à tout pour arriver à ses fins. Personnage emblématique de Shakespeare, il en veut à son créateur de l’avoir façonné sous ces traits de caractère. Soudainement assoiffé d’honorabilité littéraire, le tyran décide d’enfermer le dramaturge afin que celui-ci réécrive son histoire.
Heureusement, Shakespeare peut compter sur l’aide d’autres personnages : Lady Anne, cheffe des révolutionnaires, met en place un plan avec Hamlet et Mercutio pour faire libérer l’auteur.
Au même moment, la nièce de Lady Anne, Juliette, est recueillie et adoptée par sa tante et Richard III. Le beau Roméo, lui, revient d’un long voyage au Japon pour oublier son amour perdu, Rosaline.
Sur fond d’amour, de trahison, de loyauté et de soif de pouvoir, la lutte entre la résistance et le machiavélique tyran peut dès lors prendre place…


Distribution

CREATEURS
AuteurMohamed Allouchi
AuteurOussamah Allouchi
Mise en scèneMohamed Allouchi
Mise en scèneOussamah Allouchi
ChorégraphieValérie Cornelis
ChorégraphieShakty Malcause
CostumesAnaïs Tossings
Son et lumièreDenis Longree
AVEC
Barbara Borguet
Yassin El Achouchi
Fionn Perry
Martin Goossens
Rachid Hirchi
Mohamed Ouachen
Nidhal Saadi
Anaïs Tossings
Nihale Touati
Une comédie de la troupe Les Voyageurs Sans Bagage en coproduction avec l’Espace Magh


"Je voulais créer une dynamique de mélange entre les habitués des théâtres et un public plus profane, souvent issu de la diversité." Mohamed Allouchi

Presse

En somme, une heure trente de gags et de rebondissements inédits avec une équipe soudée et des comédiens en parfaite synchronie dans les ballets, pour une traversée non académique et décomplexée de l’œuvre de Shakespeare.
Complots, quiproquos, coups bas, déceptions amoureuses et vendettas vont se succéder à un rythme hallucinant dans un ballet de scènes comiques oscillant entre cartoon et comédie musicale
Et puis sous le tragi-comique, la question : celle la violence. À quoi mène-t-elle ? Au ridicule, à la solitude et au remords ? À méditer et ici surtout à savourer pour petits et grands.

Consulter article complet

Palmina Di Meo - Demandez Le Programme

Les frères Allouchi, qui font partie des “Voyageurs sans Bagage” avaient dans l’idée de rassembler un public mixte, en créant un théâtre non-excluant, populaire et de qualité. Avec cette nouvelle pièce délirante et brute, ils dépoussièrent le théâtre classique en lui amenant un esprit rieur et enjoué, tout en gardant les thèmes chers à Shakespeare: amour, pouvoir et choix.

Flora Eveno - RTBF


Vos avis

Rien encore sur ce spectacle


Vidéos

Pas encore de vidéo sur ce spectacle


Images

Pas encore de galerie de photo sur ce spectacle


Pour en savoir plus

Les frères Allouchi ont un challenge : reprendre du Shakespeare à leur façon. Après le succès rencontré avec la pièce « La vie c’est comme un arbre », Les voyageurs sans bagage, reviennent avec leur nouvelle pièce shakespearienne « L’être ou ne pas l’être ». L’un d’eux, Mohammed Allouchi nous en dit un peu plus.


Pour ceux et celles qui ne vous connaissent pas, qui êtes-vous ? 
Je suis Mohamed Allouchi. Je suis né à Bruxelles en 1978. J’ai 39 ans et j’ai principalement œuvré dans le social en ouvrant une maison de jeunes. Étant moi-même plus jeune, j’ai investi beaucoup de mon temps dans le quartier d’Annessens et on a créé la maison de jeune l’avenir d’Anneessens. Avec cette maison de jeunes, j’ai donné des ateliers théâtre aux jeunes du quartier et on a participé à plusieurs festivals.
Après quelques projets et mises en scène, on a commencé à écrire nos pièces comme « La vie c’est comme un arbre ». Une autoproduction. On a réalisé la pièce « Showmeur Island ». Les deux pièces abordaient des thématiques en l’occurrence, l’immigration et les inégalités sociales.

Suite

 

Top