graphic logo  


L'événement culturel de l'été à Bruxelles!    

Madame Sans-Gêne

de Victorien Sardou

Mise en scène de Bernard Lefrancq - Une production du Théâtre Royal des Galeries, dans le cadre de la Tournée des Châteaux - 2 représentations ▪ 2 août ▴ 22 août 2004

Retour à la page précédente

En quelques mots - Résumé long

Sous l’Empire, la formidable Comtesse de Dantzig et Maréchale Lefebvre n’avait pas son pareil pour dire ses quatre vérités à chacun quel que soit son rang social. Née Catherine Hubscher, cette femme de caractère, fut cantinière, puis blanchisseuse avant d’épouser le fringant sergent Lefebvre. Elle l’aime de tout son coeur et il le lui rend bien. Officier de valeur, il est bientôt nommé Maréchal par Napoléon. Fulgurante ascension sociale donc, mais difficulté majeure pour sa compagne, fille du peuple, qui doit jouer les grandes dames.

Par son empathie, sa générosité et son humanité sans limite pour ceux qui l’entourent , elle est prête à tout pour faire triompher le bon sens, l’amitié et la fidélité à deux hommes qu’elle aime et admire : son mari et Napoléon.

Mise en difficulté par les soeurs de l’Empereur, la Maréchale sera mise en demeure, par ce dernier, de quitter son mari car elle est trop mal élevée et donne une mauvaise image de la Cour. Mais, le jour où elle est convoquée par Napoléon, elle a tôt fait de lui faire comprendre qu’elle est une grande patriote, une citoyenne hors normes, qui a su accompagner les soldats dans leurs campagnes. Elle a même été blessée, ce qui fait d’elle une héroïne dont la bravoure est reconnue par l’Empereur. La situation devient même cocasse lorsque la jeune femme rappelle au grand homme que, du temps où elle n'était que blanchisseuse, un certain Bonaparte ne lui avait pas payé sa dernière facture...

Retour à la page précédente

Top