graphic logo  


L'événement culturel de l'été à Bruxelles!    

My Fair Lady

de Lerner & Loewe

Mise en scène: Jack Cooper et Simon Paco - Une coproduction de Bulles Production, Cooper Production et La Comédie de Bruxelles - 25 représentations ▪ du 11 juillet au 7 septembre 2019

Retour à la page précédente

Presse - Article complet


A star is born this year in Brussel: Marina Pangos


...

Après des productions réussies de The Sound of Music, Evita et Sunset Boulevard les trois derniers étés, le Festival Bruxellons! présente cette année le chef-d'œuvre musical My Fair Lady de Frederick Loewe et Alan Jay Lerner dans une nouvelle et brillante adaptation de Stéphane Laporte, en collaboration avec Jack Cooper et Simon Paco, comme sur Evita et Sunset et qui ont tous deux mis en scène.

Pour célébrer le 20ème anniversaire du festival, il s’agit d’un très bon choix pour le public belge. Le Festival leur apporte le meilleur de Broadway avec une touche francophone, améliorant heureusement les aspects les plus politiquement incorrects du chef-d'œuvre tiré du Pygmalion de George Bernard Shaw, adapté par le génie méconnu qu’était Alan Jay Lerner. À l'ère d’un Broadway Disneyifié et du « politiquement correct » en toujours croissant, cette nouvelle version française montre avec hardiesse les aspects les plus provocateurs, les plus misogynes, et donc les plus drôles du livre, comme quand Henry Higgins dit: «Elle est à moi, j'ai payé 5 livres pour elle! »

Avec moins de moyens que la dernière reprise de Broadway, qui a donné à My Fair Lady une cure de jouvence visuelle, cette nouvelle version francophone explore le conflit intérieur du personnage principal et semble donc encore plus moderne et novatrice, surtout compte tenu du fait que le spectacle a été écrit en 1957.
Bien sûr, Jack et Simon n'auraient pas pu le faire sans une distribution aussi brillante, avec Franck Vincent pleinement à l'aise en Henry Higgins, un rôle qu'il est né pour jouer, et l'étonnante Marina Pangos, incarnant avec habileté toutes les couches du voyage du personnage d’Eliza Doolittle la menant de la misère à la fortune. Il est clair qu'une star est née cette année à Bruxelles, comme en témoigne l'ovation debout de Marina, qui tire sa révérence dans le cadre magnifique du théâtre en plein air du château de Karreveld, un lieu seulement entaché par ses minuscules chaises en plastique inconfortables, en particulier mal adapté pour une comédie musicale de trois heures dont vous voulez profiter de chaque minute.

Encore plus que dans le Sunset Boulevard de l'année dernière, l'ensemble de la distribution est proche de la perfection, avec le vétéran de Bruxellons! Daniel Hanssens, un irrésistible Alfred P. Doolittle, et Janine Godinas, une charmante Mme Higgins. Seul Samuel Soulie manque un peu de charisme comme Freddy Eynsford-Hill (certes pas le rôle le plus facile à jouer). L'ensemble fait aussi des merveilles, impeccablement formé par le chorégraphe Kylian Campbel, qui parvient à insuffler plus de danse dans cette My Fair Lady qu'il n'y en a régulièrement.

Bien que minimalistes, les décors de Francesco Deleo fonctionnent bien et les costumes de Béatrice Guilleaume sont à la hauteur de la tâche de se faire une place dans la descendance du grand Cecil Beaton, en particulier dans la scène Ascot, qui est rendue plus drôle par une simple plume dans le chapeau d'Eliza! L'orchestre de 16 musiciens dirigé rend également justice à la musique immortelle et luxuriante de Loewe.

Il y a eu plusieurs adaptations françaises de My Fair Lady dans le passé, mais seulement pour des productions en tournée. Celle-ci est de loin la meilleure et devrait être transféré à Paris, où le spectacle n'a été vu qu'en anglais, notamment au Théâtre du Châtelet en 2010 et 2011.

Longue vie à Bruxellons! et un grand merci encore à Jack Cooper et Simon Paco et à leur équipe pour avoir sublimé à Bruxelles les débuts tant attendus du véritable théâtre musical en français.

Cette production à ne pas manquer se jouera jusqu'au 7 septembre.

Patrick Honoré - BroadwayWorld (New York) - 31 juillet 2019

Lien vers le site extérieur:

Retour à la page précédente

Menu

Top