graphic logo  


L'événement culturel de l'été à Bruxelles!    

Où sont les hommes?

de Nicolas Dubois et Patrice Mincke

Mise en scène: Vincent Raoult - Une coproduction de L'Autre Production et de Mazal asbl - 2 représentations ▪ les 26 juillet et 30 août 2008

A ne pas rater, que l’on soit un homme … ou une femme!

À partir de l’histoire d’Adam et Yves, qui se rencontrèrent pour la première fois dans les toilettes de l’école primaire, jusqu’à ce qu’on les retrouve dans une maison de retraite, toujours dans les toilettes, ils nous content leurs vies respectives, l’un toujours sage, en couple et heureux père de famille, « l’autre moins sage, après nous avoir régalé de leurs moments estudiantins, de leurs premiers émois…
Ces saynètes sont entrecoupées d’autres petites scènes de la vie...
Les auteurs ont à cœur de tenter de révéler aux femmes ce qu’est cet être d’exception qu’est l’homme, ce continent mystérieux. Les textes sont toujours drôles, parfois émouvants, acerbes, sarcastiques.
Bref tout est minutieusement étudié au microscope et tout sonne terriblement juste. Un beau moment d’humour intelligent.


L'homme d'aujourd'hui est un animal fantastique, moitié macho, moitié cœur d'artichaut. Une partie de lui a très envie de boire de la bière et faire des rototos, tandis que l'autre chiale sévère en regardant Bambi avec ses enfants. Sa femme, aussi, est fantastique, lui demandant de faire les courses et la cuisine, tout en étant franchement viril. Comment être un homme sensible et délicat, et homme quand même ?


CREATEURS
AuteurNicolas Dubois
AuteurPatrice Mincke
LumièreManu Maféi
Décor sonoreLaurent Beumier
AVEC
Nicolas Dubois
Patrice Mincke
Une coproduction de L'Autre Production et de Mazal asbl

...

Le rire prend aussi des nuances plus sombres, frôle l'émotion, l'ambiguïté comme dans ce très beau dialogue d'un père et de son jeune fils, au seuil de la violence et de l'incommunicabilité. Les deux comédiens nous surprendront aussi dans une mémorable double séquence « rèbobinée ». Si Patrick Mincke et Nicolas Dubois ne renouvellent pas le genre de l'enfilade de sketches en duo ou en monologue, leur écriture à quatre mains a du relief, du piment, et leur jeu révèle pas mal de virtuosité physique et vocale adroitement guidée, rythmée par le metteur en scène, Vincent Raoult et par l'imagination sonore de Laurent Beumier.

Ces caméléons de la scène n'ont guère besoin de béquilles de théâtre, quelques éléments blancs suffisent à tout, de la boî­te à jouets au cercueil et les rares accessoires sont suspendus à deux grilles en arrière-plan. De l'efficacité toute simple pour « faire les hommes », tout en démontant leurs cuirasses ...

Michèle FRICHE - Le Soir, 26/02/2008

...

Comment être un homme sensible et délicat et être un homme quand même ? C'est toute l'interrogation de cette pièce au TTO.

Entre grandes parties de rigolades et petites questions taraudantes sur la virilité moderne ... Les deux comédiens ont voulu un spectacle drôle, enlevé. Pas moralisateur du tout, qui parlerait aux hommes "tiens oui, on est comme ça" comme aux femmes "ah, oui. c'est pour ça qu'ils sont comme ça" ... rassembleur donc !

Nicola Dubois: "La déclaration d'amour d'un homme à sa femme. C'est Patrice qui l'a écrit et pour moi, c'est de J'amour qui explose à travers les mots du quotidien."

Patrice Mincke : "Nicolas a écrit une scène que je joue: c'est un homme qui se rend compte que le temps a passé et qu'ïl n'aura plus d'enfants parce que c'est ainsi, les cycles de ta vie ... "J'aurais plus de petits pieds dans mes bras", Rien que de dire ça, ça me bouleverse!"

Vincent Raoult: "Le texte écrit par Nicolas et Ptrice m'intéressait parce que le sujet me parlait. Ils ont créé une pièce qui aborde nombre de problèmes. de situations, de drôleries aussi avec, en fil rouge, deux hommes qui vont grandir de 6 à 87 ans ... C'est vrai qu'il existe peu de pièces traitant de l'homme et de sa position d'homme dans une société qui l'a toujours vu comme un être dominant, qui a déjà "gagné" en quelque sorte. Il n'y a pas un type d'homme là-dedans, on croque nombre de facettes et, au final... il y a plein de tolérance !

La Tribune de Bruxelles, 14-20/02/2008

Toute la presse :


Rien encore sur ce spectacle



    Version pleine page (seule version disponible monde Apple)


    Pas encore de dossier sur ce spectacle


    Top