Tel:   0800 944 44
 graphic logo  


L'événement culturel de l'été à Bruxelles!    

Thespis


Musique: Arthur Sullivan
Paroles:
Livret: W.S. Gilbert

Retour à la page précédente


Il s’agit de la première collaboration de Gilbert et Sullivan et a été conçue comme un divertissement de Noël pour le Gaiety Theatre de John Hollingshead où s'est déroulé la première représentation, le 26 décembre 1871, et a connu 63 représentations. Bien qu'il ait souvent été décrit comme un échec, il a accueilli plus de spectateurs que les autres spectacles de Noël cette saison-là.

Acte I
Scène: un temple en ruines au sommet du Mont Olympe
Sur le Mont Olympe, les divinités âgées se plaignent de se sentir vieilles et se lamentent de leur influence décroissante sur Terre. Mercure se plaint que les dieux sont devenus paresseux et lui délèguent toutes leurs fonctions, sans qu’il reçoive en retour le moindre remerciement pour toutes ces corvées. Jupiter affirme qu’ils sont face à une crise, mais qu’il ne sait pas ce que l'on peut faire pour la solutionner. A ce moment, les dieux aperçoivent un groupe de mortels escalader le Mont Olympe et se dissimulent pour les observer à distance. La troupe théâtrale de Thespis se déplace pour un pique-nique à l’occasion du mariage de deux de ses membres.
Jupiter, Mars et Apollon apparaissent. Tous les acteurs, à l'exception de Thespis, s'enfuient terrorisés. Jupiter lui demande s'il est impressionné par le père des Dieux. Il lui répond que les Dieux sont médiocres et suggère qu'ils se rendent sur Terre sous un déguisement afin de pouvoir se mêler aux mortels et de juger par eux-mêmes ce que les gens pensent d'eux. Les Dieux conviennent d'investir les acteurs de leurs pouvoirs pendant qu’ils prendront de joyeuses vacances sur la Terre. Thespis accepte que lui et sa troupe assument cette tâche en l'absence des dieux. Chaque acteur prend la place de l'un des Dieux, avec Thespis lui-même remplaçant Jupiter. Mercure reste avec eux pour offrir ses conseils si les acteurs en ressentent le besoin.

Acte II
La même scène, un an plus tard, les ruines reconstruites.
Sous la direction de Thespis, Olympe a retrouvé sa splendeur d'antan, et les comédiens profitent d'ambroisie (nourriture des Dieux) et de nectar. La direction de Thespis est très libérale, et il a conseillé à sa troupe ne pas de «tomber dans la routine ou les formalités administratives». Les rôles qu’ils doivent assumer, cependant, ont provoqué des problèmes. Le plus important est la confusion qui s’installe entre les relations des personnages qu’ils jouent et leurs relations réelles. Vénus, jouée par Pretteia, est censée être mariée à Mars, mais l'acteur jouant Mars est son père. Une solution possible serait qu’elle soit mariée avec son vrai mari à la vie, qui joue Vulcan, mais Vulcan est son grand-père… Par ailleurs, Sparkeion, qui a endossé le rôle d'Apollon, accompagne son épouse, Nicemis, qui joue Diana pour ses devoirs tous les soirs, ce qui provoque que le soleil brille la nuit (Apollon est le Dieu du soleil).
Mercure informe Thespis avoir reçu de nombreuses plaintes des mortels car certaines divinités n'assument pas leurs fonctions et parce que certaines de leurs expériences ont provoqué des ravages dans le monde d'en bas. Par exemple, Timidon, qui assume le rôle de Mars, est un pacifiste et un lâche; le remplaçant d'Hymen (Dieu du mariage) refuse d'épouser n'importe qui; et l'ersatz de Pluton (le Dieu des enfers) est trop tendre pour laisser quelqu'un mourir. Daphné, qui joue la muse Calliope, se rend auprès de Thespis et affirme, se basant sur une édition expurgée de la mythologie grecque, que Calliope est mariée à Apollon. Elle fait remarquer qu’Apollon, joué par Sparkeion, est le frère de Diana (joué par l'épouse de Sparkeion, Nicemis). Thespis décide que Sparkeion est mariée à Daphné pendant qu’ils assument le rôle des dieux, mais que son mariage avec Nicemis reprendra quand ils sont redevenus de simples mortels.
Quand les dieux reviennent, ils sont furieux et disent à Thespis qu'il a «déréglé l'ensemble de l’organisation de la société». Thespis dit qu'il faut rester calme, surtout au moment où la liste des plaintes des mortels est sur le point d'être lue. Les dieux assistent déguisés à la présentation par Mercure des plaintes des mortels aux acteurs: ces derniers ont ruiné la météo; causé des dissensions parmi les nations; et il n'y a plus de vin, car Bacchus est un abstinent. Après avoir écouté ces griefs, les dieux en colère abandonnent leurs déguisements. Les acteurs les supplient de pouvoir rester sur l'Olympe, mais Jupiter les punit de leur folie en les renvoyant vers la terre maudits comme «d’éminents tragédiens, que personne n’ira jamais voir ».

Retour à la page précédente

Top