Musical (1946)


Musique: Irving Berlin
Paroles: Irving Berlin
Livret: Dorothy Fields • Herbert Fields
Production à la création:

Version 11

Annie get your gun (1966-05-New York State Theatre-LCPA-New York)

Type de série: Revival
Théâtre: David H. Koch Theatre (New-York - Etats-Unis)
Durée : 1 mois 1 semaine
Nombre : 47 représentations
Première Preview : Inconnu
Première : mardi 31 mai 1966
Dernière : samedi 09 juillet 1966
Mise en scène : Jack Sydow
Chorégraphie : Danny Daniels
Producteur :
Commentaires : Il s'agit ici de la présentation d'une nouvelle version du show.

Quand dans le Wild West américain, un show s'arrête dans sa ville, Annie Oakley participe à un concours de tir, le gagne et on lui demande de rejoindre la troupe du spectacle. Elle tombe amoureuse de la star du spectacle, Frank Butler, et consent à le rejoindre, bien qu'elle n'ait aucune idée idée de ce que peut être le show business, ce dont l'informe un des tubes du musical "There's No Business Like Show Business".
Durant le musical, Frank, bien qu'insistant sur le fait que la fille qu'il recherhce serait parée de satin… et sentirait l'eau de Cologne, ("The Girl That I Marry), finit par s'amouracher du garçon manqué qu'est Annie.
Malheureusement, son ego sera vite blessé et il deviendra jaloux lorsque Annie sera devenue une star et il la quittera.
Après plusieurs complications, qui gardent Annie et Frank qéparés, ils se retrouvent ensemble pour un dernier duel au tir lors du final du musical "Anything You Can Do". Annie laisse délibérément Frank gagner pour satisfaire son ego, et ils partent ensemble.

Synopsis complet


L’histoire est une version romancée de la vie d’Annie Oakley (1860-1926), qui était tireur d’élite de l’Ohio, et de son mari, Frank Butler.

Le musical qui célèbre le «faire ce qui est naturel» a commencé par une idée tout ce qu’il y a de plus naturel: Ethel Merman dans le rôle d’Annie Oakley. Droit dans le mille!

Écriture et création du musical
Au milieu des années ’40, l’idée de créer un musical basé sur la vie de la tireur d’élite Annie Oakley a vu le jour dans l’esprit de Dorothy Fields, une des grandes librettistes et lyricistes de l’époque. Elle n’a jamais considéré quelqu’un d’autre que son amie Ethel Merman pour jouer le rôle principal. À cette époque, Herbert et Dorothy Fields avaient co-écrit les quatre derniers musicals de la star Ethel Merman: Stars in your eyes () (1939), Du Barry Was a Lady () (1939), Panama Hattie () (1940) et Something for the boys () (1943). Merman a immédiatement accepté de participer à ce nouveau projet, mais quand Mike Todd, qui avait produit de nombreux spectacles des frères et sœurs Herbert et Dorothy FieIds, a refusé le projet, ils l’ont apporté à une équipe de producteurs qui, bien que novices dans le domaine de la production, étaient tout de même des fin connaisseurs du monde des musicals: Richard Rodgers et Oscar Hammerstein II.
Ayant marqué récemment le grand public avec deux musicals hors-normes (Oklahoma! () et strong>Carousel ()), Rodgers & Hammerstein étaient trop heureux de se borner à être producteurs de ce projet qui s’appelait à l’origine Annie Oakley. Jerome Kern, partenaire de longue date de Hammerstein, devait écrire la musique, Dorothy Fields les paroles, et Dorothy et Herbert devaient être coauteurs du livret. La mort soudaine de Jérôme Kern en novembre 1945 a tout changé.
Suite au décès de Kern, plutôt que d’arrêter le projet Annie Oakley, Rodgers, Hammerstein et les Fields se sont immédiatement mis à la recherche d’un compositeur pouvant prendre en charge la partition, ou même d’une manière plus générale, d’une équipe capable d’écrire le spectacle. Tous les quatre étaient unanimes à dire qu’il y avait une personne tout à fait appropriée pour le poste: Irving Berlin. Mais comme Berlin préférait habituellement écrire les paroles et la musique des chansons, Dorothy Fields a renoncé à son rôle de parolière. Elle n’a eu aucun mal à prendre sa décision.
Irving Berlin n’avait plus écrit pour Broadway depuis Louisiana Purchase () en 1940, et venait tout juste de sortir d’une «tournée patriotique» de trois ans avec sa revue This Is The Army (), il était d’abord sceptique que son style unique était encore à la mode. La révolution musicale que Rodgers & Hammerstein avait fomentée avec Oklahoma! () a changé les règles, et Berlin n’était pas sûr de vouloir jouer avec eux. Quand Rodgers & Hammerstein ont suggéré à Berlin d’emporter le script pour le lire durant le week-end et de voir si cela ne faisait pas naître en lui une ou deux chansons.
Berlin a suivi leurs conseils et, le lundi matin suivant, il a débarqué dans leur bureau avec trois chansons complètes sous les bras: You Can’t Get a Man with a Gun, Doin’ What Comes Natur’lly et There’s No Business Like Show Business.

Création à Broadway (1946) et US Tour
Mis en scène par Joshua Logan, avec des décors de Jo Mielziner et des costumes de Lucinda Ballard, mettant en vedette Ethel Merman dans le rôle d’Annie Oakley et Ray Middleton dans le rôle de Frank Butler, et avec un nouveau titre excitant, Annie get your gun à l'Imperial Theatre de Broadway, le 16 mai 1946. Ce fut un succès retentissant et les critiques ont applaudi. Le musical s'est joué jusqu'au 12 février 1949.
«For verve and buoyancy, unslackening, there has seldom if ever been a show like it» a déclaré William Hawkins dans le World Telegram. Dans le Post, Vernon Rice a déclaré: «Irving Berlin has outdone himself this time. No use trying to pick a hit tune, for all the tunes are hits.» Lewis Nichols du The New York Times a modestement soutenu que: «It takes little gift of prophecy to add that Annie get your gun and Ethel Merman] will chant their saga of sharp-shooting for many months to come.»
En fait, Annie get your gun s'est joué à Broadway pendant une stupéfiante série de 1.147 représentations. Il fut le premier musical après Oklahoma! () à dépasser les 1.000 représentations. Annie get your gun était, avec Oklahoma! (), South Pacific () et The King and I () – tous trois de Rodgers & Hammerstein – le quatuor de tête des musicals à longue série du Golden Age de Broadway.
Avant la fin de la série à Broadway, le musical est parti en US Tour à partir du 3 octobre 1947, avec Mary Martin dans le rôle d'Annie. Cet US Tour s'est longuement arrêté Chicago et Los Angeles. Martin est restée avec la tournée jusqu'à la mi-1948. L'US Tour s'est terminé en mai 1949, 3 mois après Broadway. Mais Annie get your gun aura trois revivals à New York.
Création à Londres (1947)
Dolores Gray a joué dans la production londonienne de 1947, faisant d'elle une star du jour au lendemain. Pendant qu'elle jouait Annie get your gun, elle a décidé d'étudier l'art dramatique à la Royal Academy of Dramatic Art. Signalons que le rôle avait été proposé à June Havoc qui l'avait refusé! Puis à Pat Kirkwood, qui n'a pas pu le jouer pour cause de dépression.
Le musical s'est joué à Londres au London Coliseum pour très belle série de 1.304 représentations, soit plus que la série de Broadway!
Paris (1950)
Une version française, Annie du Far-West, avec Lily Fayol et Marcel Merkes s'est jouée au Théâtre du Châtelet de Paris dès le 19 février 1950 pendant plus d'un an.
Film (1950)
La MGM a adapté au cinéma ce triomphe de Broadway en 1950. Le film a rencontré bon nombre de problèmes de production. Il a été un gros succès et Betty Hutton qui a joué le rôle d'Annie a été nominée au Golden Globe for Best Actress. Mais…
Judy Garland, la plus grande star des musicals de la MGM, a été initialement choisie pour jouer Annie Oakley dans le film. Elle a d'ailleurs enregistré toutes ses chansons pour la bande originale destinée à un disque. Elle travaille pendant deux mois sous la direction du réalisateur du film, Busby Berkeley et du chorégraphe Robert Alton. En fait, Berkeley et Garland avaient déjà travaillé ensemble à la fin des années '30 et au début des années '40 dans une série de films musicaux (baptisés les "backyard musicals": Babes in Arms (1939), Strike up the Band (1940), Babes on Broadway (1941) et Girl Crazy (1943)) tous en duo avec une autre jeune star, Mickey Rooney. Garland a déclaré qu'elle, Rooney et d'autres jeunes interprètes se voyaient constamment prescrire des amphétamines pour rester éveillés et survivre au rythme effréné de tournage d'un film après l'autre qui leur était imposé. On leur a également donné des barbituriques à prendre avant d'aller se coucher pour qu'ils puissent dormir. Cette consommation régulière de drogues, a-t-elle dit, a conduit à la dépendance et à une lutte de toute une vie. Sur le tournage de Girl Crazy, le réalisateur du film, Busby Berkeley, a été licencié lors du tournage de la scène I Got Rhythm parce que des conflits avec Judy Garland ont éclaté. Six ans plus tard, le producteur Arthur Freed a estimé qu'il était temps de surmonter le conflit entre l'actrice et le réalisateur, suffisamment de temps avait passé pour qu'ils puissent à nouveau travailler ensemble… Et Berkeley était l’homme idéal pour réaliser le film à grand spectacle que devait être Annie Get Your Gun. Mais une fois encore, Berkeley fut sévère et rude avec Judy Garland, et ils se sont immédiatement affrontés. En outre, Garland souffrait de surmenage et d’épuisement, de la dissolution de son mariage avec Vincente Minnelli et d’une dépendance aux médicaments. Elle venait en plus de terminer le tournage exigeant de In the Good Old Summertime (), dont elle était sortie exténuée. Elle n’était sans doute pas en mesure de jouer si vite un rôle exigeant dans une autre grande production musicale surtout avec un réalisateur qu'elle craignait. Elle a lutté pour faire du personnage d’Annie Oakley une vraie personne et pas seulement une caricature générale d’Ethel Merman [créatrice du rôle à Broadway]. Garland a estimé que Berkeley ne comprenait en rien la manière dont il fallait porter ce rôle au grand écran. Elle a été rebutée par son style de réalisation pompeux. Elle a souvent quitté le plateau quand il commençait à crier sur les acteurs et l’équipe technique. Garland, comme six ans auparavant, s'est plainte de Berkeley au chef de studio Louis B. Mayer, tentant de le faire virer du film. Après avoir vu les images de Berkeley tournée jusqu'à ce moment-là, le producteur Freed a été déçu et a congédié le réalisateur vétéran, le remplaçant par Charles Walters (qui ne sera pas crédité au générique). Malgré ces changements, Garland est encore souvent arrivée en retard lors des tournages … ou parfois même pas du tout. Après quelques avertissements, la MGM a finalement suspendu le contrat de Garland et elle a été congédiée. Garland a déclaré à la presse qu’elle a été forcée de quitter la production contre son gré, s’est rendue à Boston où elle a été hospitalisée pendant plusieurs semaines pour retrouver la santé.
Les producteurs ont pensé engager Betty Garrett comme remplaçante de Garland, mais son contrat avec le studio avait expiré et son agent a demandé trop d'argent pour qu'elle revienne. Ginger Rogers a fait pression pour jouer le rôle, mais les producteurs ont estimé qu'elle était trop «mature» et trop glamour pour ce rôle. Selon Ginger Rogers, le chef de studio Louis B. Mayer lui aurait dit: «Ginger, tu resteras toujours avec tes bas de soie et tes talons hauts. Ce rôle n'est pas pour toi.» Betty Hutton, l'actrice vedette de la Paramount a plaidé pour jouer le rôle à la fois auprès de la MGM et de la Paramount. Un accord a été négocié entre les deux studios et Hutton a été «prêtée» par la MGM à la Paramount pour jouer le rôle d'Annie Oakley. Le tournage a repris après cinq mois d'arrêt. Entre temps, le réalisateur Charles Walter – remplaçant de Busby Berkeley – a lui-même été viré avant d'avoir pu tourner quoi que ce soit et a été remplacé par George Sidney!!!
Si on se fie aux Mémoires de Betty Hutton, elle a été accueillie très froidement par la plupart des acteurs et de l'équipe parce qu'elle avait osé remplacer Garland. Dans une interview, elle a clairement dit que les autres membres de la distribution étaient hostiles et que la direction de la MGM était à ce point peu reconnaissante de sa présence qu'ils ont «négligé» de l'inviter à la première du film à New York. Une certitude: Hutton s'est affronté avec la co-vedette masculine du film, Howard Keel. Des années plus tard, Keel a parlé de Betty Hutton comme d'une «voleuse de scène» et comme «instable». Dans son autobiographie, Only Make Believe: My Life in Show Business, Howard Keel rappelle qu'à une occasion, Hutton a été bouleversée parce qu'elle sentait que Keel jouait mieux qu'elle et ils ont refait la scène 35 fois jusqu'à ce qu'elle en soit satisfaite. De son côté, Betty Hutton a écrit dans ses Mémoires, Backstage You Can Have que Keel était un «débutant» qui essayait d'attirer toute l'attention sur lui. Selon elle, le seul acteur majeur qui la traitait avec gentillesse et respect était Louis Calhern. Hutton a également déclaré que Judy Garland a, un jour, visité le plateau de tournage et quand Hutton l'a accueillie avec un «Hey, Judy!», elle a reçu en retour une suite bouillonnante de blasphèmes de Garland. Bizarrement, des années plus tard, les deux femmes deviendront amies alors qu'elles se produisaient toutes deux à Las Vegas. Selon Hutton, Garland lui aurait avoué qu'elle n'avait jamais senti être un bon choix pour le rôle d'Annie et avait été soulagée lorsque Hutton avait pris le relais.
Pour en finir avec ce tournage chaotique, seuls deux scènes avaient été tournées complètement avec Garland: Doin 'What Comes Naturally et l'élaboré I'm an Indian, Too. Elle ont été officiellement diffusées par la MGM pour la première fois dans le documentaire de 1994 That's Entertainment III.
Le film a eut finalement sa première le 17 mai 1950 à New York. Les critiques furent plutôt favorables et le public est venu en masse, en faisant un des films les plus rentables de l'année. Mais en 1973, il a été retiré de la distribution, en raison d'un différend entre Irving Berlin et la MGM à propos des droits musicaux, ce qui a empêché le public de visionner ce film pendant près de 30 ans. Il a fallu attendre le 50ème anniversaire du film en 2000 pour qu'il puisse être revu dans son intégralité!
Production TV – NBC (1957)
Mary Martin qui avait déjà joué avec succès le rôle d'Annie durant la première année de l'US Tour de 1947, a repris ce rôle dans une version diffusée par NBC en 1957. Contrairement au Peter Pan auquel elle avait participé en 1955 – et qui avait été le premier musical de Broadway adapté pour la TV – cette version d'Annie get your gun a été filme en studio, mais avec un public présent. Des applaudissements peuvent être entendus après chacun des numéros musicaux. Mary Martin disait toujours qu’elle se sentait plus à l’aise de se produire devant un public; c’est pourquoi elle ne faisait pas beaucoup de films musicaux. Ce fut le musical télévisé le plus populaire de la saison pour NBC. Elle a attiré au total 60 millions de téléspectateurs…
Revival au New York City Center (1958) – Limited Run
Martha Raye devait jouer Annie dans cette production, mais elle a dû s'en retirer deux jours avant l'ouverture prévue le 19 février 1958, en raison d'une appendicite sévère. Son understudy, Betty Jane Watson, l'a remplacée. Le spectacle s'est joué 15 représentations, et une preview.
Selon un article paru dans Variety en mars 1958, Raye s'est présentée au City Center le 2 mars pour la dernière representation. Elle est allée dans les coulisses avant le spectacle et a demandé à Watson de lui permettre de jouer la dernière représentation. Watson a accepté, mais la direction du City Center a rejeté l'idée, la jugeant totalement irréaliste. Raye a alors décidé de regarder la représentation mais elle a commencé à se sentir mal et est partie peu après la moitié du deuxième acte pour l'hôpital.
Revival au Lincoln Center (1966) Puis Broadway Theatre – Limited Run
Vingt ans après la création à Broadway en 1946, Ethel Merman ca recréer le rôle d'Annie dans une production du Music Theater of Lincoln Center, présentée par Richard Rodgers. Pour l'occasion, Irving Berlin a écrit une nouvelle chanson: An Old Fashioned Wedding. Le livret de la production a aussi été révisé et l'intrigue secondaire Tommy-Winnie ainsi que leurs chansons I will Share It All with You et Who Do You Love, I Hope?.
Le revival, après ses 47 représentations au Lincoln Center (25 mai au 9 juillet 1966), il fera un très court US Tour (Detroit (12 juillet au 6 août), Washington (10 août au 27 août) et Philadelphia (30 août au 17 septembre)) puis revient à Broadway, au Broadway Theatre du 21 septembre au 26 novembre 1966 pour une série limitée de 78 représentations.
Production TV – NBC (1967)
Il s'agit d'une version télévisée, réduite à 90 minutes, de la version du Lincoln Center. C’est le seul musical présenté au Lincoln Center à cette époque (les autres étaient The Merry Widow, The King and I, Carousel, Kismet, Show Boat, South Pacific, West Side Story et Oklahoma!) a avoir été adapté pour la télévision et présenté dans ce média sur base de sa distribution scénique.
Revival à Londres (1967)
Le premier revival à Londres à l'Aldwych Theatre. Cette production a été transférée du Chichester Festival Theatre et elle est généralement considérée comme plutôt terne, et bien que Suzi Quatro (surnommée «America’s First Lady of Rock»), qui jouait Annie, ait une personnalité attrayante, la plupart des critiques ont estimé qu’elle n’était pas crédible en tant qu’Annie Oakley maniant des armes.
Revival à Broadway (1999)
Ce revival d’Annie Get Your Gun a été pour beaucoup d'analyste une vraie déception. Le rôle d'Annie Oakley était joué par Bernadette Peters et celui de Frank Butler par Tom Wopat. Peters ne semblait jamais naturelle ou à l’aise dans les scènes parlées, et les méchantes langues affirmaient que son Annie ressemblait à une Betty Boop dont le développement se serait arrêté. Heureusement, les choses s'arrangeaient dès qu'elle chantait. Mais le rôle ne lui convenaient pas, et elle avait même l’air un peu ridicule dans son costume de cow-boy du Far West.
Le vigoureux Tom Wopat était un Frank efficace, et bien que certains critiques se soient offusqués de la mise en scène efféminée de My Defenses Are Down, dans laquelle lui et des cow-boys évoquaient l’image d’un hétéro dans un ranch de mecs gays, la séquence se voulant un clin d'œil au second degré.
Le livret retravaillé par Peter Stone était une version «politiquement correcte» de l’original, et les Indiens n’ont donc pas été dépeints comme des caricatures (bien qu’on puisse faire valoir que tous les personnages du livre original d’Herbert et Dorothy Fields ont été délibérément dépeints comme des caricatures d’une sorte ou d’une autre). En conséquence, la chanson d'AAnnie, I'm an Indian, Too a été retiré du revival, même si cette chanson célèbre en fait la diversité culturelle! Dans cette version, Annie est nommée membre honoraire de la tribu sioux.
Quoi qu'il en soit, le musical a conquis son public et a tenu l'affiche pour une surprenante série de 1.046 représentations (4 mars 1999 au 1er septembre 2001. Pendant la série, Susan Lucci et Cheryl Ladd ont incarné Annie, et quand Reba McEntire a repris le rôle, elle a reçu des critiques plus qu'élogieuses.

La R&H Theatre Library, qui gère les productions d’Annie get your gun, estime que 450 productions sont présentées aux États-Unis chaque année.


Version originale 1946
Acte I
Overture — Orchestra
"Buffalo Bill" — Charlie Davenport, Dolly Tate & Chorus
"I'm a Bad, Bad Man" — Frank Butler
"Doin' What Comes Natur'lly" — Annie and her siblings
"The Girl That I Marry" — Frank and Annie
"You Can't Get a Man with a Gun" — Annie
"There's No Business Like Show Business" — Frank, Charlie Davenport, Annie, and ensemble
"They Say It's Wonderful" — Annie and Frank
"Moonshine Lullaby" § — Annie and siblings
"I'll Share It All With You" — Winnie Tate and Tommy Keeler
"Ballyhoo" — Riding Mistress and Show People
"There's No Business Like Show Business" (Reprise) — Annie Oakley
"My Defenses Are Down" — Frank and ensemble
"Wild Horse Ceremonial Dance" — Wild Horse, Indian Braves and Maidens
"I'm an Indian, Too" — Annie and ensemble
Adoption Dance — Annie Oakley, Wild Horse and Braves

Acte II
Act II Entr'acte — Orchestra
"I Got Lost In His Arms" * — Annie
"Who Do You Love, I Hope" — Winnie Tate and Tommy Keeler
"I Got the Sun in the Morning" — Annie and ensemble
"They Say It's Wonderful" (Reprise) — Annie Oakley and Frank Butler
"The Girl That I Marry" (Reprise) — Frank Butler
"Anything You Can Do" — Annie and Frank
"Show Business" (Reprise) — Ensemble

* supprimée dans le film de 1950


Revival de 1999
Acte I
"There's No Business Like Show Business" - Frank and Company
"Doin' What Comes Natur'lly" — Annie, Kids and Foster Wilson
"The Girl That I Marry" — Frank and Annie
"You Can't Get a Man with a Gun" — Annie
"There's No Business Like Show Business" (Reprise) — Frank, Buffalo Bill, Charlie and Annie
"I'll Share It All With You" — Tommy, Winnie and Company
"Moonshine Lullaby" — Annie, Kids, Ensemble Trio
"There's No Business Like Show Business" (Reprise) — Annie
"They Say It's Wonderful" — Annie and Frank
"My Defenses Are Down" — Frank and Young Men
Finale: "You Can't Get a Man with a Gun (Reprise)" - Annie

Acte II
Entracte: The European Tour — Annie and Company
"I Got Lost In His Arms" — Annie
"Who Do You Love, I Hope" — Tommy, Winnie and Company
"I Got the Sun in the Morning" — Annie and Company
"An Old-Fashioned Wedding" - Annie and Frank
"The Girl That I Marry" (Reprise) — Frank
"Anything You Can Do" — Annie and Frank
"They Say It's Wonderful" (Reprise) — Annie, Frank and Company

Annie Oakley—a sharpshooter in the Wild West show
Frank Butler—the Wild West show's star
Foster Wilson—hotel owner
Chief Sitting Bull—Sioux warrior; Annie's protector, but used by Pawnee Bill's competing show
Tommy Keeler—knife-thrower in the Wild West show; Winnie's boyfriend; part Native American
Charlie Davenport—manager of the Wild West show
Winnie Tate—Dolly's daughter (sister in the 1999 revival); Tommy's girlfriend and his assistant in the knife-throwing act
Col. William F. Cody (Buffalo Bill)-owner of the Wild West show
Dolly Tate—Frank's assistant; Winnie's mother (sister in the 1999 revival)
Pawnee Bill—owner of a competing western show
Annie's brothers and sisters: Jessie, Nellie, Little Jake, and Minnie (Minnie was written out of the 1999 revival[4])

Aucun dossier informatif complémentaire concernant Annie get your gun


Version 1

Annie get your gun (1946-03-Shubert Theatre-New Heaven)

Type de série: Pre-Broasway Try Out
Théâtre: Shubert Theatre (New Heaven - Etats-Unis)
Durée :
Nombre :
Première Preview : Inconnu
Première : jeudi 28 mars 1946
Dernière : samedi 30 mars 1946
Mise en scène : Joshua Logan
Chorégraphie : Helen Tamiris
Producteur :

Version 2

Annie get your gun (1946-04-Shubert Theatre-Boston)

Type de série: Pre-Broasway Try Out
Théâtre: Shubert Theatre (Boston - Etats-Unis)
Durée : 2 semaines
Nombre :
Première Preview : Inconnu
Première : mardi 02 avril 1946
Dernière : samedi 20 avril 1946
Mise en scène : Joshua Logan
Chorégraphie : Helen Tamiris
Producteur :

Version 3

Annie get your gun (1946-04-Shubert Theatre-Philadelphia)

Type de série: Pre-Broasway Try Out
Théâtre: Shubert Theatre (Philadelphia - Etats-Unis)
Durée : 1 semaine
Nombre :
Première Preview : Inconnu
Première : mardi 30 avril 1946
Dernière : samedi 11 mai 1946
Mise en scène : Joshua Logan
Chorégraphie : Helen Tamiris
Producteur :

Version 4

Annie get your gun (1946-05-Imperial Theatre-Broadway)

Type de série: Original
Théâtre: Imperial Theatre (Broadway - Etats-Unis)
Durée : 2 ans 9 mois
Nombre : 1147 représentations
Première Preview : Inconnu
Première : jeudi 16 mai 1946
Dernière : samedi 12 février 1949
Mise en scène : Joshua Logan
Chorégraphie : Helen Tamiris
Producteur :
Commentaires longs: La version de la création à Broadway. Le rôle principal est tenu par Ethel Merman…
The Broadway production was scheduled to open at the Imperial Theatre on 4/25/1946. The day before opening, a bolt that held a structural beam from which scenery was hung snapped. The Imperial's license was temporarily suspended until repairs could be made. An additional tryout booking in Philadelphia was quickly arranged.

Version 5

Annie get your gun (1947-07-Coliseum Theatre-London)

Type de série: Original London
Théâtre: Coliseum Theatre (Londres - Angleterre)
Durée :
Nombre : 1304 représentations
Première Preview : Inconnu
Première : samedi 07 juin 1947
Dernière : Inconnu
Mise en scène : Joshua Logan
Chorégraphie : Helen Tamiris
Producteur :
Commentaires longs: La plus longue série au London Coliseum, qui rappellons-le est l'une des plus grandes salles de Londres (2358 places). Dolores Gray jouait Annie et Bill Johnson jouait Butler.
Annie was originally supposed to be played by Pat Kirkwood. However, she was not able to star in the production due to a mental breakdown.

Version 6

Annie get your gun (1947-10-US Tour)

Type de série: US Tour
Théâtre: US Tour ( - Etats-Unis)
Durée :
Nombre :
Première Preview : Inconnu
Première : vendredi 03 octobre 1947
Dernière : Inconnu
Mise en scène : Joshua Logan
Chorégraphie : Helen Tamiris
Producteur :
Commentaires longs: Mary Martin a joué le rôle de Annie Oakley dans cet US national tour, qui a commencé le 3 octobre 1947 à Dallas, Texas. Mary Martin quitta le tour à la mi-1948.

Version 7

Annie get your gun (1950-05-Film)

Type de série: Original
Théâtre: *** Film (*** - ***)
Durée :
Nombre :
Première Preview : Inconnu
Première : mercredi 17 mai 1950
Dernière : mercredi 17 mai 1950
Mise en scène : George Sidney
Chorégraphie : ???? ????
Producteur :
Commentaires longs: Le film de 1950 "Annie Get Your Gun" est vite devenu une légende, même avant sa sortie. On s'est demandé qui hériterait du rôle qu'Ethel Merman avait rendu célèbre à Broadway en 1946. La MGM avait d'abord choisi Judy Garland, mais sa consommation de drogues et d'alcool ont poussé les producteurs à la remplacer par Betty Hutton. Heureusement, la claire et cuivrée Hutton brille dans cette fiction largement inspirée de la vie de Annie Oakley, la tireuse d'élite qui devint célèbre dans le Buffalo Bill's Wild West Show er gagna le cœur de Frank Butler, joué par Howard Keel. Le bariton Keel commençait sa carrière comme k'un des actuers principaux de la MGM dans les années '50 ("Seven Brides for Seven Brothers" et "Kiss Me, Kate"). Ensemble ils font merveille dans les hits de Irving Berlin "Doin' What Comes Naturally," "Anything You Can Do," "They Say It's Wonderful," "I Got the Sun in the Morning," et le classique "There's No Business Like Show Business."
"Annie Get Your Gun" est sans conteste un produit des années '50. Le chauvinisme inclassable de Keel et le côté servile de Hutton deviennent vite fatigant (bien qu'elle lui résiste dans une guerre des sexes), les indiens portent tous des plumes et ont le visage peint, disent "Ugh" … Au nom du poltiquement correct, dans le revival de Broadway de 1999 avec Bernadette Peters supprima "I'm an Indian Too", ce qui fut fort critiqué par les puristes. Blague à part, l'excellent cast et une partition immortelle fait d'Annie Get Your Gun un classique des musical.

Version 8

Annie get your gun (1957-02-Wiener Volksoper-Vienne)

Type de série: Revival
Théâtre: Wiener Volksoper (Vienne - Autriche)
Durée :
Nombre :
Première Preview : Inconnu
Première : mercredi 27 février 1957
Dernière : Inconnu
Mise en scène : ???? ????
Chorégraphie : ???? ????
Producteur :
Commentaires longs: Création en langue allemande

Version 9

Annie get your gun (1957-11-Television)

Type de série: Télévision
Théâtre: *** TV (*** - ***)
Durée :
Nombre :
Première Preview : mercredi 27 novembre 1957
Première : mercredi 27 novembre 1957
Dernière : mercredi 27 novembre 1957
Mise en scène : Vincent J. Donehue
Chorégraphie : Ernest Flatt
Producteur :
Commentaires longs: Captation de l'US Tour avec Mary Martin dans le rôle principal. Cette diffusion a été la plus populaire de tous les musical diffusé sur NBC. Plus de 60 ons de téléspectateurs ont suivi la diffusion (57,4% de part de marché).

Version 10

Annie get your gun (1963-09-Theater des Westens-Berlin)

Type de série: Revival
Théâtre: Theater des Westens (Berlin - Allemagne)
Durée :
Nombre :
Première Preview : Inconnu
Première : jeudi 05 septembre 1963
Dernière : Inconnu
Mise en scène : ???? ????
Chorégraphie : ???? ????
Producteur :
Commentaires longs: Création en Allemagne

Version 11

Annie get your gun (1966-05-New York State Theatre-LCPA-New York)

Type de série: Revival
Théâtre: David H. Koch Theatre (New-York - Etats-Unis)
Durée : 1 mois 1 semaine
Nombre : 47 représentations
Première Preview : Inconnu
Première : mardi 31 mai 1966
Dernière : samedi 09 juillet 1966
Mise en scène : Jack Sydow
Chorégraphie : Danny Daniels
Producteur :
Commentaires : Il s'agit ici de la présentation d'une nouvelle version du show.

Version 12

Annie get your gun (1966-09-Broadway Theatre-Broadway)

Type de série: Revival
Théâtre: Broadway Theatre (Broadway - Etats-Unis)
Durée : 2 mois
Nombre : 78 représentations
Première Preview : Inconnu
Première : mercredi 21 septembre 1966
Dernière : samedi 26 novembre 1966
Mise en scène : Jack Sydow
Chorégraphie : ???? ????
Producteur :
Commentaires longs: Une reprise à Broadway. Le rôle principal est tenu, comme à la création, par Ethel Merman…

Version 13

Annie get your gun (1967-03-Television)

Type de série: Télévision
Théâtre: *** TV (*** - ***)
Durée :
Nombre :
Première Preview : dimanche 19 mars 1967
Première : dimanche 19 mars 1967
Dernière : dimanche 19 mars 1967
Mise en scène : Clark Jones
Chorégraphie : Danny Daniels
Producteur :
Commentaires longs: Il s'agit ici de la captation du revival de 1966 qui sera diffusé en 1967 sur NBC.
The production is considered lost. The video tape was presumably re-used. All that is known to exist is the audio recorded from someone's television speaker.

Version 14

Annie get your gun (1986-07-Aldwych Theatre-London)

Type de série: Revival
Théâtre: Aldwych Theatre (Londres - Angleterre)
Durée : 2 mois 1 semaine
Nombre : 71 représentations
Première Preview : Inconnu
Première : mardi 29 juillet 1986
Dernière : samedi 04 octobre 1986
Mise en scène : David Gilmore
Chorégraphie : Anthony Van Laast
Producteur :
Avec : Suzi Quatro (Annie Oakley), Eric Flynn (Frank Butler), Edmund Hockridge (Buffalo Bill), Berwick Kaler (Chief Sitting Bull), Matt Zimmerman (Charlie Davenport), Maureen Scott (Dolly Tate), John Conroy, Michael G. Jones, Tony Pendretti
Commentaires : This Chichester Festival Theatre production was generally regarded as rather lacklustre, and although Suzi Quatro (billed as “America’s First Lady of Rock”) had an appealing personality, most critics felt she made insufficient impact as the gun-toting Annie Oakley. The original London production opened at the Coliseum on June 7th 1947 and ran for 1,304 performances, and made a star of Dolores Gray in the leading role. (The 1946 New York premiere was a huge success for Ethel Merman.)

Version 15

Annie get your gun (1987-05-Paper Mill Playhouse-Milburn)

Type de série: Revival
Théâtre: Paper Mill Playhouse (Milburn - Etats-Unis)
Durée : 1 mois 1 semaine
Nombre :
Première Preview : Inconnu
Première : mercredi 20 mai 1987
Dernière : dimanche 28 juin 1987
Mise en scène : Robert Johanson
Chorégraphie : D. J. Giagni
Producteur :

Version 16

Annie get your gun (1992-11-Prince of Wales Theatre-London)

Type de série: Revival
Théâtre: Prince of Wales Theatre (Londres - Angleterre)
Durée : 1 mois 2 semaines
Nombre : 53 représentations
Première Preview : Inconnu
Première : mercredi 25 novembre 1992
Dernière : dimanche 10 janvier 1993
Mise en scène : Roger Redfarn
Chorégraphie : Gillian Gregory
Producteur :
Avec : Kim Criswell (Annie Oakley), John Diedrich (Frank Butler), Leon Greene (Buffalo Bill), Brian Glover (Chief Sitting Bull), Norman Rossington (Charlie Davenport), Meg Johnson (Dolly Tate), Veronica Hart, Alison Pollard
Commentaires : This production originated at the Theatre Royal, Plymouth

Version 17

Annie get your gun (1998-12-Kennedy Center-Washington) Pre-Broadway Run

Type de série: Pre-Broasway Try Out
Théâtre: Kennedy Center for the Performing Arts (Washington - Etats-Unis)
Durée : 3 semaines
Nombre :
Première Preview : Inconnu
Première : mardi 29 décembre 1998
Dernière : dimanche 24 janvier 1999
Mise en scène : Graciela Daniele
Chorégraphie : Graciela Daniele
Producteur :
Commentaires longs: Un second revival à Broadway, plus de 50 ans après la création. Le rôle principal est tenu cette fois par Bernadette Peters… Peters a gagné le Tony Award for Best Actress 1999 (Musical) et le spectacle a gagné le Tony Award for Best Revival 1999 (Musical).

Version 18

Annie get your gun (1999-03-Marquis Theatre-Broadway)

Type de série: Revival
Théâtre: Marquis Theatre (Broadway - Etats-Unis)
Durée : 2 ans 6 mois
Nombre : 35 previews - 1046 représentations
Première Preview : mardi 02 février 1999
Première : jeudi 04 mars 1999
Dernière : samedi 01 septembre 2001
Mise en scène : Graciela Daniele
Chorégraphie : Graciela Daniele
Producteur :
Commentaires longs: Un second revival à Broadway, plus de 50 ans après la création. Le rôle principal est tenu cette fois par Bernadette Peters… Peters a gagné le Tony Award for Best Actress 1999 (Musical) et le spectacle a gagné le Tony Award for Best Revival 1999 (Musical).

This production had a revised book by Peter Stone and new orchestrations, and was structured as a "show-within-a-show", set as a Big Top travelling circus. "Frank Butler" is alone on stage and introduces the main characters, singing "There's No Business Like Show Business", which is reprised when "Annie" agrees to join the traveling Wild West show. The production dropped several songs (including "Colonel Buffalo Bill", "I'm A Bad, Bad Man", and "I'm an Indian Too"), but included "An Old-Fashioned Wedding". There were several major dance numbers added, including a ballroom scene. A sub-plot, which had been dropped from the 1966 revival, involving the romance between Winnie, the young sister of Frank Butler's assistant and Tommy, her part-Native-American boyfriend was also included, and Winnie is Dolly's sister rather than her daughter. In this version, the final shooting match between Annie and Frank ends in a tie.
While Peters was on vacation, All My Children star Susan Lucci made her Broadway debut as Annie from December 27, 1999 until Jan. 16, 2000. Peters and Wopat left the show on September 2, 2000. Cheryl Ladd took over as Annie on September 6, 2000, with Patrick Cassidy as Frank Butler. Country music superstar Reba McEntire made her Broadway debut as Annie from January 26, 2001 to June 22, 2001 opposite Brent Barrett as Frank. Crystal Bernard left the national tour on June 23, 2001 to join the Broadway cast. Nick Jonas, who would later rise to fame playing with brothers (Joe Jonas and Kevin Jonas) in the Jonas Brothers, played as Little Jake in 2001.

Version 19

Annie get your gun (2000-07-US Tour)

Type de série: US Tour
Théâtre: US Tour ( - Etats-Unis)
Durée : 10 mois 2 semaines
Nombre :
Première Preview : Inconnu
Première : mardi 25 juillet 2000
Dernière : dimanche 10 juin 2001
Mise en scène : Graciela Daniele
Chorégraphie : Graciela Daniele
Producteur :
Commentaires longs: US Tour de la version du Revival de Broadway de 1999. Marilu Henner jouait le rôle de Annie et Rex Smith celui de Frank.

Version 20

Annie get your gun (2008-01-Union Theatre-London)

Type de série: Revival
Théâtre: Union Theatre (Londres - Angleterre)
Durée : 3 semaines
Nombre :
Première Preview : mercredi 16 janvier 2008
Première : vendredi 18 janvier 2008
Dernière : samedi 09 février 2008
Mise en scène : Thom Southerland
Chorégraphie : Georgina O'Brien
Producteur :
Avec : Vanessa Barmby (Annie Oakley), Matthew Eames (Frank Butler), William Ludwig, Anna McAuley, Tom Walker, Claire Trusson
Commentaires : An extremely cut-down production, this actually used hand-puppets in place of the children in the show, and supplemented the two piano accompaniment with a series of strange sounds including spoons! However, it was warmly received for the great charm of its principal performers..

Version 21

Annie get your gun (2009-10-Young Vic Theatre-London)

Type de série: Revival
Théâtre: Young Vic Theatre (Londres - Angleterre)
Salle : The Maria
Durée : 2 mois 2 semaines
Nombre :
Première Preview : samedi 03 octobre 2009
Première : vendredi 16 octobre 2009
Dernière : samedi 02 janvier 2010
Mise en scène : Richard Jones
Chorégraphie : Phillipe Giradeau
Producteur :
Avec : Jane Horrocks ( Annie Oakley ), Julian Ovenden ( Frank Butler ), Chucky Venn (Buffalo Bill), John Marquez, Liza Sadovy, Buffy Davis, Niall Ashdown, Eric MacLennan
Commentaires : This production was very controversial. It had been updated to the 1940s, with film sequences of Annie getting medals from Churchill, Hitler and Stalin; it had been re-scored for four upright pianos; the “I’m an Indian Too” number had been cut; and the design included a kind of conveyor-belt, moving model water-towers, cactus plants and telegraph poles along (“like the one used for prizes in The Generation Game”). For some, Richard Jones’s production was brilliant, witty, startlingly revisionist and exciting. For others, “Jones is a theatrical show-off who feels the need to put his own personal and often malodorous mark on everything he directs, like a dog urinating on lampposts” (D. Telegraph). “Critics, get your blunderbuss” was the majority view of the direction, though everyone thought Julian Ovenden was the best-ever Frank Butler, most people loved Jane Horrocks’s Annie, and everyone recognised the succession of hit- songs as one of the great all-time Broadway scores.

Version 22

Annie get your gun (2010-05-Goodspeed Opera House-East Haddam)

Type de série: Revival
Théâtre: Goodspeed Opera House (East Haddam - Etats-Unis)
Durée : 1 mois 3 semaines
Nombre :
Première Preview : mardi 06 avril 2010
Première : mercredi 12 mai 2010
Dernière : samedi 03 juillet 2010
Mise en scène : Rob Rob Ruggiero Ruggiero
Chorégraphie : Noah Racey
Producteur :

Version 23

Annie get your gun (2017-05-Union Theatre-London)

Type de série: Revival
Théâtre: Union Theatre (Londres - Angleterre)
Durée : 3 semaines
Nombre :
Première Preview : mercredi 24 mai 2017
Première : mercredi 24 mai 2017
Dernière : samedi 17 juin 2017
Mise en scène : Kirk Jameson
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Gemma McLean (Annie Oakley), Blair Robertson (Frank Butler), Mark Pollard (Buffalo Bill), Lala Barlow (Dolly Tate), Georgia Conlan (Winnie Tate), Dominic Harbison (Tommy Keeler), Daffyd Lansley (Charlie Davenport), Lawrence Gunturt (Little Jake/ Chief Sitting Bull), Sarah Day (Jessie), Chanai Ankrah (Nellie), Aneurin Pascoe (Foster Wilson/Pawnee Bill), Charlotte Alloway, Jack Warren, Luke Jarvis, Ashley Daniels

 Pas encore de video disponible pour ce spectacle


1) 1946-05-Original Broadway Cast
2) 1947-07-Original London Cast
3) 1950-05-Film Soundtrack

4) 1957-??-Studio Cast
5) 1963-05-Berlin Cast
6) 1966-05-Lincoln Center Cast

7) 1986-07-London Cast
8) 1995-??-London Studio Cast
9) 1999-03-Broadway Cast

10) 2000-12-German Cast