Théâtre (1924)


Musique:
Paroles:
Livret: Eugene O'Neill
Production à la création:

All God’s Chillun Got Wings est une pièce expressionniste d’Eugene O’Neill sur le métissage inspiré par le vieux "Negro Spritual". Il a commencé à développer des idées pour la pièce en 1922, en soulignant son authenticité dans ses notes: «Pièce basée sur son expérience, comme je l’ai vu intimement.» O’Neill écrivit la pièce à l’automne 1923 et ne la révisa que légèrement pour sa publication en 1924. Il s'agit sans doute de l’une de ses pièces les plus controversées. Il y a mis en vedette Paul Robeson qui incarne le mari noir d’une femme blanche violente, qui, en dépit de la couleur de peau de son mari, détruit sa carrière prometteuse d’avocat.

La pièce sedéroule dans un quartier interracial de New York. Jim Harris, un garçon afro-américain, et Ella Downey, une fille blanche, sont attirés l'un l'autre.

Des années plus tard, Jim aime toujours Ella. Cependant, elle a adopté des attitudes racistes de l’époque, disant à Jim qu’il «oublie sa place» et qu’il devrait «aller au diable». Jim se bat pour réussir ses études puis, diplômé, espère réussir comme avocat. Pendant ce temps, Ella est abandonnée par un amant et a un enfant illégitime qui meurt. Les deux anciens amis se retrouvent et Ella promet son amour à Jim. Il la demnde en mariage, ils se marient et puis partent en voyage en France.

Deux ans plus tard, Jim et Ella retournent dans leur ancien quartier, pour emménager dans la maison d’enfance de Jim. Mais Ella s’éloigne peu à peu de Jim et semble devenir folle. Au cours de l’année suivante, elle s’enfonce dans sa maladie. Elle se sent menacée par un masque africain accroché dans l’appartement. Son attitude oscille entre la méchanceté — qualifiant Jim de « sale nègre » — et la douceur simple et enfantine. Elle poignarde le masque, expliquant à un Jim horrifié qu’elle a «tué le diable». À la fin de la pièce, Ella aspire à l’innocence de leur enfance et demande à Jim de «venir jouer». Jim lui assure qu’il «jouera jusqu’aux portes du paradis» avec elle.

La controverse
Même avant sa première en mai 1924, la pièce faisait déjà les manchettes des journaux. Signalant qu’une actrice blanche apparaîtrait aux côtés d’un acteur noir — et qu’elle lui embrasserait la main — les journaux ont prévu des émeutes raciales. L’amour entre des gens de races différentes était tabou dans les années 1920. Des dizaines d’États ont interdit le mariage interracial et imposé la discrimination raciale avec des lois sévères de Jim Crow , et la popularité du Ku Klux Klan était en hausse dans le Sud. Plus de quatre décennies s’écouleraient avant que la Cour suprême décide que les lois de l’État interdisant les mariages interraciaux étaient inconstitutionnelles.
Ceux qui s’opposaient à ce qu’ils ont entendu au sujet du nouveau drame d’O’Neill ont inondé les Provincetown Players de menaces et de lettres de protestation. Des journaux sensationnalistes comme le New York American ont rapporté que le bureau du maire pourrait arrêter la production de peur de déclencher un «conflit racial». Mais la ville ne pouvait pas forcer une annulation dans un théâtre par abonnement, qui était en fait un club privé.
Eugene O’Neill a défendu sa pièce, demandant aux gens de la lire et plutôt que les balivernes publiées dans les journaux. Dans le programme du spectacle, il a également publié un article de l’intellectuel noir bien connu, W.E.B. Du Bois, le texte intégral du Negro Spiritual qu’il utilisa pour le titre de la pièce, ainsi qu’un poème de l’une des plus grandes lumières de la Renaissance de Harlem, Langston Hughes.
Malgré les prédictions des journaux, la pièce s’est déroulée sans incident. Les critiques lui ont donné des critiques plutôt tièdes.
«Judging by the criticism it is easy to see that the attacks are almost entirely based on ignorance of 'God's Chillun.' I admit that there is prejudice against the intermarriage of whites and blacks, but what has that to do with my play? ... The persons who have attacked my play have given the impression that I make Jim Harris a symbolic representative of this race and Ella of the white race — that by uniting them I urge intermarriage. Now Jim and Ella are special cases and represent no one but themselves. Of course, the struggle between them is primarily the result of the difference in their racial heritage. It is their characters, the gap between them and their struggle to bridge it which interests me as a dramatist, nothing else.» — Eugene O'Neill dans une interview au New York Times le 11 mai 1924

«In 'All God's Chillun' we have the struggle of a man and woman, both fine struggling human beings, against forces they could not control, — indeed, scarcely comprehend — accentuated by the almost Christ-like spiritual force of the Negro husband, — a play of great strength and beautiful spirit, mocking all petty prejudice, emphasizing the humanness, and in Mr. O'Neill's words, 'the oneness' of mankind.» — Paul Robeson dans l'édition de Décembre 1924 d'Opportunity



Aucun dossier informatif complémentaire concernant All God's Chillun Got Wings

Aucun dossier informatif complémentaire concernant All God's Chillun Got Wings


Version 1

All God's Chillun Got Wings (1924-05-Provincetown Playhouse-Broadway Off)

Type de série: Original
Théâtre: Provincetown Playhouse (Broadway (Off) - Etats-Unis)
Durée : 4 mois 3 semaines
Nombre :
Première Preview : jeudi 15 mai 1924
Première : jeudi 15 mai 1924
Dernière : samedi 04 octobre 1924
Mise en scène : James Light
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Paul Robeson (Jim Harris), Mary Blair (Ella Downey), Dora Cole (Hattie Harris), William Davis (Jim Harris, as a child), Charles EllisGeorge Finley (Shorty, as a child), Lillian Greene (Mrs. Harris), James Martin (Mickey), James Meighan (Organ Grinder), Malvin Myrck (Joe, as a child), Jimmy Ward (Mickey, as a child), Frank Wilson (Joe), Virginia Wilson (Ella Downey, as a child), Kirk Ames (Man), Barbara Benedict (Salvationist), Harold Bryant (Man), Grace Burns (Little Girl), Hume Derr (Woman), Oscar Flanner (Man), Lila Hawkins (Woman), Paul Jones (Man), Spurgon Lampert (Man), Alice Nelson (Little Girl), Clement O'Loghlen (Salvationist), Sadie Reynolds (Woman), Kathleen Roarke (Woman), James Shute (Man), John Taylor (Salvationist), Leslye Thomas (Woman), Mr. Waite (Man), Evelyn Wynn (Little Girl)
Commentaires : Provincetown Playhouse (15 Mai 1924 - 5 Jul 1924)
Greenwich Village Theatre (18 Aout 1924 - 4 Oct 1924)

Version 2

All God's Chillun Got Wings (1929-06-Court Theatre-London)

Type de série: Revival
Théâtre: Royal Court (Londres - Angleterre)
Salle : Jerwood Theatre Downstairs
Durée : 2 semaines
Nombre : 24 représentations
Première Preview : lundi 17 juin 1929
Première : lundi 17 juin 1929
Dernière : samedi 06 juillet 1929
Mise en scène :
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Jim Henry Brown; Joe Edward Mensah; Shorty Robert Breed; Mickey John Denis; Jim Harris Frank H. Wilson; Shorty Neil Curtis; Joe Richard Huey; Mickey Ben Welden. Ella Sheila Maloney; Joe’s Sister Charlotte Brown; Mickey’s Sister Primrose Morgan; Mrs. Harris Emma Williams; Batty Anyce Frances; Ella Downey Beatrix Lehmann; Salvation Army Lass Irene Davis. Lic Alfred Turner; Lessor Barry Jackson; L, Dir C. Egerton Killick, Victor Payne-Jennings; Pd Peter Godfrey; Mus dir Philip Braham; Sm Alfred S. Barber; Asm Guy Buckley; Press rep Christopher Mann; Bom George A. Payne.

Version 3

All God's Chillun Got Wings (1933-04-Embassy Theatre-London)

Type de série: Revival
Théâtre: Embassy Theatre (Londres - Angleterre)
Durée : 3 semaines
Nombre : 32 représentations
Première Preview : lundi 03 avril 1933
Première : lundi 03 avril 1933
Dernière : samedi 29 avril 1933
Mise en scène :
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Jim Harris Paul Robeson; Jim Harris (as child) Leonard Smoothey; Mickey Roy Emerton; Mickey (as child) Charles McBane; Shorty George Pughe; Shorty (as child) Cyril Rooney; Joe John Kennedy; Joe (as child) Alphonse Nolin; Extras Arthur Carino, Robert Chester, Arthur Chisholm, Colin Eaton, John Fay-Smith, A. Finlayson, Jack Hetherington, Marcus Insley, Wingold Lawrence, G. Martinengo, Donald Mickerson, Gordon Middleton, Harold Stern, John Stobart, Allan Thorpe, Trevor Ward, C. W. Carelton Crowe. Ella Downey Flora Robson; Ella Downey (as child) Joan Duan; Mrs. Harris Cicely Oates; Hattie Harris Marjory Clark; White Girl Mary Pugh; Black Girls Marjorie Pilkington, Tryphena Gay; Extras Barbara Allen, Rita Cave, Dorothy Dale, Margaret Dewar, Evie Evers, Betty Geary, Claire de la Grange, Zena Harcourt, Nora Loos, Patience Rentoul, Stephenie Rivers, Barbara Tallerman, Freda Grey.
Commentaires : This current production was a limited engagement because of Paul Robeson’s previous American commitments.

Version 4

All God's Chillun Got Wings (1975-03-Circle in the Square Theatre-Broadway)

Type de série: Revival
Théâtre: Circle in the Square Theatre (Broadway - Etats-Unis)
Durée : 1 mois 2 semaines
Nombre : 23 previews - 53 représentations
Première Preview : vendredi 28 février 1975
Première : jeudi 20 mars 1975
Dernière : dimanche 04 mai 1975
Mise en scène : George C. Scott
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Ken Jennings (Shorty), Trish Van DeVere (Ella Downey), Jimmy Baio (Young Mickey), Verona Barnes (Street Person), Ginny BinderGrace Carroll (Street Person), Robert Christian (Jim Harris), Beatrice Dunmore (Child), Derrel Edwards (Child), Arthur French (Street Person), Minnie Gentry (Mrs. Harris), Tommy Gilchrist (Young Shorty), Robert Lee Grant (Young Joe), Susan Jayne (Young Ella), Helen Jennings (Child), Robert Earl Jones (Street Person), Alice Nagel (Street Person), Chuck Patterson (Wino), Tim Pelt (Joe), Kathy Rich (Child), Tom Sminkey (Mickey), Ted Snowdon (Street Person), Carl Thomas (Young Jim), Vickie Thomas (Hattie Harris), Craig Wasson (Harmonica Player)

 Pas encore de video disponible pour ce spectacle