Un Fou Noir au Pays des Blancs
ou comment survivre dans la jungle européenne

Réfugié congolais en Belgique, Pie Tshibanda a exercé précédemment le métier de psychologue. Son livre "Un Fou Noir au Pays des Blancs" s'est vendu à plus de dix mille exemplaires et en est à sa 1500ème représentation théâtrale.
Dans cette pièce pleine d'humour, il retrace les sentiments qui habitent tous les réfugiés: l'angoisse du refoulement, les premières difficultés d'adaptation, la nostalgie du pays, de la famille où les enfants grandissent sans leur père et se demandent les raisons de cet abandon. Mais, surtout, l'écrivain congolais scrute d'un œil aigu la société qui l'accueille.
Il décrit les cercles qui peu à peu s'agrandissent pour lui faire place, depuis ce jour où le fou venu d'Afrique, fou de solitude, assoiffé de contacts, prend l'initiative d'aller frapper aux portes de ses voisins belges pour se présenter à eux, les saluer comme les nouveaux venus le font dans son pays. Jusqu'au jour où le curé du village l'invite à venir parler de lui, donner les raisons de son exil, évoquer sa famille lointaine. Pie Tshibanda découvre alors que la solitude n'est pas inéluctable, que la bulle de ses voisins peut aussi cacher des trésors de gentillesse.

 Cliquez ici pour réserver on-line

 

En quelques mots

Humaines et nuancées, les paroles de Pie Tshibanda nous touchent au plus profond de nous-mêmes. Elles mettent en évidence avec un humour acerbe et une intelligence raffinée le regard que nous portons parfois sur ceux que nous ne connaissons pas.

Pie Tshibanda est né en 1951 dans la région du Katanga en République Démocratique du Congo. En 1995, une épuration éthnique éclate. Psychologue, écrivain, auteur d'une dizaine de livres, Pie Tshibanda estime alors devoir dénoncer les massacres dont il est le témoin.

Il devient rapidement un "témoin gênant" et n'a finalement d'autre choix que de quitter son pays. Dès son arrivée en Europe, on le tutoie, on le fouille, on met en doute ses diplômes... Il comprend à cet instant, qu'en franchissant la frontière Belge, il n'est plus l'intellectuel estimé qu'il était auparavant. Il est désormais "un étranger" qui va devoir trouver sa place et faire ses preuves.

Résumé complet

Distribution

CREATEURS
AuteurPie Tshibanda
AVEC
ConteurPie Tshibanda
Une production La Charge du Rhinocéros

Presse

L'Afrique est parfois envahissante, mais la Belgique est recluse. Il faudrait un juste milieu! Je crois que là où il y a des gens, il y a de la vie. J'étais devenu anonyme au milieu des gens. Pourquoi? Le Belge devrait être un peu plus chaleureux. La solidarité existe en Europe, mais il faut lui rendre un visage. Alors, que dois-je faire: perdre mes valeurs et prendre les vôtres?! Autant d'aiguillons qui visent juste et savent chatouiller le rire... A leur contact, on pense à Socrate…

Consulter article complet

Le Soir - 2/5/2000 - Laurent Ancion

Implantée depuis deux ans et demi dans les Marolles, la Maison internationale - Internationaal huis se faisait un plaisir d'accueillir, entre autres, des voisins du quartier. C'est que le succès de ce `Fou noir au pays des Blancs´ ne se dément pas, de ville en ville, de salle en salle! Découverte au Théâtre Varia, cette parole tourne depuis près de trois ans.

Consulter article complet

La Libre Belgique - 7/2/2002- Sarah Colasse

Ayant fait de sa vie sa matière, Pie Tshibanda n'a pas grand-chose non plus du conteur traditionnel. Depuis huit ans, cet auteur congolais raconte sa vie et son exil en 1995. En Belgique où il vit, Un fou noir au pays des blancs a atteint les mille représentations. Avec la suite, Je ne suis pas sorcier, il poursuit son exploration «ethnologique» des Européens, le bon sens façon Pie Tshibanda porte juste.

Libération - 21/7/2007 - Frédérique Roussel

C’est souvent drôle, fort, très éclairant : on y apprend, comme c’est étonnant, que nous autres Occidentaux, question hospitalité, avons besoin de quelques cours
de perfectionnement. (Le Canard Enchaîné)

Le public, blanc et noir, rit de se voir si justement croqué en son miroir (Le Monde)

Pie arrive, mieux que quiconque, à initier, auprès de nous qui l'écoutons, une réflexion critique sur notre sens de l'hospitalité et de la tolérance (Ligue des droits de l'Homme)

Vidéos

Photos

Pas encore de galerie de photo sur ce spectacle

En savoir plus

Pie Tshibanda, marié et père de six enfants, est originaire de Kolwezi, une ville située au sud du Congo, dans la région du Katanga. Ses ancêtres, originaires du Kasaï, avaient émigré au Katanga, après que l'on avait découvert l'existence, dans cette région, de richesses minières.

Les autorités congolaises avaient fait venir des travailleurs du centre du pays et même des pays voisins pour travailler dans les mines. Petit à petit, les familles immigrées du Kasaï prirent leur place au Katanga. On constata même qu'en un demi-siècle à peine, la descendance kasaïenne avait accédé aux professions les plus prestigieuses et les plus prisées du Katanga. C'est un jeu de haine et de jalousie qui suscite alors, en 1995, une épuration ethnique dont furent victimes les zaïrois originaires du Kasaï.

Suite

 

On pourrait effectivement facilement détecter les grands événements de l'Histoire en observant les déplacements des populations qui demandent l'asile : ici des protestants français fuyant suite à la révocation de l'Edit de Nantes, là l'arrivée massive d'Irlandais en Amérique suite à la maladie de la pomme de terre, …

Les réfugiés ont effectivement existé à toutes les époques et constituent un phénomène universel.

Suite