93% des personnes interrogées avouent avoir au moins un TOC. Et vous?

Les troubles obsessionnels compulsifs (toc) perturbent la vie de ceux qui en sont atteints et de leur entourage. Lorsqu'on n'y est pas directement confronté, ces troubles du comportement prêtent parfois à rire. C'est dans cet esprit que l'humoriste Laurent Baffie a écrit Toc toc, une pièce de théâtre hilarante qui exploite, sans méchanceté toutes les situations comiques que les tocs, phobies, obsessions ou manies peuvent engendrer.Un festival de gags qui se succèdent sans temps mort.

 Cliquez ici pour réserver on-line

 

En quelques mots

Le docteur Stern est le plus grand spécialiste mondial dans le traitement des TOC, les troubles obsessionnels compulsifs. Ce neuro-psychiatre à la renommée internationale ne consule en France qu'une fois tous les 2 ou 3 ans, et il ne voit jamais le même patient 2 fois. Coprolalie, Arithmonanie, Nosophobie, TOC de vérification, Palilalie...les TOC s'entassent, se bousculent et se mélangent dans le cabinet du docteur Stern.
Dans l’antichambre de ce neuropsychiatre, six patients attendent leur tour. Ils souffrent tous d’un TOC. Le médecin est en retard. Pour tromper le temps, les malades, tous braves gens, vont bavarder, échanger leurs confidences, se lier, bref se livrer involontairement à une sorte de thérapie de groupe, sympathique, drôle, et qui sera peut-être plus efficace que la meilleure médecine.

Distribution

CREATEURS
AuteurLaurent Baffie
Mise en scèneDaniel Hanssens
ScénographieFrancesco Déléo
AVEC
FrédéricPascal Racan
BlancheLaure Godisiabois
VincentDaniel Hanssens
MarieColette Emmanuelle
BobSimon Wauters
LiliAnna Cervinka
Une production de la Comédie de Bruxelles

Presse

Daniel Hanssens a un toc, celui de ficeler des comédies imparables. Il ne peut pas s’en empêcher ! (…) Le talent des comédiens emmène cette confrontation sur un terrain joueur, taquin, voire même touchant.
Pascal Racan installe une dignité cocasse chez son personnage grossier malgré lui. Daniel Hanssens, l’obsédé du calcul, est le liant sympathique de cette bande qui va improviser une thérapie de groupe pas comme les autres. Laure Godisiabois est, comme toujours, désopilante sans même rien dire. Ses grimaces de dégoût au moindre postillon suffisent à nous donner le sourire.

Consulter article complet

Le Soir - 14/12/2010 - Catherine Makereel

Une pièce de Laurent Baffie ? Malgré le succès de "Sexe, magouilles et culture générale" écrite en 2001, l’homme n’est pas célèbre pour la subtilité de sa littérature Agréable surprise, avec "TOC TOC", il signe un texte extrêmement drôle et intelligent où l’humour du vocabulaire fleuri est à la hauteur du comique de situation. Dans une mise en scène de Daniel Hanssens, une belle brochette de comédiens donne vie à cette pièce avec talent et un plaisir évident.
Loin de se moquer ou de se lancer dans une leçon de tolérance, c’est plutôt avec compréhension que l’humoriste Laurent Baffie les exploite pour ce spectacle mis en scène avec un rythme fou par Daniel Hanssens.
Un festival de sketches se succèdent, nous faisant rire toutes les deux minutes tant par le verbe que par le jeu. Cette comédie savoureuse et hilarante se déguste sans modération. Le spectacle idéal pour les fêtes!

Consulter article complet

La Libre Belgique - 13/12/2010 - Camille Perotti

La pièce écrite par Laurent Baffie est bourrée de jeux de mots et de références drolatiques. Sans une once de méchanceté, il croque intelligemment les comportements (…) La mise en scène de Daniel Hanssens en fluidifie encore la gestuelle et la spontanéité.
Il s’est entouré d’une belle brochette de comédiens pour incarner ces toqués d’étonnants.
Délicieusement décalée, tendre et ironique, Toc Toc est un incontournable de ces fêtes de fin d’année.
Poussez vous aussi la porte du cabinet du Dr Stern pour une thérapie par le rire.

Plaisir d'Offrir - 7/12/2010 - Muriel Hublet

Vos Avis

Vidéos

Images

Pas encore de galerie de photo sur ce spectacle

 


En savoir plus

Frédéric (joué par Pascal RACAN) a ce qu’on appelle une coprolalie: un tic de langage qui consiste à dire de façon inusuelle des mots grossiers ou vulgaires. Elle constitue l’un des symptômes de la maladie de Gilles de La Tourette.
Blanche (jouée par Laure GODISIABOIS) est nosophobe: elle traque sans arrêt les microbes, désinfecte tout, se lave les mains toutes les deux minutes, refuse de serrer la main. Elle vit dans la crainte d’attraper une maladie…
Vincent (joué par Daniel HANSSENS) souffre d’Arithmomanie. Il peut dire en une fraction d’une demi seconde le nombre de km² nécessaires au stockage de l’humanité tout entière, avec une densité de trois hommes par m2 !Il nous confie qu’il est marié depuis 32.850.000 minutes…
Marie (jouée par Colette EMMANUELLE) a le toc de la vérification. A-t-elle ses clés ? A-t-elle bien coupé le gaz ? Et l’eau ? Et elle se signe tout le temps…
Bob (joué par Simon WAUTERS) a celui de la symétrie: il ne supporte pas les déséquilibres et le désordre .Les choses doivent être alignées, rangées suivant la logique qui l’obsède !
Lili (jouée par Anna Cervinka) connaît les tocs de la palilalie et paliphrasie. Quand elle parle – et c’est rare – elle répète ce qu’elle vient de dire une deuxième fois.