Un tourbillon jubilatoire!

Quand on aime le comique au théâtre, il n’y a pas mieux que Feydeau. Tous les comédiens ont toujours voulu jouer Feydeau et cependant, ce n’est pas évident de jouer Feydeau! Il s’agit de développer une folle énergie car chez Feydeau, il n’y a pas une seule seconde de répit. Ca virevolte à un rythme d’enfer. Les répliques pétillent, s’accrochent les unes aux autres à la vitesse du Thalys. Et les personnages sont nombreux, les situations de plus en plus folles, les quiproquos se multiplient. On ne sait plus où on en est! C’est la folie ! Il est impossible de raconter une pièce de Feydeau. Il faut la voir sur une scène….

 Cliquez ici pour réserver on-line

 

En quelques mots

Pour Moulineaux, récemment marié, la vie semble si facile !

Bien installé auprès de sa tendre épouse Yvonne, les clients abondant dans son cabinet de médecin, tout lui réussit. Jusqu’à ce Bal de l’Opéra !

Il n'a pas dormi chez lui. Occupé toute la nuit à attendre sa peut-être future maîtresse. Au petit matin, sa femme Yvonne attend des explications. Par chance, Bassinet, un ami, vient lui demander un service. Et s'il devenait son alibi ? De quiproquos en mensonges, face à sa femme, sa belle-mère, le mari de sa maîtresse, l'amante de celui-ci qui fut jadis la sienne, Moulineaux est emporté dans un tourbillon d'événements qu'il essaye de maîtriser tant bien que mal !

Distribution

CREATEURS
AuteurGeorges Feydeau
Mise en scèneVictor Scheffer
ScénographieVictor Scheffer
LumièrePhilippe Fontaine
AVEC
Gauthier de Fauconval
Cédric Lombard
Nicolas Myspelaer
Mychael Parys
Sylvie Perederejew
Justine Plume
Claudie Rion
Elisabeth Wautier
Une production de la Cie Les Abîmés

Presse

Ils sont nombreux, dynamiques, déchainés (comme Feydeau), énergiques, sautillants, drôles: Sylvie Perederejew , Justine Plume, Claudie Rion, Elisabeth Wautier , Gauthier de Fauconval, Cédric Lombard , Nicolas Mispelaere et Mychael Parys. Tous dirigés par Victor Scheffer, qui a magnifiquement suivi l’esprit de Feydeau dans sa mise en scène et la mise sur orbite des personnages. C’est joyeux! Deux heures d’horloge où l’on oublie nos petites misères… C’est aussi cela LE THEATRE!

Les Feux de la Rampe - Roger Simons - 16/12/2013

Mensonges, quiproquos, retournements de situations, pirouettes, apartés, tout y est réuni pour entraîner ces petits bourgeois, victimes préférées de Feydeau, de déboires en déconvenues, pour le plaisir de nos zygomatiques.
Victor Scheffer a opté pour les fifties et le tout en noir et blanc (agrémenté de quelques touches de rouge). Ce choix offre une approche visuelle rafraîchissante à mi-chemin entre le dessin animé et certains gags très style cinéma muet. Énergique et volontairement marquée, sa mise en scène dote chaque personnage d’une tenue typée, d’une gestuelle caractéristique, d’un comportement original.

Muriel Hublet - Plaisir d'offrir - 16/03/2013

C’est une toute jeune compagnie qui a monté ce chef d’œuvre: « La Compagnie des abîmés ». Ils sont réjouissants, d’une tonicité et d’un enthousiasme contagieux. Leurs talents explosent dans cette interprétation magistrale et savoureuse de «Tailleur pour dames». Trois incomparables couples de scène: l’irrésistible Justine Plume et Gauthier de Fauconval, Cédric Lombard et Sylvie Perederejew, Nicolas Mispelare et Elisabeth Wautier et deux personnages totalement désopilants, la tyrannique Claudie Rion et Etienne, l’inénarrable valet, Mychael Parys.
A nouveau une splendide mise en jeu par Victor Scheffer…

Consulter article complet

Arts et Lettres - Deashelle - 12/12/2013

Quand on va voir un Feydeau, on sait qu’on va passer un bon moment, qu’il y aura des sourires nombreux et des rires généreux, des jeux de langage savoureux à l’élégance et à la truculence folles, de la vitesse et de l’invraisemblance, des comiques de situation à n’en plus pouvoir. S’en prendre à Feydeau, ce n’est pas rien. Il a fallu convaincre Victor Scheffer, grand admirateur de l’auteur, de mettre en scène l’un des maîtres du théâtre de Boulevard. Fin connaisseur de l’animal, il s’en sort avec intelligence et souplesse.
Hormis faire le ménage, les acteurs font aussi très bien les scènes de ménage. Pas un ne sort de son rôle. Tous sont convaincants, osent l’exagération qui sied à ce genre, si difficile à tenir pour surfer sur le burlesque sans verser dans le grotesque. Ils y parviennent et paraissent avoir joué toute leur vie ses personnages tourbillonnant dans l’air du temps.

Consulter article complet

Culture remains - 25/12/2013

Vos Avis

Vidéos

Pas encore de video sur ce spectacle

En savoir plus

Pas encore de dossier sur ce spectacle