Comédie satirique

Jean-Claude Grumberg a l’art de faire léger avec du lourd: il fonce dans les idées reçues, met son grain de sel dans les tabous, ose mettre sur la table les sujets à éviter dans une discussion entre voisins, … servi par des acteurs fantastiques, son texte est désopilant et audacieux. Résultat ? Juif ou pas, on rit de nos étiquetages, faciles et superficiels, de notre ignorance, de nos réactions, on rit d’un peu de nous et d’un peu de tout, on rit jaune, peut-être, mais on rit … puis on remet le débat sur le tapis! À mettre entre toutes les mains, urgemment.

 Cliquez ici pour réserver on-line

 

En quelques mots

Ça commence dans la cage d'escalier d'un immeuble. Le voisin du dessous (catholique) a repéré sur Internet que celui du dessus était juif. Poussé par la curiosité de sa femme, il l'interroge : mais c'est quoi, au juste, être juif ? Embarras du juif (athée) concerné, pas forcément désireux de lui répondre. S'ensuivent neuf rencontres, neuf impromptus truculents provoqués par ce mari sous influence, qui alignera naïvement poncifs et préjugés ordinaires sur le judaïsme. Mais jusqu'où iront-ils pour en finir avec cette question ?

«Des Juifs! Que des Juifs! Ça cause que d’eux partout! C’est qui, c’est quoi à la fin?». 
Alors que deux voisins se croisent tous les jours dans la cage d’escalier de leur immeuble, l’un questionne l’autre sur son judaïsme. Durant neuf rencontres, les interrogations vont droit dans les clichés.
Jusqu’où l’interrogateur ira-t-il ?
Et jusqu’où l’interrogé se dévoilera-t-il ?
Et au final l’être ou pas … en quoi est-ce si questionnant ?

Distribution

CREATEURS
AuteurJean-Claude Grumberg
Mise en scèneMichel Kacenelenbogen
AssistanatCatherine Israël
Assistanat (stagiaire)Fabian Dorsimont
ScénographieDelphine Coërs
CostumesLaurence Lipski
LumièreLaurent Kaye
Composition musicaleAntoine Chance
AVEC
Itsik Elbaz
Frederik Haugness
Une coproduction du Théâtre Le Public et de Panache Diffusion

Presse

Le texte est désopilant et audacieux, interprété magistralement par deux formidables comédiens: Itzik Elbaz et Fréderik Haugness.
Un dialogue percutant !
On rit beaucoup !
On rit de nos étiquetages, de notre ignorance, de nos réactions, on rit d’un peu de nous et d’un peu de tout !

Le Théâtre est le lieu du détour. Parler de la violence, de la barbarie, de l’indicible, de l’obscène, avec dérision, au travers des rires, et de métaphores significatives , c’est indiscutablement la force du théâtre et sa poésie. Sa liberté aussi...

Roger Simons - Les Feux de la Rampe

La grande force de cette pièce, c’est son texte. Drôle à souhait mais qui n’oublie pas de faire réfléchir son public tout en utilisant un langage et des situations, certes compliquées, mais narrées et interprétées de manière simple. Les performances impeccables des deux acteurs finissent de rendre le projet attractif.

Loïc Smars - Le Suricate

Ces dialogues semi-philosophiques sont avant tout drôles et percutants. Répliques brillantes, acerbes ou sensibles s’enchaînent souplement et donnent beaucoup de vivacité aux échanges. Dirigés avec précision, les comédiens rendent ce ping-pong verbal passionnant. D’abord réticent, le Juif incarné pat Itsik Elbaz se pique au jeu. Les partis pris et l’évolution du voisin suscitent son ironie, mais le poussent aussi à se poser des questions et même à confier son désarroi. Frederik Haùgness atténue le ridicule de ce voisin, par sa fraîcheur naïve.

Jean Campion - Demandez le programme

Vos Avis

Vidéos

Pas encore de video sur ce spectacle

En savoir plus

Pas encore de dossier sur ce spectacle