Après son triomphe l'an passé dans "Cincali", Hervé Guerrisi est de retour
avec le deuxième volet consacré à l'émigration italienne.

Si tu es un émigrant, la première chose que tu dois apprendre est la différence entre passer au pays et rentrer au pays. Il existe deux mots distincts pour indiquer la même chose: La ennùta et la turnàta.
La ennùta c'est juste une visite, le temps de passer faire coucou sans voir personne pour repartir le plus vite possible et tout oublier...
La turnàta par contre, c'est autre chose... ça veut dire que tu t'en es sorti, tu peux prendre le temps de reconnaître les gens parce que tu es sur le point de rentrer au pays, d'y rentrer définitivement.

 Cliquez ici pour réserver on-line

 

 


En quelques mots

De Zurich à Lecce, dans le Salento, il y a 1400 kilomètres. Une aventure. Surtout si, dans la voiture, il y a un grand-père mort, un syndicaliste et un enfant qui a vécu pendant cinq ans enfermé dans une chambre.
L’émigration italienne des années 50 a amené beaucoup de main-d’œuvre en Suisse. Volontairement peu intégrés par l’Etat helvétique, ces travailleurs n’ont pas le droit de faire venir leur famille sur le territoire. Les enfants nés sur place sont menacés d’expulsion, nombreux sont ceux qui, clandestins, restent calfeutrés à la maison.
L’un de ces gamins raconte la première fois qu’il a quitté sa chambre pour rentrer au pays et enterrer Nonno. Un récit surprenant, qui lève le voile sur des conditions de vie difficiles.

Après une création retentissante en Italie et plus de 400 représentations en italien, Mario Perrotta passe le flambeau à Hervé Guerrisi pour la création en langue française du second volet du projet Cìncali…

Distribution

CREATEURS
AuteurNicola Bonazzi
AuteurMario Perrotta
Mise en scèneMario Perrotta
TraductionHervé Guerisi
AVEC
Hervé Guerisi
Une production de la Compagnie DéZir et du Festival Royal de Théâtre de Spa.

 


Presse

Guerrisi est magnétique avec ce mélange d’un Benigni, presque plus loquace avec les mains qu’avec la voix, et d’un Celestini, magicien de la narration, capable de faire voyager toute une salle avec une simple chaise.

Le Soir - Août 2013

Il m’avait bluffée avec Histoire du Tigre et autres histoires, captivée avec Cìncali!, c’est dire si c’est en toute confiance que j’aborde La Turnàta. Je n’irais pas jusqu’à dire les yeux fermés, ce serait perdre une partie essentielle du spectacle, le jeu d’Hervé Guerrisi. Et nous retiendrons la chaleur et la conviction de l’acteur qui, sans faillir un instant, nous subjugue, une heure trente durant, du regard, du geste et de la voix.

Muriel Hublet - Plaisir d'offrir - 10/8/2013

Vos Avis

Vidéos

En savoir plus

Pas encore de dossier sur ce spectacle