Pour son deuxième spectacle, Pie Tshibanda compare la modernité occidentale et les traditions africaines avec leurs problèmes respectifs. Après le succès phénoménal de son premier spectacle, le "fou noir" débarque à nouveau sur la scène du pays des Blancs, avec de nouvelles histoires à raconter!

 Cliquez ici pour réserver on-line

 

En quelques mots

Je ne suis pas sorcier, c'est l'aveu d'un vieil homme, aux portes de la mort. Un aveu que son fils, Ngeleka, bossu, ne lui a jamais entendu faire. Après une vie d'errance, de village en village, c'est la première fois qu'il s'en défend. Ngeleka lui-même s'est vu accusé, ostracisé. Sa bosse le désignait. Dans les nombreux bleds congolais qu'il a traversés, ils étaient des centaines comme lui, des " sorciers ", des réprouvés, responsables tout trouvés pour les mauvaises récoltes, la mortalité infantile…

Il est loin aujourd’hui le temps où le candidat réfugié Pie Tshibanda frappait aux portes de notre pays. Pie nous a vus et entendus: tel un Candide de Voltaire ou le Plume de Michaux, il s’est étonné. Et nous offre, aujourd’hui, la vision qu’il a de nous.

Distribution

CREATEURS
AuteurPie Tshibanda
AVEC
ConteurPie Tshibanda
Une production La Charge du Rhinocéros

Presse

L'homme est aujourd'hui empreint de profonds doutes: ceux qui assaillent tout parent face au devenir de ses enfants et qui peuvent être rendus plus complexes par l'éloignement du cadre qui vous a vu naître et grandir. Si le mélange d'influences, de traditions et de cultures est une richesse, il peut aussi être source de débats houleux et de questions complexes, le conteur en atteste.Pourtant, pour qui saura être attentif, le bon sens, la lucidité et la tempérance ne l'ont pas quitté, graines de résolution de bien des conflits, domestiques ou élargis. Un regard perçant sur le présent et ses contradictions, voilà ce qu'est Pie, rien de plus. Et c'est déjà beaucoup.

Consulter article complet

La Libre Belgique - 14/1/2005 - Karin Tshidimba

Entre ses remèdes contre le divorce, son antidote aux disputes conjugales, ses leçons de sexe-sans-stress et ses conseils face à la mort, Pie ose toutes les questions, comme une consultation ouverte où les contes, paraboles et souvenirs d'Afrique feraient office de préceptes psychologiques. On aurait pourtant aimé retrouver la virulence du Fou noir et, pourquoi pas, ses traditionnelles séances de questions - réponses, pour désengourdir cet opus, où le doute blanc semble s'être insinué.

« Je ne suis pas sorcier » est un spectacle composé avec les tripes pour le coeur des spectateurs et interprété à l'africaine. A l'humaine aussi, comme toujours avec Pie. Peut-être n'est-il pas sorcier après tout ? Il n'en reste pas moins ensorceleur.·

Consulter article complet

Le Soir - 13/1/2005 - Catherine Makereel

Vidéos

Pas encore de video sur ce spectacle

Photos

Pas encore de galerie de photo sur ce spectacle

En savoir plus

Après quatre années de compagnonnage avec l'artiste Tshibanda et les 800 représentations d'Un Fou Noir au Pays des Blancs, nous avions envie de mieux le saisir. Lui que nous considérons comme un funambule évoluant sur le mince fil reliant parfois la modernité occidentale à la tradition africaine. Alors, nous l'avons questionné…

Suite