Version francophone - Nerderlanstalige Versie 

Qu'est-ce qui arrive quand nous préférons la beauté de la fiction à la réalité?

Dans Het Weiss-effect, nous voyons ce qui peut arriver lorsque nous préférons la beauté de la fiction à la réalité.
Hof van Eede nous présente trois personnes qui ne peuvent plus offrir aucune résistance face aux attraits de l'influence. Ils sont à ce point admiratifs de l'artiste Edgar Weiss, qu'ils oublient presque qui ils sont eux-mêmes. La frontière entre ce qui est réel et ce que nous voulons être réel, a disparu.

 Cliquez ici pour réserver on-line

 

En quelques mots

Avec sa troisième production, Hof van Eede veut mener une enquête sur la place de l'art dans nos vies. Que voulons-nous aujourd'hui: des histoires qui sont vraies ou est-ce suffisant si elles sont belles?

L'effet Weiss fait référence à l'effet Werther, le phénomène de ces jeunes qui se suicidaient après avoir lu le chef-d'œuvre de Goethe, Les Souffrances du Jeune Werther.

Hof van Eede a cependant fait de l'effet-Weiss un véritable phénomène qui inspire les gens à passer à l'action. Leur regard est un regard créatif, ils citent, ils célèbrent, ils luttent. C'est une explosion brutale de la joie de vivre, une envie d'embellir continuellement la terne réalité.

Mais si nous laissons déterminer à ce point nos vie par nos influences: qui sommes-nous encore vraiment?

Distribution

CREATEURS
AuteurPieter-Jan De Wyngaert
AuteurWannes Gyselinck
AuteurGreg Timmermans
AuteurAns Van den Eede
AuteurLouise Van den Eede
ScénographieJan Bekaert
ScénographieRuben Falkowicz
LumièreJan Bekaert
Décor sonoreRuben Falkowicz
AVEC
Pieter-Jan De Wyngaert
Wannes Gyselinck
Greg Timmermans
Ans Van den Eede
Louise Van den Eede
Une production Hof van Eede
Coproduction kc NONA. I.s.m. CAMPO

Presse

De tekst is een ingenieuze compositie die gaandeweg toont hoe de personages in hun eigen denken verstrikt zijn geraakt. Of beter: hoe ze een beschermend web van gedachten bouwden om niet te moeten zien wat ze zijn: mensen die bang zijn om echt te beminnen en daarom een oud boek en overleden kunstenaar beminnen.
Die even schrijnende als hilarische conclusie - waarvan De Wyngaerts personage het slachtoffer is omdat hij als enige wel wil proberen om in de echte wereld te leven en om echte gevoelens voor echte mensen te ervaren - wordt met veel grappig gespeelde ernst, kraakheldere monologen en wanhopig beduusde blikken gespeeld.

Knack - 18/9/2014

Met dit uitgangspunt maakt theatermakerscollectief Hof van Eede een amusante voorstelling die op geestige momenten duidelijk maakt hoe kunst soms… de wereld kan veranderen, ten goede of ten slechte.

Cobra.be - 22/9/2014

Vos Avis

Vidéos

Pas encore de video sur ce spectacle

Images

Pas encore de galerie de photo sur ce spectacle

En savoir plus

Pas encore de dossier sur ce spectacle