De l'influence du théâtre belge
sur la résolution des conflits mondiaux

Après plus de 2000 ans de civilisation judéo-chrétienne, force est de constater que toutes les organisations humaines ont échoué. L’homme reste un animal dangereux, un prédateur avide de pouvoir et d’expansion, un monstre d’égoïsme uniquement guidé par son seul profit !

L’économie mondiale se fracasse, les nationalistes de tous poils surgissent, la répression fait rage, l’Europe, l’Otan et l’Onu restent impuissants devant l’arrivée d’une troisième guerre mondiale.

Un seul espoir : « Le théâtre belge » ! Véritable accident dans l’histoire de la culture mondiale, il devrait agir sur l’homme comme un vaccin ! Le remède est connu, il n’y a plus qu’à l’inoculer aux habitants de la planète, de gré ou de force.

Et si « Le théâtre belge » ne peut sauver l’humanité, en tous cas ça ne peut pas lui faire de mal !

 Cliquez ici pour réserver on-line

 

En quelques mots

Monique est catastrophée. Esthéticienne consciencieuse, elle ne se pardonne pas d’avoir raté le dégommage d’une cliente, qui s’est retrouvée à l’hôpital. Pour en rajouter, son mari Walter lui raconte sa journée cauchemardesque. Un illuminé s’est crucifié sur la porte de secours du Brico. Sans payer les clous! Encore un salaire raboté. Rien ne semble pouvoir les tirer de leur léthargie. Ils ont tout essayé. Les médocs, les stages de remise en forme, la psychanalyse quand soudain...

Leur dernier espoir vient frapper à leur porte: «Le théâtre belge»! Véritable accident dans l’histoire de la culture mondiale, il devrait agir sur l’homme comme un vaccin! Et si « Le théâtre belge » ne peut sauver l’humanité, en tous cas ça ne peut pas lui faire de mal!

Extrait

Monique : Qui est-ce ?
Une voix : Ouvrez, ouvrez ! Police du théâtre !
Monique : Oh, mon dieu !
Inspecteur : Famille Van Bellingen ?
Walter : Oui !
Inspecteur : C’est Fadila Laanan qui nous envoie !
Walter : Oh merde.
Inspecteur : Ca fait combien de temps que vous n’avez plus été au théâtre ?
Walter : Ben...euh...10 ou 11 ans !
Inspecteur : Pourquoi ?
Monique : On s’ennuie souvent et Walter s’endort toujours...
Inspecteur : C’est pas une raison valable, on doit sévir.
Walter : Une contravention ?
Inspecteur : Vous êtes condamné à un monologue ! Comme c’est la première fois, on va être sympa, ce sera le « Cid » de Corneille !
Walter : Ah non !
Inspecteur : Vous préférez du Pierre Mertens ?
Monique : Non, le « Cid » c’est bien, on prend, ça ira comme ça, monsieur l’agent…

Distribution

CREATEURS
AuteurEric de Staerke
AuteurCaroline Lambert
MusiqueSerge Bodart
LumièreLuc Jouniaux
ScénographeThu-Van Nguyen
AVEC
Eric de Staerke
Caroline Lambert
Une production du Théâtre Loyal du Trac

Presse

Du voleur de chaleur humaine à la face cachée d’une paire de fesses, des raisons de la nudité au théâtre à la vie fantasmée d’un papillon, du spleen du pique-nique raté à la danse comme moyen d’oser enfin se dire les choses, de la reproduction chez les gardiens de parking à la mort solitaire d’une amatrice de chocolat, le duo nous croquent des scènes savoureuses aux dialogues pétillants et pertinents qui naviguent harmonieusement entre burlesque et poésie, entre judicieuse observation et humour malicieux, entre tendresse et profondeur.
Faites vous-même l’expérience tout de suite, programmez très vite De l'influence du théâtre belge sur la résolution des conflits mondiaux, vos zygomatiques vous en remercieront et surtout, emmenez avec vous vos amis pour qu’eux aussi prennent goût aux représentations théâtrales.

Muriel Hublet - Plaisir d'offrir - 19/12/2012

Mille choses sont dites, énoncées, criées, avouées, déformées mais dans un ton plaisant, plein de fantaisie !
On rit de la première à la dernière réplique.

Roger Simons - Les Feux de la Rampe - 1/1/2013

Vos Avis

Vidéos

Pas encore de video sur ce spectacle

En savoir plus

Pas encore de dossier sur ce spectacle