Notre version sous les étoiles

 Cliquez ici pour réserver on-line

 

En quelques mots

Cyrano de Bergerac, intrépide capitaine de la compagnie des Cadets de Gascogne, est éperdument amoureux de sa cousine Roxane. Malheureusement, affublé d'un nez qui le rend très vilain, il n'ose lui déclarer sa flamme. Par amour pour elle, il accepte de protéger son rival, le beau Christian de Neuvillette, et va jusqu'à écrire des lettres pour l'aider à séduire la belle Roxane...

Résumé complet

Distribution

CREATEURS
AuteurEdmond Rostand
Mise en scèneJasmina Douieb
Mise en scènePierre Pigeolet
ScénographieXavier Rijs
Décor sonoreLaurent Beumier
CostumesCorinne de Laveleye
LumièreLaurent Kaye
Maître d'ArmesMichelangelo Marchese
MaquillagesJean-Pierre Finotto
AVEC
Cyrano de BergeracPhilippe Résimont
RoxaneMarie-Hélène Remacle
Christian de NeuviletteLaurent Renard
Comte de GuicheBruno Bulté
RagueneauMichel Hinderyckx
Le BretNicolas Buysse
Valvert, Mousquetaire, Cadet de GascogneNicolas Dubois
Fâcheux, Cadet de Gascogne, PoèteXavier Dujardin
CarbonJean-Claude Dubiez
CuigyRonald Beurms
Lignières, Cadet de Gascogne, PoètePierre Plume
BrissaillesDenis Carpentier
Montfleury, le Capucin, Cadet de Gascogne, PoèteToni d’Antonio
Bellerose, Cadet de GascogneXavier Benout
Lise, Première Précieuse, Sœur Marthe, Cadet de GascogneSandrine Bonjean
Tire-Laine, PatissierSébastian Moradiellos
La Duègne, Mère Marguerite, Cadet de GascogneMonia Douieb
La distributrice, Cadet de GascogneDelphine Chauvier
Tambour, Violon, Premier Page, PatissierSophie Dewulf
Fifre, Violon, Second Page, PatissierJean-Michel Disthexe
SentinelleFrédéric Van Linthout
Seconde Précieuse, Sœur Claire, Cadet de Gascogne, PatissierChristel Pedrinelli
Cadet de GascogneManu Maféi
Cadet de Gascogne, PoèteSamir
Une Production Bulles Production (Festival Bruxellons!)

Presse

(...) La jeune équipe de Bulles Production, arrimée pour tout l'été au château du Karreveld, devrait faire fondre jusqu'aux plus grincheux. Bonne humeur, fougue irréductible, modestie collective et talent permanent sont les armes fourbies au service d'Edmond Rostand. Résultat: plus de trois heures de scène et plus de trois heures de bondissant plaisir. (...)

Consulter article complet

Le Soir - 26/7/2001 - Laurent Ancion

Après l'incarnation théâtrale très exubérante de Belmondo et surtout la prestation inoubliable de Depardieu au cinéma, quel comédien, Belge de surcroît, allait oser se risquer à mesurer sa verve et son talent, à des géants de la scène et de l'écran qui ont imprégné Cyrano de Bergerac, si récemment, de leur empreinte et de leur prestance. Philippe Résimont a relevé le défi soutenu en cela par ces aventuriers de Bulles Production Théâtre toujours en quête de ce théâtre «populaire» au sens où l'entendait Jean Vilar.
Philippe Résimont est réellement parfait, sensible, humain, violent et excessif quand il le faut, capable de donner au texte superbe de Rostand, comme une expression nouvelle, celle de ses propres sentiments.

Consulter article complet

La Libre Belgique - 25/7/2001 - Yves Cavalier

Jasmina Douieb et Pierre Pigeolet, à la mise en scène, ont parfaitement su rendre toute la sensibilité d'un personnage que la nature a affublé d'un nez démesuré, sans doute pour se repentir de l'avoir fait trop honnête. Philippe Résimont est réellement parfait, sensible, humain, violent et excessif quand il le faut, capable de donner au texte superbe de Rostand comme une expression nouvelle, celle de ses propres sentiments. Roxane (Marie-Hélène Remacle) progresse avec tendresse de la candeur ingénue au veuvage digne et résigné. (Y.C.)

La Libre Belgique - 7/8/2001 - Yves Cavalier - Choix étoilés

Mis en selle par Bulles Production, "Cyrano de Bergerac" passe l'été au château du Karreveld.

Consulter article complet

Le Soir - 18/7/2001 - Laurent Ancion - Pré-papier

Jasmina Douieb et Pierre Pigeolet réunissent une vingtaine de comédiens au sein de cette magistrale aventure d'amour, de guerre et d'amitié.

Consulter article complet

La Libre Belgique - 17/7/2001 - Philippe Tirard

Vidéos

Pas encore de video sur ce spectacle

En savoir plus

Quand nous avons avons décidé de monter Cyrano de Bergerac, cela ne faisait que deux ans que la commune de Molenbeek nous faisait confiance et nous accueillait durant tout l’été dans ce petit écrin de verdure en plein Bruxelles qu’est le Château du Karreveld dans le but que nous y assurions la création d’un spectacle théâtral de prestige.

Nous y avions déjà créé «Arlequin poli par l’amour» de Marivaux, et le «Songe d’une nuit d’été» de Shakespeare dans une mise en scène de Bruno Bulté.

"Le Songe" avait réuni plus de 20 comédiens et avait été l’énorme succès théâtral de l’été 2000. La presse avait encensé la création et plus de 7.000 personnes – soit trois fois plus que durant l’été 1999 – avaient assisté à l’une des 25 représentations.

Nous voulions créer l'été un autre grand spectacle, un grand spectacle de théâtre populaire, au sens noble du terme, au sens cher à Jean Vilar. Un spectacle intelligent, ambitieux et de qualité qui s’adresse à tous, qui soit abordable par tous. Alors, pourquoi avoir choisi Cyrano de Bergerac?

Suite

 

Dans les derniers jours de 1897 - vers la mi-décembre - le quartier des Théâtres vit dans la fièvre. On entend, et on répercute, les bruits les plus étranges, les plus contradictoires à propos de la pièce en répétition au Théâtre de la Porte-Saint-Martin, un grand drame héroïco-poétique: Cyrano de Bergerac.

Suite

 

En examinant la vie du «vrai Cyrano», on se rend compte immédiatement que la principale qualité de la pièce de Rostand n’est pas d’être historiquement conforme à la vérité : Cyrano n’est pas gascon, il n’a pas un nez démesuré, il n’est pas amoureux de sa cousine Madeleine Robin dite Roxane, il ne connaît pas particulièrement Christian, …

Alors, le Cyrano de Rostand, une imposture?

Suite

 

Savinien de Cyrano a réellement existé. C'est cet homme qui avait inspiré le personnage d'Edmond Ros-tand. Il n'est ni de Bergerac, ni affublé d'un long nez, ni gascon ni noble. Il se nomme Savinien de Cyrano puis il emprunte le nom de Bergerac à une terre que son père avait possédée en vallée de Chevreuse. Malgré le handicap d'une origine parisienne et bourgeoise, il réussit à servir dès 19 ans dans la compagnie de Carbon de Casteljaloux, exclusivement composée de gentilshommes nés dans cette province de Gascogne où l'intrépidité et la faconde s'apprécient autant que le bon vin.

Suite