graphic logo  


L'événement culturel de l'été à Bruxelles!    

My Fair Lady

George Bernad Shaw - Auteur - Biographie

George Bernad Shaw (1901-1988)

On a écrit de George Bernard Shaw (1856-1950) qu’il était le plus grand auteur de théâtre anglais depuis Shakespeare. Et sa personnalité, ses pièces, sans oublier ses écrits politiques et philosophiques, dominent en effet la scène littéraire anglaise du début du XXe siècle.

Cela grâce à son génie comique, mais également en raison de ses prises de positions politiques, qui irriteront certains, tout comme ses extravagances. Derrière les excentricités, il y a toutefois un homme d’une grande générosité, extrêmement intelligent, secret, végétarien …


« Les animaux sont mes amis… et je ne mange pas mes amis »


George Bernard Shaw

Il s'est battu pour la justice sociale et contre les normes en vigueur …

Son humour acerbe, typiquement britannique, son anticonformisme dans un pays dont les élites prônaient justement le conformisme, son audace lui ont assuré une notoriété internationale.

Il obtient le prix Nobel de littérature pour Jeanne d'Arc, dont il prétend alors qu'elle serait la première protestante de l'Histoire, puisqu'elle parlait directement à Dieu sans l'intermédiaire des religieux...

Proche de l'utopie communiste, comme beaucoup d'humanistes de l'époque qui ne savaient pas encore à quel point elle fut trahie par les dirigeants soviétiques et qu'elle engendrerait la monstruosité du Stalinisme, il se montre soucieux dans ses réflexions de l'amélioration de la condition humaine des plus démunis et même militant de la cause socialiste.


«Le grand secret, (...) ce n'est pas d'avoir de mauvaises manières, ou de bonnes manières, ou toute espèce possible de manières, mais d'avoir les mêmes manières avec toute créature humaine : en somme, de se conduire comme si on était au paradis, là où il n'y a pas de wagons de troisième classe, et où une âme en vaut une autre.»


Pygmalion - George Bernard Shaw

George Bernard Shaw – un trajet

George Bernard Shaw naît le 26 juillet 1856 à Dublin. Son enfance se déroule dans un climat difficile : son père, malade et alcoolique abandonne le foyer familial à son adolescence, et sa mère professeur de chant et musicienne peine à assurer les besoins de la famille. Il doit quitter l’école à 15 ans et a du faire une part importante de son éducation de par lui-même.

Entre-temps, il lit Marx et se convertit au socialisme, seule solution possible, selon lui, aux problèmes sociaux (en tout cas, ce n'était pas le capitalisme d'après lui )…


«Une banque vous prête un parapluie quand il fait beau et vous le reprend quand il pleut»

«L'esclavage humain atteint son point culminant à notre époque sous forme du travail librement salarié.»


Le Héros et le Soldat - George Bernard Shaw

Le socialisme - La «FABIAN SOCIETY» - 1884

image

Shaw rejoint la Fabian Society, l'année de sa fondation. Cela montre ses préoccupations sociales et politiques. La Fabian Society ou Société fabienne est à la fois un cercle de réflexion et un club politique anglais de centre-gauche créé en 1884.

De mouvance socialiste et réformatrice, elle a été partie prenante de la création du Parti travailliste en 1900. Elle a compté dans ses rangs tous les premiers ministres travaillistes anglais jusqu'à 2010, ainsi que les premiers chefs d'État et de gouvernement d'anciennes colonies britanniques tels que l'Inde, le Pakistan ou Singapour.

La Société fabienne est issue d'une scission en janvier 1884 au sein du groupe des Compagnons de la nouvelle vie qui avait été fondé par le philosophe Thomas Davidson. Le 23 novembre 1883, cette société a adopté la résolution suivante :


« Les membres de la société affirment que le système compétitif assure le bonheur et le confort du petit nombre au détriment de la souffrance du plus grand nombre et que la Société doit être reconstruite de telle manière qu'elle garantisse le bien-être général et le bonheur.»


Résolution des « Compagnons de la nouvelle vie » - 1883

Cette résolution marque le début d'une scission entre ceux qui poursuivent une finalité purement spirituelle et ceux qui veulent s'occuper plus de problèmes économiques et politiques.

La Fabian Society qui naît officiellement le 4 janvier 1884 s'inscrit résolument dans le deuxième courant et va faire de la résolution précédente la base de l'adhésion des nouveaux membres.

George Bernard Shaw adhère à la société en septembre 1884, Sydney Olivier, Sidney Webb en mars 1885, Graham Wallas en avril 18865. En 1889, ils publient les Fabians Essays in Socialism qui fera connaître leurs idées. La Société durant la période allant de la fin du XIXe siècle et jusqu'à la Première Guerre mondiale a connu une période forte, elle est à l'origine du socialisme municipal, de la London School of Economics.

Le socialisme - La «London School of Economics» - 1895

La London School of Economics (LSE) a été fondée en 1895 par Sidney et Beatrice Webb, Graham Wallas et George Bernard Shaw, membres de la Fabian Society.

La LSE a joué un rôle considérable dans la formation académique des élites gouvernementales, intellectuelles et économiques, et cela à l'échelle du monde. En 2016, elle compte ainsi parmi ses anciens élèves et professeurs 19 prix Nobel, 52 chefs d'État.

L'université accueille près de 7.800 étudiants à plein-temps et 800 étudiants à temps partiel, dont 29 % proviennent du Royaume-Uni, 21 % des autres pays de l'Union européenne et 50 % de 130 autres pays étrangers.

La LSE était nommée 2ème meilleure université au monde dans le domaine des sciences sociales devant Oxford et Cambridge et juste derrière Harvard.

George Bernard Shaw – l’écrivain - 1884

La même année où il rejoint la Fabian Society, Shaw décide de devenir écrivain. Il écrit cinq romans tous refusés par les éditeurs. Il doit devenir critique d’art, critique musical et critique dramatique.

Ainsi, il se penche – et est émerveillé, et influencé – sur l’œuvre du grand dramaturge norvégien Ibsen (qui se définissait pour sa part comme « anarchiste aristocrate »). Shaw écrira en 1891 Quintessence of Ibsenism une analyse approfondie des œuvres du dramaturge norvégien Henrik Ibsen et de la réception critique d'Ibsen en Angleterre. Par extension, Shaw en profite pour illustrer les imperfections de la société britannique. Il est particulièrement impressionné par Maison de poupée.

À partir de 1892 environ – 8 ans plus tard donc – Shaw se lance dans l’écriture théâtrale, mode d’expression dans lequel il va exceller. De 1892 à 1950, il écrit plus de cinquante pièces.

Les sept premières, publiées en 1898 sous le titre Pièces plaisantes et déplaisantes, Ce sont des œuvres de combat, qui s’attaquent aux abus sociaux : la prostitution, l’hypocrisie générale qui cache des réalités sordides.

Quelques exemples de ces œuvres engagées…

thm-img
Widower's
Houses

La maison des veufs
(1892)

thm-img
Mrs. Warren's Profession

La profeession de Mrs Warren (1893)

thm-img
The man
of Destiny

L'homme du Destin
(1897)

thm-img
Man and
Superman

L'homme et le surhomme (1903)

thm-img
Major
Barabara

La commandante Barbara (1905)

thm-img
Pygmalion
 

Pygmalion
(1913)

thm-img
Saint
Joan

Sainte Jeanne
(1923)

George Bernard Shaw – l’oeuvre

Les trois grands thèmes de l’œuvre de Shaw sont:

  • LA DÉFENSE DES IDÉES LIBÉRALES SOCIALISTES
  • LA DÉFENSE DE LA CONDITION FÉMININE
  • LA RECHERCHE DE LA VÉRITÉ HISTORIQUE

L’apport de Shaw au théâtre anglais est immense, ne serait-ce que du point de vue de la technique dramatique. Il a insufflé une énergie nouvelle, en écartant l’habituel conflit des passions, devenu rituel, et en privilégiant le conflit d’idées, qu’il réussit à rendre tout aussi dramatique.

Les situations, derrière lesquelles sont à l’œuvre des enjeux philosophiques, sont mises en lumière par l’humour, l’art du paradoxe, et une sorte de gaieté.

On note aussi la qualité des descriptions des décors et des personnages qui accompagnent chaque pièce.

C’est donc dans sa capacité à poser des problèmes sociaux complexes, et à les traiter avec une verve comique admirable, que réside le génie théâtral de Shaw.

George Bernard Shaw – l’irlandais

Shaw est né à Dublin en 1856. A côté de sa pauvreté, autre chose a fait de lui un «outsider»: son origine irlandaise.

Shaw a longtemps soutenu une autonomie interne irlandaise au sein de l’Empire Britannique (futur Commonwealth). Pour lui, l'indépendance totale, n'était pas pratique; l'alliance avec un plus grand pouvoir (Angleterre) était essentielle.

image
Henry Street, Dublin - Après l'insurrection

INSURRECTION DE PÂQUES 1916

A Pâques 1916, les Volunteers déclenchèrent une insurrection dont l'objectif était de mettre un terme à la domination britannique et d'établir une République irlandaise. Le soulèvement (400 morts) fut limité à Dublin et fut écrasé en moins d'une semaine.

Un des rebelles, Roger Casement, fut arrêté et jugé pour trahison. Il faut dire qu’il avait importé des armes d’Allemagne (on est en pleine 1ère Guerre Mondiale!!!). Shaw, comme Connan Doyle, va prendre sa défense – même s’il n’est pas d’accord avec la rébellion – et va écrire un célèbre article de journal dans le Manchester Guardian: «Shall Roger Casement Hang?» allant à l’opposé de l’opinion britannique.


« La conclusion raisonnable est que Casement doit être considéré comme un prisonnier de guerre. Je crois que c'est le point de vue qui serait pris dans les pays neutres, dont la bonne opinion est beaucoup plus importante pour nous que la satisfaction de notre ressentiment.

En Irlande, il sera considéré comme un héros national s'il est exécuté, et très probablement comme un espion s'il ne l'est pas. Pour cette raison, il se peut bien que Casement s'oppose lui-même très fortement à ma tentative d'empêcher sa canonisation.

Mais l'Irlande a déjà assez de héros et de martyrs, et il serait temps que l’Angleterre cesse d’en fabriquer. »


hall Roger Casement Hang? (George Bernard Shaw 22 juillet 1916)

Roger Casement était un homme libre:

  • Homosexuel déclaré
  • En tant que diplomate britannique il écrit un rapport accablant contre l’EIC (Etat Indépendant du Congo de Léopold II, avant qu’il ne devienne Congo Belge en 1908) : « L'abattage au fusil d'Africains par un fonctionnaire blanc en personne, et l'apport de parties sexuelles masculines en tant que preuves de l'usage exclusif de cartouches contre des hommes ».
  • En 1911, il fut anobli par le Roi pour ses services rendus aux Indiens d'Amazonie.
  • En 1916, il fut pendu pour haute trahison.

En février 1965, à la demande du Gouvernement de Dublin, la dépouille de Casement a été exhumée du cimetière de la prison de Pentonville et transférée par avion, dans la capitale irlandaise.

Le 1er mars 1965, sa patrie lui a fait des funérailles nationales. Trente mille personnes assistèrent à la cérémonie.

image
Lawrence d’Arabie

George Bernard Shaw...
... une dernière anecdote

Pour finir, une anecdote qui montre l’ouverture d’esprit de Shaw...

En 1927, il avait adopté Lawrence d’Arabie. Pourquoi? Parce que Lawrence d’Arabie voulait mourir incognito, alors qu’il était très célèbre, il avait essayé de changer de nom. Il s’était fait appeler, John Hume Cross, mais des journalistes l’avaient retrouvé. Une fois adopté, il prit finalement le nom de Thomas Edward Shaw.

Il est mort en mai 1935 dans un accident de moto.


«Si tu veux dire la vérité aux gens,
fais les rires, ou sinon ils te tueront»


George Bernard Shaw

Menu My Fair Lady

Top