une mise en scène moderne et originale, l’exploitation très impressionnante de l’eau, la musique présente tout au long du spectacle, les costumes… Entre comédie et jeu réaliste, les comédiens mélangent les registres. Dans une scénographie et des costumes inspiré de Jules Verne. Nous sommes hors du temps, juste dans un récit, une histoire racontée, une histoire incarnée. On voyage à travers la haine, l’amour, la vengeance… "Nous avons placé cette pièce hors du temps réaliste, dans une sorte de "modernité archaïque" à la manière des mondes imaginaires de Jules Verne. Tout contribue à créer un univers théâtral visuellement intrigant, tant les costumes que la scénographie. Ce qui est privilégié ici c’est le récit, le conte, l’histoire racontée et incarnée. L’idée était de retirer du texte tout le côté historique, et de centrer la pièce sur l’intrigue amoureuse, dans une dimension universelle et a-temporelle" «C’est une femme qui a été outragée mais c’est une reine qui se venge»."> une mise en scène moderne et originale, l’exploitation très impressionnante de l’eau, la musique présente tout au long du spectacle, les costumes… Entre comédie et jeu réaliste, les comédiens mélangent les registres. Dans une scénographie et des costumes inspiré de Jules Verne. Nous sommes hors du temps, juste dans un récit, une histoire racontée, une histoire incarnée. On voyage à travers la haine, l’amour, la vengeance… "Nous avons placé cette pièce hors du temps réaliste, dans une sorte de "modernité archaïque" à la manière des mondes imaginaires de Jules Verne. Tout contribue à créer un univers théâtral visuellement intrigant, tant les costumes que la scénographie. Ce qui est privilégié ici c’est le récit, le conte, l’histoire racontée et incarnée. L’idée était de retirer du texte tout le côté historique, et de centrer la pièce sur l’intrigue amoureuse, dans une dimension universelle et a-temporelle" «C’est une femme qui a été outragée mais c’est une reine qui se venge»." />
 graphic logo  


L'événement culturel de l'été à Bruxelles!    

Marie Tudor

de Victor Hugo

- - 6 représentations ▪ 19 juillet ▸ 30 août 2012

Retour à la page précédente

Toute la Presse de Marie Tudor


La troupe emmenée par Marc Weiss ne s’est pas laissée impressionner par le texte de Victor Hugo, un monument du théâtre romantique de 1833. Elle a pris le dessus, sans retenue, pour le monter avec la fantaisie qu’on lui connaît. Sérieusement mais sans se prendre au sérieux. Avec impertinence mais sans irrévérence. Bref, celui qui espère une version académique et consensuelle en sera pour ses frais: Jardin Passion introduit une bonne dose de légèreté et d’humour décalé dans ce mélodrame (…)
Comment cette équipe allait-elle relever le pari d’un texte classique et d’un spectacle d’été en plein air ? La réponse est tombée lundi soir lors de la première de Marie Tudor à la citadelle: Jardin Passion réussi le défi brillamment, avec culot, et sans trahir son identité profonde.

Consulter article complet

Vers l'Avenir - 20/7/2011 - Alexandre Debatty

Retour à la page précédente

Top