Tel:   0800 944 44
 graphic logo  


L'événement culturel de l'été à Bruxelles!    

Retour à la page précédente



Musical (1979)


Musique: Michel Berger
Paroles: Luc Plamondon
Livret: Luc Plamondon

Type de série: Original
Théâtre: Palais des Congrès (Paris - France)
Durée :
Nombre : 30 représentations
Première Preview : jeudi 12 avril 1979
Première : jeudi 12 avril 1979
Dernière : Inconnu
Mise en scène : Tom O'Horgan
Chorégraphie : Serge Gubel Mann
Avec : Daniel Balavoine : Johnny Rockfort
Étienne Chicot : Zéro Janvier
Diane Dufresne : Stella Spotlight
France Gall : Cristal
René Joly : Roger-Roger, l’évangéliste
Roddy Julienne : le gourou
Grégory Ken : Ziggy
Fabienne Thibeault : Marie-Jeanne
Violette Vial : la speakerine
Nanette Workman : Sadia
Commentaires : Le spectacle est présenté à partir du 12 avril pendant un mois au Palais des congrès de Paris avec 40 chanteurs, danseurs, musiciens et choristes évoluant dans une mise en scène « à l’américaine » : audiovisuel Akai (3 écrans géants, 60 téléviseurs), affichage électronique, un laser et une scène inclinée s’ouvrant lors des actions à l’Underground Café et à la discothèque géante Naziland.
Son succès est controversé dans la presse.
Presse : Dans le no 1271 du magazine hebdomadaire "Jours de France" du 21 avril 1979 où Michel Berger et France Gall figurent en couverture, le journaliste Paul Giannoli consacre un article à Starmania et écrit: « Chaque soir près de quatre mille spectateurs sont magnétiquement attirés par le Palais des Congrès. Les indices de location laissent deviner qu'il en sera ainsi pendant les trente représentations. Lorsque le rideau ne se baissera pas (car il n'y a pas de rideau) sur la dernière représentation, mais que la constellation de projecteurs s'éteindra, toute une troupe de garçons et de filles pourront s'embrasser; ils auront gagné, ils auront fait plus que cela en prouvant que le « musical » peut réussir ailleurs qu'à Broadway. »
Tandis que Le Parisien consacre sa une à Starmania se jouant « devant des salles vides », photos à l'appui.
Cela étant, aucune prolongation n'aurait été possible, les ballets du Bolchoï prenant immédiatement le relai.


Top