Tel:   0800 944 44
 graphic logo  


L'événement culturel de l'été à Bruxelles!    

Retour à la page précédente



Théâtre ()


De John Osborne


Résumé:


Type de série:
Théâtre: UK Tour ( - Angleterre)
Durée :
Nombre : 24 représentations
Première Preview : lundi 11 novembre 1957
Première : Inconnu
Dernière : samedi 30 novembre 1957
Mise en scène : Tony Richardson
Chorégraphie :
Avec : George Relph (Billy), Dorothy Tutin (replaced by Joan Plowright when the play moved to the West End) (Jean), Brenda De Banzie (Phoebe), Laurence Olivier (Archie), Richard Pasco (Frank), Vivienne Drummond (Gorgeous Gladys), Aubrey Dexter (Brother Bill), Stanley Meadows (Graham)
Commentaires : "The Entertainer" a été une véritable relance de la carrière exceptionnelle de Laurence Olivier.
En septembre 1957, le spectacle sera transféré au Palace Theatre dans le West End, puis partira en tournée avant de revenir au Palace Theatre. Et de partir à Broadway.
Presse : Dans The Observer, Kenneth Tynan a écrit, «M. Osborne a eu la grande et brillante idée de mettre l'ensemble de l'Angleterre contemporaine sur une même scène... Il a choisi, comme son microcosme national, une famille de d'acteur de vaudevilles délabrés. Grand-papa, majestueux et à la retraite, représente la bienveillance edwardienne, pour lequel M. Osborne a une profonde nostalgie. Mais le personnage clé est papa, un danseur et chanteur de cinquante ans réduit à apparaître deux fois chaque soir dans une revue nue.» La critique du The Manchester Guardian était tiède, trouvant le point culminant de la pièce «banal» mais ajoutait «Sir Laurence apporte au héros malheureux un merveilleux pathos drôle avant de lui donner, çà la fin, et une certaine dimension tragique. Ce n'est pas une grande pièce mais pas non plus une mauvaise soirée.» Le The Times n'a fait aucun lien entre la pièce et la situation post-impériale de la Grande-Bretagne, considérant l'œuvre presque comme un «équivalent sombre et moderne de Trelawny of the Wells de Pinero.» Vingt ans plus tard, à l'occasion d'un revival en 1974, The Times a été d'accord avec Tynan: «Tout le monde se souvient de The Entertainer pour sa brillante assimilation de la Grande-Bretagne à un vieux music-hall délabré,» mais il a ajouté que la pièce était également «une des meilleures pièces de famille de notre répertoire.»


Top