Fin années 2000: vive la télé...

The Likes of Us

Sydmonton
2005

 Confidentiel 

The Likes of Us est un musical avec une musique d'Andrew Lloyd Webber et des paroles de Tim Rice. Ils se sont inspiré du livre The Likes of Us de Leslie Thomas, basé sur l'histoire vraie de Thomas John Barnardo, un philanthrope qui a fondé des foyers pour enfants démunis. Durant sa vie, près de 60.000 enfants ont été secourus et y ont reçu une formation qui les préparait à être autonomes.

Ce musical ayant été composé en 1965, donc avant Joseph and the amazing Technicolor Dreamcoat, il constitue la première œuvre du duo Tim Rice et Lloyd Webber. Et pourtant, elle ne sera créée que le 9 juillet 2005, 40 ans donc après son écriture, et encore… au Festival de Sydmonton, "festival privé" de Lloyd Webber.

Flashback: en 1965, Andrew Lloyd Webber a 17 ans et Tim Rice 21. Passionné de musicals et d'opéra,le jeune Andrew cherche un auteur capable d'écrire des textes sur sa musique et rencontre Tim Rice, de quatre ans son aîné, jeune auteur surdoué et passionné de musique pop. Il a d'ailleurs écrit plusieurs livres de référence sur le sujet. Ils se sont rencontrés par le biais de Desmond Elliot, le patron d'Arlington Books, en avril 1965 et c'est à sa suggestion qu'ils utilisent le philanthrope victorien Dr Barnardo comme sujet pour leur premier musical. Un des autres clients de Elliot, Leslie Thomas, a été conviée à travailler sur le livret du musical.

Intitulé The Likes of Us, le musical commence à prendre une forme concrète lorsque Tim et Andrew ont commencé à travailler sur leur première chanson commune: Going Going Gone. En janvier 1966, il était prévu que The Likes of Us ouvre à Oxford où Andrew était toujours inscrit comme étudiant même si en réalité il s'était accordé une année sabbatique. En réalité, Oxford a été rapidement oublié parce que il y avait une possibilité de jouer dans le West End de Londres. Et avant cette première, le spectacle devait être testé en Pre-London Run à Dublin à l'automne de '68.

Représentation de Sydmonton

The Likes Of Us est alors remanié, réécrit, surtout le livret, écrit par Leslie Thomas, qui semble ne jamais donner entière satisfaction. Les mois passent, on enregistre une première démo chez Southern Music, puis une deuxième en 1967, sans qu'aucun disque ne sorte. En dépit de tous ces plans ambitieux, aucune représentations n'a japmais été donnée en public…

Déçus par les remaniements constant apportés à leur bébé, Andrew Lloyd Webber et Tim Rice décident de jeter l'éponge alors que leur deuxième création Joseph & The Amazing Technicolor Dreamcoat est joué pour la première fois à l'école Colet Court de Londres. Andrew Lloyd Webber repêchera deux titres parmi les meilleurs pour deux autres comédies musicales: Love is here deviendra Travel hopefully pour By Jeeves, et The Likes of Us deviendra Variations 18 dans Variations/Song And Dance.

The Likes of Us a refait surface brièvement en mai 2002 au concert The Night Of 1.000 Voices en l'honneur de Tim Rice lorsque Strange And Lovely Song, l'une des ballades principales du Dr Barnardo, a été chantée en live.

Mais ce n'est qu'en 2005, que Tim Rice et Andrew Lloyd Webber décident de s'offrir enfin le luxe de voir leur première œuvre jouée sur scène et enregistrée, au Festival de Sydmonton. Pour cela, ils reviennent à leur première version et font appel au comédien Stephen Fry qui joue le rôle du narrateur et ponctue l'histoire de ses remarques acides et désopilantes. Andrew Lloyd Webber et Tim Rice vont jusqu'à écrire une nouvelle chanson pour l'occasion: This is my time. Mais plus encore, Tim Rice en plus de l'écriture du livret, participe directement en jouant le rôle du commissaire-priseur lors de la chanson Going Going Gone qui fut, rappelons-le, la toute première écrite par Rice et Lloyd Webber.

We had two years of really believing the show was going to be a hit. And although it wasn't good enough, there were certainly other shows that weren't any better that had at least got on.

Commentaire de Tim Rice sur The Likes Of Us, Novembre 1993

The Phantom of the Opera

Las Vegas
Spectacular

2006

Lloyd Webber va alors s'atteler à une nouvelle production de son triomphe, The Phantom of the Opera. Mais il va s'agir d'une version remaniée renommée Phantom – The Las Vegas Spectacular et qui a ouvert le 24 juin 2006 au The Venetian Resort Hotel Casino à Las Vegas, dans un théâtre construit spécialement pour ce spectacle et ressemblant à l'Opéra Garnier de Paris.

Salle de spectcale dans le The Venetian Resort Hotel Casino

Le spectacle durait 95 minutes sans entracte et a été mis en scène et chorégraphié par Harold Prince et Gillian Lynne, avec une scénographie de David Rockwell. Ce spectacle a amélioré la technologie et les effets, y compris un nouveau lustre capable de se réassembler au-dessus des spectateurs pendant l'ouverture, alors que l'entièreté de la salle (et pas simplement la scène) retourne dans le passé, en ces jours heureux des années 1880.

Mais pour les puristes, 95 minutes sans entracte cela veut dire que presque 45 minutes du spectacle original ont été coupées, comme la répétition de Don Juan Triumphant. Poor Fool, He Makes Me Laugh et The Point of No Return ont été sensiblement raccourcies.

D'autres changements ressemblant à ceux du film de 2004, comme l'accident du lustre placé au point culminant de l'intrigue (pendant The Point of No Return) plutôt qu'au beau milieu de l'histoire. Cette production de Las Vegas a fermé me 2 septembre 2012.

Plus de 6 ans, aux Etats-Unis… Pas mal. Même s'il s'agit du The Phantom of the Opera.


Master and Marguerite

Projet

En août 2006, Andrew Lloyd Webber a annoncé sur son blog qu'il voulait faire un musical basé Master et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov.

Après six mois de questionnement angoissant quant à ce que je devrais écrire, j'ai décidé de tenter l'impossible. Je vais voir si je peux adapter l'extraordinaire roman de Mikhaïl Boulgakov Le Maître et Marguerite en un musical ou, plus probablement, un opéra

Andrew Lloyd Webber

Il est totalement conscient que ce sera certainement l'entreprise la plus ambitieuse qu'il ait jamais entreprise. Quand on l'a interrogé sur la date de première, il répond:

Cela va peut-être échouer et cela dépendra de qui sont mes collaborateurs. Pour le moment, je n'ai encore contacté personne.

Andrew Lloyd Webber

D'ailleurs, nous attendons toujours "Le Maître et Marguerite".


The Sound Of Music

How do you solve a problem like Maria?

2006

Depuis 2002, Andrew Lloyd Webber avait le projet de présenter à Londres une nouvelle production de The Sound of Music de Rodgers & Hammerstein. Le rôle principal de Maria devait être joué par Scarlett Johansson. Mais les négociations échouèrent comme de très nombreuses autres.

En novembre 2005, on apprit que Lloyd Webber avait approché la BBC pour diffuser une émission TV permettant au grand public de choisir une actrice inconnue pour jouer Maria. Une sorte de talent-show à la Popstar. Ce fut la première émission TV permettant de choisir un acteur dans un musical du West-End. Et pas le dernier!

Cette option a été terriblement critiquée. Du moins avant l'émission. Après de longues présélections hors antenne et un séjour dans la Maria School, les dix finalistes furent éliminées les unes après les autres au cours de 6 émissions en direct (du 29 juillet au 16 septembre) pour n'en garder qu'une: Connie Fisher, âgée de 23 ans. Le compte à rebours avait commencé pour Connie car moins de 6 semaines plus tard, le 3 novembre 2006, devait avoir lieu la première preview de cette splendide production au London Palladium.

Après la finale, Lloyd Webber a été critiqué après avoir révélé que l'actrice Emma Williams avait été embauchée pour jouer dans les deux représentations par semaine que Connie Fisher n'assurerait pas. Mais avant la première preview, Emma Williams se retira apparemment parce qu'on lui avait promis 4 représentations par semaine et qu'elle ne voulait pas être rétrogradée à 2. Première conséquence? Connie Fisher - qui débutait à ce niveau de spectacle - dut assumer 8 représentations par semaine. Avec 10 millions de livres sterling de tickets prévendus, la production qui en avait 4 était déjà à l'abris d'un fiasco financier. Mais les critiques furent dithyrambiques. Dont pour Connie Fisher. Les ventes explosèrent. En janvier 2007, Fisher a été choisi par le London Critics' Circle pour leur award du meilleur espoir. En mars 2007, elle dut réduire ses prestations à six par semaine suite à une ordonnance médicale de reposer sa voix. Vu son énorme popularité, il fut décidé de prolonger sa présence dans le rôle de Maria jusqu'au 23 février 2008 - soit près d'un an ½, au London Palladium (2286 place). Summer Strallen lui succéda et assuma le rôle jusqu'à la fermeture, un an plus tard, le 21 février 2009. Cette production a été un véritable triomphe. Deux ans et demi dans une salle de la taille du London palladium, cela n'arrive pas tous les jours. Et l'aventure n'était pas finie, puisque le spectacle allait partir dans un UK Tour triomphal pendant encore deux an et demi. Donc voici enfin un énorme succès pour Lloyd Webber. Mais un grand succès de producteur… Pas de créateur. Le succès et la qualité de cette production de The Sound of Music a donné une certaine légitimité à des émissions de découverte de jeune talents comme celle qui a permis de découvrir Connie Fisher, How do you solve a problem like Maria? Plusieurs des autres dix finalistes de cette émission ont des rôles majeurs dans des musicals, suite à leur participation. Aoife Mulholland (4ème) a joué Roxie Hart dans Chicago à Londres en décembre 2006 et a remplacé Connie Fisher deux fois par semaine en avril 2007. En juillet 2007, Siobhan Dillon (3ème) a débuté dans le rôle de Patty Simcox dans Grease avant de reprendre plus tard le rôle principal de Sandy en janvier 2010. Helena Blackman (2ème) a joué Nellie Forbush dans un UK-Tour de South Pacific.

 

Un critique de la BBC a déclaré:

C'est peut-être le plus petit spectacle que Lloyd Webber ait jamais écrit, mais la partition (agrémentée de très appropriées paroles de Don Black) contient plusieurs de ses meilleurs chansons.

BBC

Mis en scène par Matthew Warchus, avec Denise Van Outen en tête d'affiche, le spectacle s'est joué pendant dix mois. Marti Webb a succédé à Denise Van Outen. Le spectacle, sous la supervision musicale de Simon Lee, utilisait un orchestre entièrement électronique, composé de trois claviers, d'une guitare-basse, d'une guitare électrique, de guitares électro-acoustiques et d'un kit de Roland V-Drums.